jeudi 3 mars 2011

Hereafter



Hereafter (Clint Eastwood, usa, 2011)

Un petit garçon perd son frère jumeau et est très triste. Un voyant est très malheureux parce qu'il ne peut pas vivre une vie normale parce qu'il est voyant. Une journaliste qui a vécu une NDE pendant un tsunami est perturbée par certaines de ses visions. Les trois fils sont tirés en montage alterné et les trois destins finissent par se croiser et se lier. C'est pathétique. Dommage pour Cécile de France, que j'aime beaucoup, qui continue à cumuler les mauvais choix rôles à Hollywood. Monsieur Eastwood, il faut arrêter maintenant, qu'on puisse se souvenir des moments de grâce et des chef d'oeuvres de votre carrière. A chaque film vous descendez plus bas dans mon estime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire