samedi 17 septembre 2011

Le navet du mois : Le Jour d'Après

(Est-il nécessaire de préciser que comme tout bon film américain, à aucun moment on ne se préoccupe ce qui se passe sur les autres continents et cette affiche a donc uniquement été inventée pour pousser les Français au cinéma...)

Mais ça faisait longtemps que je ne vous avais pas fait un petit live tweet de navet. Après l'exceptionnel Wolfhound, je vous propose le film catastrophe "Le Jour d'Après", avec des improbabilités narratives, scénaristiques, de réalisations, de rythme, musicales, etc. Un vrai gros bon navet. Dommage qu'il y ait une certaine volonté de réalisme, ça coupe pas mal du jouissif final. Il est passé sur la TSR ce soir, je vous le relivre à presque chaud. Vous êtes prêts ?

Attention #LTnavet de "Le Jour d'Après".



"Il nous faut une scène au Japon" "Facile, tu installes deux lanternes et un businessman qui boit du saké et hop, tu as le Japon." #LTnavet

Le mec qui meurt sous une avalanche de grêle comme s'il s'était pris une balle, lol. #LTnavet

Le héros, militant écologiste, conduite une voiture verte. Bien sûr. #LTnavet

Bon, je passe sur les erreurs scientifiques, ça serait trop long, on va se contenter de critiquer la nullité cinématographique et narrative. #LTnavet


Mouahahaha les 4 tornades au-dessus de L.A. avec EVIDEMMENT un météorologue dans un hélico entre elles. #LTnavet

Si mon compte est bon, après 20 minutes de film, on en est à 15 "Oh mon Dieu". Exceptionnel. #LTnavet (16, 17, 18...)


Oh, c'est chou, un petit cancéreux. #pardon #LTnavet

Le nombre de dialogues débiles est hallucinant c'est TELLEMENT prévisible que c'est même pas drôle, trop facilement mauvais. #LTnavet

Gel instantané d'un hélicoptère, crash, 4 survivants sur 4, mais ils gèlent instatnément au sol. LOL. #LTnavet

Un météorologue : "ce truc ressemble à un cyclone", une autre météorologue : "sauf que les cyclones ne se forment pas sur les terres." #LTnavet


Entre la vague sur l'Himalaya de "2012" et celle sur Manhattan de "Le Jour d'Après", je déclare à l'unanimité nullité égale. #LTnavet


Rythmiquement c'est tout aussi nul, après la vague, le professeur qui doit calculer les futurs dégâts fait une pause thé devant un dessin d'enfant. #LTnavet

Attention, minute émotion "que peut-on faire" "sauver le maximum de gens" *mâchoires qui se serrent à l'américaine*. #LTnavet


Franchement, le coup du téléphone SOUS L'EAU ? WTF #LTnavet

"Un toast messieurs, à l'humanité". "J'aurais tellement voir grandir mon fils, vous comprenez." "Amen". C'est pas too much du tout. #LTnavet

"Les gens ont abandonné leurs véhicules et entrent illégalement au Mexique en franchissant le fleuve à gué." LOL #LTnavet

Pas un seul "winter is coming" dans "Le Jour d'Après", les cons, s'ils savaient. #GoT

Donc, le mec, il veut sauver son fils coincé à New-York en y allant depuis Washington en skis de randonnée. MAIS BIEN SÛR. #LTnavet

Alors forcément, il y a un cargo immobilisé ET vide ET ouvert ET plein de médocs. MAIS les loups attaquent. #LTnavet


Non mais vraiment hein, les LOUPS attaquent. Au centre de Manhattan. LOL. #LTnavet

Ah, pis le cargo est russe, évidemment. #LTnavet

Mouarf l'oeil du cyclone sur Manhattan et l'Empire State Building qui gèle de plusieurs étages par seconde. #LTnavet

Mouahahahahahahaha la porte refermée qui empêche, littéralement, le gel d'entrer. #LTnavet

Aaaaah, enfin une image de Manhattan sympa. Sauf qu'on dirait de la bd, pour le réalisme c'est raté. #LTnavet

"De ce que nous, Américains, appelions autrefois le Tiers-Monde." Non mais sérieusement, il date de quand ce film ? #LTnavet


Je vous parle du happy end ? Bon, ok, il y a des millions de morts, mais les héros sont vivants (et la fille amoureuse). #LTnavet

Et hop, les astronautes trouvent que la Terre est jolie. Message d'espoir politiquement correct, jolie musique. THE END. Verdict : à chier. #LTnavet


Oui, je sais, certains d'entre vous ont déjà dû le subir sur twitter, mais ça m'amuse tellement, que voulez-vous...

11 commentaires:

  1. Je l'ai vu il y a super longtemps, je ne m'en souviens plus du tout :S

    RépondreSupprimer
  2. http://www.amazon.fr/Sixi%C3%A8me-Hiver-Douglas-Orgill/dp/202009181X

    RépondreSupprimer
  3. @ Fraise : merci, mais vu le navet que c'est ça me fait plus trop envie... quitte à se plonger dans l'hiver, je reste avec Jon Snow et autres Stark ;-)

    @ S. : tu m'étonnes... ^^

    RépondreSupprimer
  4. Pour la porte qui empêche le gel d'entrer, j'avais moi aussi trouvé ça un peu con lorsque j'avais vu ce film... Mais à la réflexion, c'est le principe de l'isolation, non ? En hiver, on ferme les fenêtres pour empêcher le froid d'entrer.

    A part ça, il y a aussi quelques aspects plus subtils (Emmerichement parlant, bien sûr) dans ce film. Par exemple si je me souviens bien, au début les news qui passent à la télé sont diffusées sur CNN ou Fox News; à la fin du film, les news sont diffusées sur une chaîne du genre "Nature". ^^

    RépondreSupprimer
  5. @ s427 : ouais mais bon, en quelques secondes... et pour le reste, je dois avouer avoir été amusée par certains détails, mais franchement... waouh quoi, c'est vraiment du lourd navetement parlant.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ce navet! Ma scène préférée est celle ou vers la fin, dans la bibliothèque, les protagonistes doivent brûler des livres, mais hésitent à brûler tel ou tel ouvrage... Ah ah!

    RépondreSupprimer
  7. @ Arielle : oui, très drôle le passage avec musique émouvante sur "je garde cette bible de gutemberg".

    RépondreSupprimer
  8. Pour les loups dans Manhattan ce sont les 3 qui ce sont échapper du zoos en mordant dans leurs cage (apparemment pas très solide) juste avant le cataclysme et qui ensuite se sont enfuis de celle ci pour se perdre dans la ville, puisqu'au moment ou le fils du "héros", son pote et sa futur copine entre dans celui ci, ils n'y sont plus, ils en font même la réflexion...

    Moi entre le jour d'après et 2012 je préfère tout de même le jour d'après, et puis j'aime bien la musique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, comment dire, on s'en fout de qui sont les loups et de comment ils sont arrivés là : des loups des Manhattan c'est complètement grotesque.

      Et entre 2012 et le Jour d'Après je préfère aucun, c'est d'abominables navets ridicules.

      Supprimer
  9. Film très loin d'être pire que les navets commerciaux français mais bon.

    RépondreSupprimer
  10. Ce film est critiquable en de nombreux points, mais je ne trouve pas qu'au global on puisse l'affilier dans la catégorie navet. Un navet au cinéma est un film insipide et de peu d'envergure.
    Or ce film a tout de même l'envergure de pauser une bonne question : celles des conséquences de la responsabilité de l'homme envers sa planète.
    Même s'il en caricature la réponse, heureusement d'ailleurs, c'est du cinéma, ce film peint avec brio les conséquences terribles du réchauffement climatique.
    Demandez aux Sétois qui ont pour la première fois vu des trombes d'eau déchirer leur ciel, et aux héraultais victimes d'un phénomène cévenol sans précédent s'il ne se sente pas proches des japonais bombardés par la grêle ou des Angelins sous les tornades.

    RépondreSupprimer