lundi 12 octobre 2009

Livres lus en septembre 2009


Nouilles Chinoises (Ma Jian)
Subtile critique de la société chinoise. La construction de ce livre est étonnante, chaque chapitre pourrait être lu de manière indépendante, pourtant le tout forme un roman.
Ce livre, même s'il ne parle par uniquement de nourriture (voire même très peu d'ailleurs) va faire partie de ma selection "littérature culinaire" que je vais également place dans mes "pages" -en haut à gauche- afin de les trouver facilement. Si vous avez d'autres titres que ceux qui y sont déjà, n'hésitez pas !

La bâtarde d'Istanbul (Elif Shafak)

Le Japon n'existe pas (Alberto Torres-Blandina)
Ouvrage conseillé par Armalite qui est le démon de ma pile au bord du lit. Roman ou recueil de nouvelles, car même si elles peuvent être lues de manière indépendante, elles étoffent chacune le personnage principal, balayeur d'un aéroport, qui n'a jamais voyagé, qui adore raconter des histoires de voyages et de voyageurs à d'autres voyageurs. Je l'ai commandé en espagnol pour pouvoir le relire et je vais suivre ce "jeune" auteur (car premier ouvrage).

Le mec de la tombe d’à côté (Katarina Mazetti)
Conseillé par Caroline puis par Armalite (qui sont bien meilleures que moi pour parler de leurs lectures), je n'ai pas résisté longtemps. Histoire d’amour à deux voix. Belle écriture. La fin toutefois m’a déçue par tant de conformisme. Un couple est-il forcément uniquement destiné à procréer ? :-(

Paranoïa (Joseph Finder)
Un homme fait, malgré lui, de l’espionnage industriel. N’est pas manipulé ou manipulateur celui que l’on croit. Bon, très bon suspense, jolie langue. Auteur à retenir.

Versant Océan (Isabelle Autissier & Lionel Daudet)
Trois marins et trois alpinistes partent pour la Géorgie du Sud, île anglaise au large des Malouines/Falklands (suivant dans quel camp on se place... ). Pendant que les alpinistes gravissent les sommets, vierges et non cartographiés pour la plupart, les marins tournent autour de l’île (ce qui, dans les 50e rugissants n’est JAMAIS évident) pour servir de base à leurs accolytes terrestres. Ce récit sous la forme d’un abécédaire nous plonge dans deux réalités, deux éléments, a priori opposés mais finalement si proches. Cette proximité entre ces aventuriers terrestres ou marins est touchante et passionnante.

De bons présages (Terry Prachett & Neil Gaiman)
Encore une suggestion d'Armalite, quoique cette fois-ci, je n'adhère pas. L’auteur des Annales du Disque-Monde m’a habitué à plus de drôlerie. J’ai été un peu déçue. Le délire de base pourraît amener beaucoup plus loin, il y a plein de moments drôles et des trouvailles fabuleuses, mais je trouve qu’il y a trop de personnages, que le rythme n’est pas abouti. Plaisant tout de même ! Il ne me reste qu'à découvrir Neil Gaiman dans ses délires solo.

Slam (Nick Hornby)
Un ado de 15 ans, dont la mère a 30 ans, met sa petite amie enceinte. De cette histoire qui pourrait être pathos et bateau, l’auteur réussi pourtant à s'en sortir avec brio. C'est passionnant, touchant, profond et léger à la fois, on est plongé dans la tête de ses différents personnages sans que les ressorts littéraires ne soient jamais grossiers.  Bref, j’aime Nick Hornby. Si vous n’avez jamais rien lu de lui, je vous recommande vivement High Fidelity (d’ailleurs le film qui en est tiré est vraiment bien aussi, forcément il y a Jack Black inside) et Vous descendez ? (A long way down).

La cuisine des petits chemins ou Comment faire une salade de ses promenades,un dîner de ses randonnées ou une ratatouille de ses vadrouilles (Annie Pavlowitch)
Plus de 50 recettes à base de plantes très faciles à trouver au bord des chemins de campagne, avec un lexique illustré pour apprendre à les reconnaître… et à reconnaître celles qu’il ne faut surtout pas cueillir. Mes neveux ET ma mère sont fans. Très utile pour faire marche un enfant de 4 ans qui n'en a pas envie.

2 commentaires:

  1. Si ça peut te consoler, à cause de toi je viens d'acheter Bonbon Palace d'Elif Shafak ^^

    RépondreSupprimer