mercredi 15 juin 2011

Chez XU


Un nouveau restaurant chinois a ouvert il y a quelques semaines à Lausanne. Enfin, nouveau, en fait c'est le deuxième XU parce que leur adresse de la Place du Tunnel est toujours pleine, ils ont donc ouvert au Petit-Chène. Le très charmant Guillaume Long avait fait un portrait hilarant de la première adresse, j'ai été tester la seconde.


Placé au Petit-Chène, c'est le lieu parfait pour un menu du jour rapide à midi. Pour 15.- chf, ils proposent une entrée et un plat, à choisir entre deux entrées (ce jour-là une soupe pékinoise et des raviolis à la crevette) et deux plats (ce jour-là, des crevettes sautées aux légumes ou du porc mariné), en accompagnement vous avez le choix entre du riz blanc, du riz cantonnais ou des nouilles sautées. A peine 5 minutes après m'être assise, j'avais commandé, reçu ma théière et mon entrée. A peu près 3 minutes après avoir terminé mon entrée, j'ai reçu mon plat. Efficacité redoutable, avec le sourire et sans donner l'impression d'être pressés. Chapeau.


La théière de thé vert était parfaite (5.- chf), infusion très légère pour nettoyer le palais avant de manger, qui se renforce au fur et à mesure du repas. Si vous prenez votre temps, elle risque de trop infuser par contre, si j'aime un peu d'amertume pour terminer un repas, ce n'est pas le cas de tout le monde.


L'entrée était composée de 4 raviolis frits à la crevette, posés sur une feuille de salade, avec une sauce soja aromatisée au gingembre très agréable. Le plat était copieux, des grosses crevettes (une bonne dizaine), des légumes sautés juste ce qu'il faut pour rester un peu croquants (champignons noirs, châtaignes d'eau, branche de céleri, carottes, oignons, côtes de bette, poivrons) et du riz. Aucun effort de présentation particulier, mais c'est vraiment très bon, la découpe et la cuisson des légumes et des crevettes est très soignée et c'est tout ce qui m'importe, (peut-être un peu salé, mais je cuisine peu salé alors j'ai souvent cette impression au restaurant).


En 30 minutes, j'ai mangé de manière très agréable, sans me sentir pressée par le temps, un plat délicieux et équilibré, pour un total de 20.- chf. La déco du lieu est comme la déco des assiettes : pratiquement inexistante, un peu cantine, personnellement ça m'importe assez peu, je préfère payer moins cher que de voir répercuter les aquariums et les fausses plantes sur l'adition. Le service est décontracté, très souriant et efficace. La patronne est venue me dire que je maîtrisais très bien les baguettes, du coup j'ai pas osé finir les derniers grains de riz à la fourchette, orgueil quand tu nous tiens...

J'étais donc plus que ravie de mon expérience. Dans le quartier pendant une semaine, j'y suis retournée avec un ami deux jours plus tard et là, le bilan était plus mitigé. Nous avons pris chacun une entrée, soupe pékinoise pour moi, très bonne, légèrement pimentée avec des herbes fraîches et rouleaux de printemps pour lui qu'il a dévoré à une telle vitesse que je suppose qu'ils étaient particulièrement bons. Mais avant d'avoir fini notre entrée, son plat de poulet a été déposé sur la table. J'ai par contre dû attendre mon canard laqué quelques minutes, pas très pro.


Le riz cantonais qui accompagnait son poulet était savoureux, par contre son poulet franchement bof, une sauce du genre de celle que j'utiliserais pour accompagner des rouleaux de printemps et des poivrons trop acides.
Mon canard laqué étais plus que copieux, quoi que certains morceaux étaient finalement uniquement de la peau et du gras caramélisés, mais pas mauvais, les nouilles sautées en accompagnement étaient tièdes, voire froides, et trop salée, de plus il y avait un amas de nouilles collées au centre, immangeable. Bof, bof. Pas franchement mauvais, mais ça tenait plus des cantines chinoises habituelles que de la très agréable impression que j'avais eu à ma première visite.


C'est donc une adresse à retenir, plutôt savoureux si vous choisissez bien, mais faites attention à ce que vous commandez, si le plat du jour ne vous tente que moyennement, ouvrez plutôt la carte, assez fournie, et tâchez d'ignorer la non-déco, la musique chinoise et la télé branchée sur la chaîne Animaux en sirotant un délicieux thé et en appréciant la mini-addition.


EDIT : J'y suis retournée pour goûter enfin la salade de laminaires tant ventée par Guillaume Long, effectivement, elle est énorme, nous l'avons donc partagée à deux comme entrée. C'est vraiment super bon, croquant, frais, avec un petit goût presque mentholé, j'ai adoré !


Pour suivre, la soupe de ravioli était pas mal sans être exceptionnelle.


Et l'addition, pour deux avec chacun une bière puis une théière de thé vert s'est montée à moins de 50 francs. Comment résister ?

12 commentaires:

  1. Faudrait que je fasse truc sur "mon" vietnamien une fois. Avant de partir.

    RépondreSupprimer
  2. Yep, parce que dans le genre cantine asiat' il se pose là ton viet' !

    RépondreSupprimer
  3. ça me fait penser qu'il y a bien longtemps que je ne suis sortie manger en ville... à corriger d'urgence! (d'autant que celui-ci a l'air d'avoir du potentiel, question jeux de mots approximatifs)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la critique! Je suis toujours à la recherche d'adresses sympa. Ils font des dumplings?

    Une recommandation d'un vietnamien d'ailleurs, ça ne serait pas de refus...

    RépondreSupprimer
  5. @ Arielle : à la carte oui, mais j'ai pas gouté. Pour le viet' de Mdame Jo c'est à la rue St. Roch, il paie pas de mine, déco immonde, serveur folklorique mais on mange très bien et c'est pas cher.

    RépondreSupprimer
  6. Arielle > pas sûre de l'adresse exacte, c'est à la jonction de Clos-de-Bulle, Saint-Roch et Pré-du-Marché.

    RépondreSupprimer
  7. Et encore, t'as pas vu la déco AVANT.

    RépondreSupprimer
  8. Ah oui, celui qui était un bistrot de quartier pur jus, avec le club des vieilles au scrabble l'après-midi.

    J'y suis allée une fois avec une copine allergique au chat pour bosser un truc de cours, j'ai cru qu'elles nous jetaient dehors à coup de lettres en plastique... (mais non)

    RépondreSupprimer
  9. En face de Chez Bertrand! (les meilleurs (et les plus gros) croissants de Lausanne)

    RépondreSupprimer
  10. Je ne vois pas trop c'est où pour le moment, mais je trouverai...

    Le manque de goût dans la déco est un indice qui ne trompe pas, pour les resto vietnamiens: la qualité de la nourriture y est inversement proportionnelle à la beauté des lieux. Bref, si c'est beau, c'est pas bon!

    RépondreSupprimer
  11. @ Arielle : près de la Riponne, 2 rues plus haut que la rue de l'Ale, assez facile à trouver, il n'y en a qu'un dans le coin et il fait un angle entre plusieurs rues. Et oui, pour les asisat' c'est souvent le cas... plus la déco est moche, meilleure est l'assiette. Petit bémol pour le "Jardin d'Asie" où c'est kitch mais pas si moche, mais c'est boooonnnnn.

    RépondreSupprimer