samedi 4 février 2012

Millenium (David Fincher)


Millenium - The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, usa, 2011)

Je suis sortie de ce film sans savoir ce que j'en pensais. Heureusement, je n'étais pas seule et j'ai pu en débattre. La question primordiale que pose ce film est : était-il nécessaire de faire ce film vu que le numéro 1 de la série originale était tout à fait intéressant ? Et bien, m'a-t-il rétorqué, parce que les numéros 2 et 3 par contre n'étaient pas formidables et plutôt "télévisés" que "cinématographiques". Argument accordé.


Mais alors, ce tome 1 vaut-il la version suédoise ? Est-il mieux ? Moins bien ? Je ne sais pas. Clairement il y a plus d'argent, les décors sont plus impressionnants (en particulier la maison du tueur et les archives où Lisbeth travaille). Le scénario est plutôt bien fichu, plus efficace, il utilise plus de raccourcis que la version suédoise qui collait de manière plus précise aux romans de Stieg Larson. C'est un peu perturbant si on les a lu, le public américain l'aura probablement moins lu que le public européen et je crois que les choix scénaristiques de Fincher sont tout à fait judicieux pour ajouter du punch au rythme sans pervertir l'histoire. Jusqu'ici, petit avantage au Fincher par rapport au suédois, pour le public qui découvrirait cette histoire (par contre, si on a lu le livre c'est un peu déstabilisant).


Quant au casting, la question nous a occupée plus longuement et nous ne nous sommes jamais vraiment mis d'accord. Pour Lui, cette histoire (l'histoire globale de Millenium, pas forcément celle du tome 1) est à propos de Lisbeth, dont Mikael n'est qu'un faire-valoir. Pour moi l'histoire est à propos de ces deux êtres un peu perdus qui, grâce à leur rencontre, vont se soutenir mutuellement et en sortir plus forts. Mais quel que soit le point de vue adopté, ce qui est sûr c'est que l'enjeu principal est : est-ce que Lisbeth est bien choisie ? Et bien je suis mitigée. J'avais adoré Noomi Rapace, mais je n'ai pas détesté Rooney Mara, je crois par contre que Fincher a adouci le personnage, trop insisté sur son attachement à Mikael et pas assez sur les incroyables capacités intellectuelles de Lisbeth, ce qui la rend plus fade, sans que l'actrice n'y soit pour quoi que ce soit. EDIT : une brillante analyse (en anglais uniquement) de ces différentes Lisbeth à lire absolument. 


A côté d'elle, tant dans la version suédoise que dans la version US, Mikael est peu intéressant. J'avais craqué sur l'acteur suédois, Daniel Craig ne m'a ni paru meilleur ni moins bon. Par contre, Fincher ayant engagé James Bond, il nous a fait un générique tout à fait impressionnant de jamesbonditude, assez sublime, mais hors de propos, du tape à l'oeil pour pas grand chose. Pareil pour d'autres scènes, comme celle de l'accident ou celles du viol et du tatouage, visuellement c'est très abouti, comme toujours avec Fincher, mais c'est l'esthétique qui l'emporte sur l'humain.

Le tatouage version suédoise, bien gore. La version US est beaucoup plus propre.

Et ces scènes, si importantes pour la construction du personnage de Lisbeth, sont selon moi bien meilleures dans la version suédoise de ce premier volet, je regrette que Lisbeth soit construite de manière si manichéenne et simpliste dans la version US.

Mon verdict final ? Je n'ai pas passé un mauvais moment, mais je suis contente de n'avoir pas payé ce billet. J'irai voir les suivants même si je sais que je risque d'être un peu déçue, je suis très curieuse de voir comment Fincher va s'en sortir avec les coupes franches scénaristiques qu'il a faites dans ce premier épisode. Pas indispensable donc, lisez plutôt le bouquin !

Et vous, vous avez aimé ?


PS : en hommage à un ami qui me fait du bien capilairement, je suis obligée de dire que non, on ne voit pas Daniel Craig nue (mais presque) dans ce film.

8 commentaires:

  1. Eh bien moi, je dois dire que je me suis bien laissée prendre par ce premier volet américain, même si bien sûr j'ai été un peu déstabilisée par les changements au niveau de l'histoire, mais rien de grave, je m'en suis remise! J'ai vraiment bien aimé le personnage de Lisbeth, je dois dire qu'entre elle et Noomi mon coeur balance...
    En ce qui concerne Mikael, je n'avais pas du tout croché sur le suédois et je n'ai pas vraiment croché sur Daniel Craig, mais je dois avouer que la tête de cet acteur ne me revient vraiment pas (je bloque sur sa bouche, j'y peux rien, lui non plus d'ailleurs!)

    J'ai quand même hâte de voir la suite!!!

    PS : je t'ai envoyé les infos pour Guillaume Long sur ton mail hier soir si jamais, je sais pas si tu as bien reçu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai été récupérer ton mail dans mes spams, méchant gmail.

      Je suis plus curieuse que réjouis de voir les suivants.

      Supprimer
  2. Je viens de lire cet article mis en lien par Maïa Mazaurette :
    http://www.movies.com/movie-news/sexualizing-lisbeth-salander/5948
    Mon anglais n'est pas excellent mais l'article met le doigt sur ce petit truc qui clochait pour moi quand je suis sortie de la séance il y a quelques jours sans parvenir de suite à l'identifier : avec plus de recul et malgré des scènes dans lesquelles elle se montre forte, cette Lisbeth est vulnérable. (Si mes souvenirs ne sont pas émoussés et dans l'image que je m'en fais, Lisbeth a la vulnérabilité d'un chat sauvage : elle griffera et feulera avant tout plutôt que de se montrer faible.)

    (Sinon, comme je le disais dans les commentaires chez Nut' hier soir, j'ai été "la copine chiante" au cinéma, celle qui marmonne en sortant que non, les personnages ne collent pas aux images qu'elle s'en était faite, qu'elle n'imaginait pas les lieux comme ça, qu'il y a quand même de sacrés prises de libertés sur la fin par rapport au roman et qu'elle préfère aller relire la trilogie, tiens ^^°)

    Mélusine

    RépondreSupprimer
  3. Pas vu. Mais rien que pour la BO, cette version devait être faite ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu la version suédoise au cinéma pour le volet 1 puis à la TV pour les épisodes 2 et 3 et j'ai adoré que les acteurs soient suédois (c'est-à-dire pas forcément des bombes sexuelles avec des dents blanchies à la manière d'un lavabo de salle de bain) dans un environnement 100 % suédois. Alors, j'hésite beaucoup pour le remake américain parce que je ne sais pas quoi en penser (ils sont à ce point en mal de scénarios valables à Hollywood ?).

    Mais peut-être pour me faire une idée par moi-même, j'irais et vu que je m'attends à être déçue, peut-être qu'au final, ce sera une jolie surprise ?

    RépondreSupprimer
  5. @ Koyangi : les décors sont définitivement suédois également dans la version US, et plutôt sublimes d'ailleurs, mais je t'aide pas :-P

    RépondreSupprimer