vendredi 25 mars 2011

Le tout nouveau tout beau Holy Cow


Si vous habitez à Lausanne, vous ne pouvez pas ne pas connaître le Holy Cow, un mini-burger joint dans la rue Marterey. Des mois et des mois que les clients réclamaient au patron un lieu plus grand et des frites... c'est chose faite. Le Holy Cow 2e du nom est installé à la rue des Terreaux et propose non seulement de nombreuses places assises mais aussi un choix étendu de boissons locales (sodas, sirops à volonté, bières et vin rouge), un menu de burgers avec pleins de nouveautés et les fameuses frites tant réclamées.


Le décor me plaît beaucoup, tout à fait cohérant avec la qualité des burgers. Certains trouvent que les longues tables font un peu "cantine" mais je trouve le côté pub anglais ou table d'hôte fermière tout à fait charmant. Bon, évidemment, pour une sortie romantique c'est pas forcément des plus intime...


Malgré les places nombreuses, je ne vous recommande PAS le samedi midi où c'est tellement plein qu'il y a une queue à l'extérieur (la rançon du succès) et que le volume sonore devient presque désagréable (sans compter la voix de crécelle de celle qui annonce les numéros de menu...). Mais sinon le lieu est très agréable, le service très rapide, aucune odeur gênante de friture (je le redoutais un peu).


Quand au choix, c'est un bonheur, tous les burgers du Holy Cow traditionnels sont présents et il y a des nouveautés à la pelle, comme par exemple le sublime Viva España (rebaptisé orgasme buccal la première fois que j'y ai goûté en juillet dernier). Il est également possible de créer son propre burger en ajoutant les sauces que l'on veut. Ils servent donc des frites "à l'ancienne". J'ai pas bien compris ce qu'elles avaient de "à l'ancienne" mais elles sont pas mauvaises, quoique trop peu salées pour certains. Mais elles n'ont pas le caractère exceptionnel des burgers. Sur les tables, il n'y a que du ketchup (à l'américaine), mais en faisant un petit sourire au patron (qui le mérite) vous obtiendrez facilement du vinaigre (à l'anglaise) ou de la mayonnaise (à la belge).

La carte des boissons s'est également étoffée, les sirops sont maintenant servis à volonté, il y a des jus de fruits, gazeux ou non, du vin rouge local servi au verre, et les délicieuses bières du Dr Gab's, chacune étant très sympathiquement conseillée avec un burger en particulier pour accorder les saveurs.

Les deux adresses du Holy Cow continuent à faire les meilleurs burgers de la ville, et de loin, je leur souhaite tout le succès qu'ils mérites ! Si vous voulez en savoir plus, le Burger Blog leur a consacré un article très intéressant qui raconte la genèse de ce lieu.



J'en profite pour vous annoncer en avant-première que je suis la nouvelle contributrice du Burger Blog pour Lausanne et que je compte bien continuer à sévir férocement et voracement. Si vous avez des adresses dont ils n'ont pas encore parlé... dites-le moi, que j'aille tester ! Je suis en train de rédiger un article sur le Viva España (mon nouveau burger préféré), sur le Holy Cow 2 et sur le burger du Café des Bouchers (que vous retrouverez aussi sur ma page Best burger in town).


8 commentaires:

  1. Ce que j'adore avec la série Seinfeld, c'est qu'il y a un milliard de petites choses anecdotiques que l'ont peut ressortir en fonction de nos propres expériences... Combien de fois ne dis-je pas : "Ahah, comme dans Seinfeld =D"
    Ici, une fois de plus, la règle s'applique : http://www.youtube.com/watch?v=63_om3r8Oas
    J'y ai pensé =)
    Et comme je suis loin d'être fan de burgers et que l'aspect des frites se rapproche de l'hérésie pour la Belge que je suis, je m'arrête là et je te salue bien bas (pour la rime =D)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été une fois à celui de là haut de Lausanne, je sais plus la rue. Et oué, c'est sympathique tout ça.

    RépondreSupprimer
  3. Fidèle à Holy cow 1, j'ai été très très décue par la qualité des burgers à holy cow 2! Rien à voir, un steak petit et sec, un pain caoutchouteux....bref, très décue, pour moi zoo burger l'emporte désormais!

    RépondreSupprimer
  4. @ Anonyme : ah ben on n'a pas DU TOUT manger le même burger ^^
    Surtout que c'est la même viande et le même pain qu'à Marterey... Aucun changement de fournisseur...

    RépondreSupprimer
  5. Mais pourquoi je n y suis pas allée, pourquoiiiiiiiiiii?!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Un jour, j'ai voulu tester Holy Cow à la rue Marterey, mais il y avait tellement de monde qui attendaientt que j'ai laissé tomber. Maintenant, s'ils ont ouvert une deuxième échoppe, je me réjouis de le tester ! Miam !

    RépondreSupprimer
  7. Ai-je besoin d'exprimer ce désir profond qui monte et monte et monte en moi...
    Non, on se comprend, toi, tu sais.
    Rrrr, moi vouloir vache !

    RépondreSupprimer
  8. Enfin des frites à la place des chips !!!
    Je cours tester cette deuxième adresse...

    RépondreSupprimer