mardi 16 mars 2010

Striptease



Moi, taguée, ça veut donc dire que vraiment, en fait, donc, je suis blogueuse. Voilà , ça y est, en vrai. Bon, jusqu'ici il n'y a que moi que ça intéresse, mais ce tag-là  demande, comme mille autres d'ailleurs, de parler de soi, du coup, toi qui me lis, là, derrière ton écran, toi qui commence à en avoir marre de mon intro qui ne sert à rien, sache que le reste de ce post sera tout pareil pourri et que tu peux t'épargner la suite dès maintenant, sinon ne viens pas te plaindre après.

Donc, je disais, Nekkonezumi s'exhibe et me demande de faire pareil. Et moi, hop, boostée dans mon ego -moi, taguée, oh, MOI, vraiment, non, mais ça va intéresser personne, ah mais oui, quand même je pourrais raconter ça, c'est bien ça, ah oui et puis cette anecdote là , c'est pas mal non plus- je donne suite et je tiens tout de suite à prévenir que je vais dès à présent passer cette problématique question égotique à M'dame Jo et à Rose... ainsi qu'à tous ceux qui y trouveraient une question qu'ils auraient voulu qu'on leur pose parce que la réponse pourrait nous intéresser... ou nous faire marrer.


Un souvenir d'enfance
Sur cette photo {EDIT : que je ne retrouve plus, navrée}, j'ai 3 ans, mes parents, ma soeur et moi vivons au Tchad, au bord du fleuve du même nom, dans un petit village, depuis quelques mois. Mon père enseigne la construction de puits dans la région et ma mère a mis au point des cours de batik -servant d'excuse pour pouvoir donner également des cours d'éducation sexuelle. Beaucoup de "souvenirs" de cette année vécue en Afrique m'ont été racontés, comme le fait que je préférais manger la boule -une boule de millet entourée de sauce- chez la voisine plutôt que manger à la maison, ou mes mésaventures avec des scorpions.

Mais certains souvenirs sont plus profondément ancrés. Avec les enfants du village nous "jouions" à chasser des oiseaux à la catapulte. Certains garçons tiraient, d'autres filles et garçons amenaient du bois et préparaient le feu. Mon rôle était de plumer les oiseaux. Etonnant non ? Mais tout cela, on me l'a raconté, mes souvenirs par rapport à cette anecdote se cantonnent à des sensations, je n'ai plus d'images précises, mais des flashs, des odeurs, des couleurs, des sons. A chaque fois que j'ai eu l'occasion de retourner en Afrique, la couleur et la douceur de la latérite, l'odeur des plantes, en particulier à la tombée du jour, l'atténuation de la brûlure du soleil sous le couvert des arbres, toutes ces sensations me donnent une impression très forte et étonnante. En discutant avec d'autres personnes ayant un lien fort avec une partie ou l'autre du Continent africain, j'ai réussi petit à petit à mettre des mots dessus. J'ai l'impression que des racines re-poussent sous mes pieds et de m'ancrer enfin. Ce sentiment me donne de la force, de la tranquillité. Je me sens paisible, enfin. J'espère avoir l'occasion d'y retourner bientôt.


Un de mes défauts
La procrastination. Je suis une spécialiste pour trouver des trucs à faire qui me prennent un temps fou et qui sont fondamentalement inutiles... et pour repousser les choses que je devrais VRAIMENT faire. Spécialiste. Championne même. Et je ne suis pas sûre que ça s'arrange avec le temps. D'ailleurs là, tout de suite, rédiger ce billet me procure du plaisir et me prends du temps... mais bon c'est pas comme si je devais être en train de rédiger mon mémoire...


Un trait de caractère
Je suis confiante et naïve ET je suis bavarde. Et la compilation de ces deux m'a valut quelques moments que j'ai longuement regretté... parce que faire confiance rapidement... et raconter facilement... peut nous amener à raconter certaines choses qu'il vaudrait mieux taire face à certaines personnes à qui il ne faudrait JAMAIS rien confier...

Mais d'autre part, faire confiance de prime abord aux personnes que je rencontre me permet de vivre dans un monde beaucoup plus léger qu'une personne méfiante... et de garder les yeux grands ouverts face aux opportunités que la vie peut m'offrir, sans y voir malice. Et certaines de ces opportunités m'ont offert parmi les plus beaux souvenirs de ma vie.


Un signe particulier
Le conduit qui mène à mes tympans est plus rectiligne qu'il ne devrait. Ce qui est très pratique pour la plongée sous-marine. Mais pas DU TOUT pratique dans les lieux bruyants, parce que j'ai plus de mal à distinguer les sons les uns des autres. Au fur et à mesure du temps, je me suis rendu compte que j'ai développé une certaine faculté à lire sur les lèvres, donc j'arrive à discuter avec quelqu'un, même dans un bar bruyant... mais il suffit que cette personne camoufle sa bouche et je "n'entends" plus rien.


Une meilleure amie
J'ai eu plusieurs coup de foudre amicaux au fur et à mesure des années. Mais les coups de foudre, en amitié comme en amour, ont parfois tendance à se terminer comme ils ont commencé : de manière fulgurante. Mais avec elle, ma meilleure amie donc, ce ne sera pas le cas. On se connaît depuis l'école primaire, on ne se souvient plus trop quand. on est passée de copines à amies. On a toutes les deux d'autres amies, car l'exclusivité est également néfaste en amitié. Des périodes où l'on se voit plus, d'autres où l'on ne se voit presque pas. Il nous est régulièrement arrivé d'être éloignées géographiquement pour de longues périodes. Mais rien ne nous a éloignées. On est très différentes, à tous les niveaux. Mais on partage une amitié sincère. C'est quelqu'un dont j'admire beaucoup la liberté et la franchise.


Un film bonne mine
Bonne mine ? Poétique comme question. On peut penser à un film qui nous fait rougir, à un film qui nous fait rire, à un film qui nous laisse les yeux brillants.
Mais pour moi, la plus jolie bonne mine c'est celle que l'on a enfant, en vacances, quand il fait froid dehors, qu'on porte des collants multicolores en laine -qui grattent-, que la maison sent la tarte aux pommes qui cuit pour le quatre heures et qu'on regarde, encore et toujours, un classique de la programmation de Noël. Mon préféré dans cette catégorie : Mary Poppins qui me donne envie de chanter, de danser et de porter des bottines lacées.


Et le mauvais souvenir fera l'objet d'un billet à part, parce qu'il mérite un billet à lui tout seul.

12 commentaires:

  1. Hey, mais on est largement avant Noël ! (hin hin, coup de pied de l'ânesse, je te moque à cause de la réponse que tu me fis lors du lancer de défi ).On n'a pas la même conception du tout pourri, c'est évident. Tu me donnes même envie d'aller plumer des oiseaux en Afrique, c'est dire !
    Merci, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la photo... Ces couleurs un peu passées et l'ombre adolescente :-)
    Et j'en profite pour dire que j'ai beaucoup aimé ton vernis avec les petits papillons au pochoir, de deux mauves différents, l'un clair et l'un foncé.
    Et puis pour te dire aussi que quand j'ai vu IP5, j'ai pleuré, et qu'à chaque fois que je l'ai revu, j'ai pleuré... Bèèèooohhh :-s

    RépondreSupprimer
  3. : plaît-il ?

    Je ne suis pas sûre d'avoir su décrypter ton onomathopée. Est-ce :

    a) non, tu me gonfles, non mais franchement, on n'a pas idée de me tagger, j'ai vraiment autre chose à foutre ma pauvre fille
    b) je t'aime beaucoup ma chériiiiie. mais là tu me gonfles grave, il en est hors de question
    c) mais qui êtes-vous, madame, pour oser me poser de telles questions si personnelles zé intimes
    d) la réponse D
    e) je suis éblouie de tant d'à-propos et je vais m'empresser de me plier à l'exercice.

    RépondreSupprimer
  4. Han j'adore ce genre de choses qui permettent de voir un petit bout autre des blogueurs (influents si si il faut le dire) sauf que j'y réponds rarement. Parce que sous mes grands airs, je ne suis une grande timide et révéler des choses même insignifiantes sur moi me plongent toujours dans un abime de questions. Moi torturée non du tout :p

    RépondreSupprimer
  5. : je me posais le même problème... mais ici, tout en révélant... en fait je ne révèle pas grand'chose... ou en tous les cas, rien qui ne me paraisse intime ! Mais ce n'est drôle que si tu prends plaisir à l'exercice... pas si ce doit devenir une torture.

    RépondreSupprimer
  6. Un trait de caractère que j'apprécie beaucoup chez toi: ton ENTHOUSIASME!

    RépondreSupprimer
  7. Merci, ça me fait vraiment plaisir, je trouve que c'est un beau compliment !

    RépondreSupprimer
  8. et les tympans rectilignes quand les neveux et nièces crient (ou parlent les rares fois où ça leur arrive...) dans la même pièce, c'est cool, non?

    RépondreSupprimer
  9. C'est fait-fini-tout: http://mdamejo.blogspot.com/search/label/c%27est%20toi%20le%20chat

    RépondreSupprimer
  10. Faire un striptease complet sans même toucher à son pantalon, moi je dis bravo !!! On aurait encore pu poser des dizaines de questions à ce rythme là !!!

    RépondreSupprimer