mardi 8 mars 2011

Entendu à Lausanne


Ces dernières semaines, vous avez dû remarquer la très jolie bannière qui orne maintenant la colonne droite, c'est celle du site entendu à lausanne, idée qui, faute d'être originale, permet de laisser traîner ses oreilles partout sans culpabiliser... "C'est pour Entendu à Lausanne, tu comprends ?"

Il y a un an, la judicieuse M'dame Jo créait ce nouveau site avec un peu de difficultés à l'allumage. Forcément, ce genre d'initiative ne fonctionne que s'il y a un élan collectif d'oreilles qui traînent ET rapportent les fruits juteux des conversations absurdes, drôles, choquantes, bizarre, ... 

Alors, petite FAQ :

Si je vis à pétaouchnok-le-bled je peux vous rapporter mon anecdote ?
Oui, tant que tu es plus ou moins en Suisse Romande, voire même en Suisse Allemande mais que ça parlait Romand, voire même super loin là-bas, mais que tu as surpris des Romands. Entendu à Lausanne n'est pas psychorigide.

Comment je fais pour partager le super dialogue que je viens d'entendre ?
Déjà, tu la notes, pour qu'elle soit le plus exacte possible, ensuite tu nous rédiges un mini-contexte (Qui parle à qui ? c'était où ? un magasin, un train, une terrasse, une pause cigarette ?) et tu nous l'envoie. Comment ? Tu passes par le site et tu cliques sur contact, et hop, magique, nous on reçoit un mail !

Comment je fais pour aider ce merveilleux site ?
Et bien c'est simple, le mot d'ordre, car nous ne sommes qu'amour, c'est le PAR-TAGE. Donc, tu suis @entendulausanne sur twitter et tu le signales à tes followers, par un petit #FF avec compliment par exemple, ça fait toujours plaisir. Tu deviens fan sur facebook, c'est toujours ça de pris. Tu consultes le site et tu viens même déposer un petit commentaire. Et tu en parles à tes amis, tes amants, ta famille, ton boucher, ta fromagère, ton fleuriste ET ta ramoneuse (et si tu as un ou une pote journaliste, n'hésites pas, on les aime aussi). Et si tu as un joli blog, tu peux aussi mettre une jolie bannière (même que c'est tout facile avec les explications hyper détaillées façon bannière pour les nuls).

Donc, maintenant que tu sais tout bien comment on fait, va tendre l'oreille et reviens nous raconter ! 

3 commentaires:

  1. De ta part, le chrassien qui vient coloniser Lausanne, permets-moi de me gausser ! (mais oui, colonialistes à mort, laissons traîner nos oreilles à l'infini)

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais que j'ai pensé à vous... de Paris : mes oreilles qui traînent dans les musées se régalent et se gondolent !

    RépondreSupprimer