vendredi 7 janvier 2011

Legend





Legend (Ridley Scott, usa, 1985)

Je n'avais jamais vu ce sommet de nullité, hilarant de bêtise. Tom Cruise a encore un visage mobile, sans pour autant faire preuve d'aucun talent d'acteur. Les monstres sont risibles, en particulier le grand méchant dont les cornes ont mal été collées sur sa tête et bringuebalent d'un côté à l'autre dès qu'il bouge. La lumière est d'un kitchissime absolue, on dirait du Pierre & Gilles (une image ça va, tout un film c'est l'overdose de guimauve). Je suis très heureuse d'avoir vu cette horreur pour deux raisons, l'une c'est que je n'aurai plus JAMAIS à le faire, il manquait à ma culture générale (hum), la deuxième c'est que sinon j'aurais dû mettre Jack Black dans la catégorie navet du mois et ça m'aurait profondément déprimé. Merci Ridley.
(Je me rends bien compte que je m'expose à des réactions outrées, comme celles que j'ai eues sur twitter pendant mon #LTnavet de ce film... et je m'en réjouis, venez donc me raconter comment il est bien ce film, qu'on rigole un peu, n'est-ce pas Monsieur-Tout-Le-Monde ;-) ).

4 commentaires:

  1. Ah, et ben je me souviens avoir eu envie des Rileys, il faudra donc que je le visse un jour (quoi, je concorde mal ?)
    Pour Sean, étant restée à un stade plus purement empirique sur le film, je l'ai gobé tout cru et toute émue à l'époque de sa sortie. En revanche, avec cette petite distance, je comprends assez bien tes critiques (mais je crois que je n'adhère pas tout à fait ;-))
    ET donc maintenant je VEUX revoir Legend, c'est malin...

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, Welcome to the Rileys est passé inaperçu. Mais maintenant, j'ai fichtrement envie de le voir. C'est noté ;)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos commentaires.
    Je prends beaucoup de plaisir à écrire ces critiques cinéma et je me donne de la peine, plus que sur les autres articles d'ailleurs ...

    Du coup, j'ai changé de bannière... Merci Jo'

    RépondreSupprimer