lundi 29 novembre 2010

No et moi

Photobucket


No et moi (Zabou Breitman, France, 2010)

Je n'ai pas envie de vous raconter l'histoire, la découvrir fait partie du charme, mais en deux mots il s'agit d'une rencontre entre une jeune ado surdouée et une jeune SDF. Thématique des invisibles si peu abordées au cinéma.

Zabou Breitman est une réalisatrice que j'avais adoré dans "L'Homme de sa vie", elle m'avait ému, tout en légèreté, elle a réitéré en réussissant à me faire verser une larme sur une des scène les plus joyeuse du film et j'ai adoré ça. Bernard Campan est un acteur subtil, délicat, puissant, il est parfait dans ce rôle. Marie-Julie Parmentier est une GRANDE actrice que je suis depuis des années dès que je peux la voir quelque part, elle réussit à être parfaitement crédible à chaque instant dans ce personnage complexe, émouvant et insupportable à la fois, fragile mais intouchable. Une grande performance !

Allez-y, ne le ratez pas, plongez-vous dedans sans a priori.

Seule minuscule petite critique sans importance, la BO m'a parue trop présente par moment, me "sortant" légèrement du film.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire