vendredi 7 janvier 2011

Nacho Libre


Nacho Libre (Jared Hess, usa, 2006)

Très cher Jack Black, je t'aime et je suis prête à te pardonner, mais c'est probablement dû à l'aveuglement de mon amour profond pour ta personne, sinon ton film (oui, bon, je sais, il y a un réalisateur, mais il ferait mieux d'aller se cacher) aurait été classé dans les navets sans doute aucun. Certes tu es drôle, mais tu en fais des tonnes (même si c'est probablement comme ça qu'on t'a dirigé, Jared, retourne te cacher) et autant si parfois ça passe et qu'on aime ça avec toi, là, le reste est tellement inconsistant que tes tonnes plombent le vide. Il y a bien sûr quelques dialogues particulièrement drôles et c'est plutôt soigné visuellement, mais AU SECOURS ! Jack, mon amour, je t'en supplie, ne travaille plus avec ce type. #merci #bisous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire