jeudi 1 mars 2012

Pâtes aux endives (cuisson risotto)


L'hiver, les légumes de saison sont vite répétitifs. Les choux de toutes sortes, la betterave, les pommes de terre, les carottes, les poireaux, les salsifis (j'en ai jamais cuisiné), les navets, le céleri, les topinambours et... les endives. En février ça devient un peu pénible quand on a pas envie de passer du temps en cuisine. Pour ma part, j'ai toujours des endives au frigo, mais après 8 salades aux sauces différentes (je vous recommande huile de sésame, jus de citron et mélasse de grenade, avec des cerneau de noix) et malgré des endives au jambon au madère, on en a un peu marre. Et ce jour-là j'avais envie de pâtes et la flemme de salir deux casseroles (mon menu évolue très souvent avec ce genre de paramètres) pour faire la sublime recette de Monsieur Tout Le Monde (qui fait manger des chicons même à ceux qui n'aiment pas ça) et surtout je n'avais pas de vin blanc ouvert.

Je me suis donc rabattue sur ma recette la moins photogénique du monde mais dont je ne me lasse pas : mon pastasoto (pâtes cuites façon risotto) aux endives. Peu d'ingrédients et de ceux qu'on a toujours au fond du frigo, une seule casserole, le temps de cuire des pâtes. Même si j'adore cuisiner de manière plus élaborée, ce genre de recettes où je passe 2 minutes 30 en cuisine, puis je n'ai qu'à attendre que ça cuise en lisant mes RSS sont celles qui prennent le plus souvent le pouvoir dans ma cuisine.


Ingrédients (pour 1 personne) :
- 1 endive
- 1 petit oignon
- 2 poignées de pâtes
- bouillon de légumes en poudre, poivre, curry, gingembre en poudre
- une giclée de crème
- du fromage râpé


Emincer un oignon.
Enlever la base de votre endive si vous n'aimez pas l'amertume (moi je la laisse) et émincer votre endive.
Faire revenir votre endive et votre oignon dans une casserole assez large où vous aurez fait chauffer un peu d'huile d'olive, ajouter de la poudre de curry, du poivre et un peu de gingembre en poudre (facultatif).


Quand vos endives ce sont ramollies et que ça commence à sentir bon, ajouter deux poignées de pâtes courtes. J'ai choisi des cornettes complètes de Barilla, qui se prêtent très bien à ce genre de cuisson. Bien remuer pour décoller les sucs du fond de la casserole.


Couvrir d'eau, baisser le feu, ajouter du bouillon de légumes en poudre et bien remuer. Puis laisser cuire le temps normal de cuisson noté sur votre paquet de pâtes. (Cette cuisson utilisant moins de liquide, il vous faudra surveiller et peut-être ajouter un peu de liquide si vos pâtes ne sont pas cuites à ce moment-là.)


Quand le liquide est évaporé et que vos pâtes sont cuites, il est temps d'ajouter une touche de crème, juste pour le moelleux, et du fromage râpé.


Et hop.
Je récapitule : 2 minutes pour couper les légumes pendant que l'huile chauffe, 2 minutes pour faire revenir les légumes puis les pâtes, 10 minutes de cuisson, un coup d'assaisonnement + crème + fromage. C'est prêt ! Donc 15 minutes dont 10 où vous pouvez faire autre chose et une vaisselle minime... et surtout, surtout c'est boooooonnnnnnnn, parce que grâce à cette cuisson, les pâtes ont emmagasiné toutes les saveurs des légumes et des épices.

Vous comprenez pourquoi je ne m'en lasse pas ?

PS : dès le printemps je fais pareil avec des épinard frais et des lardons, ça déchire sévère sa mémé.

13 commentaires:

  1. ça a l'air bon! J'ai justement des endives au frigo... mais maintenant je ne sais plus quelle recette de pâtes tester (celle que tu proposes ou celle que tu linkes).
    Je n'avais jamais pensé à mettre du curry avec les endives jusqu'à ce que récemment je teste cette recette de tarte tatin légèrement sucrée-salée: http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette/314361-tatin-d-endives
    Si tu aimes le style je te la conseille car assez rapide et très bonne (ah pour les modifs perso: pour la pâte j'ai fait une 'fausse' brisée avec l'huile qui se fait en 5 minutes et un tour de main, j'ai mis du sucre à la place de la cassonade, et la deuxième fois je n'ai pas mis de beurre avec le sucre...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Slurp ça a l'air bon.
      Je confesse n'avoir jamais fait de tatin de ma vie, faut que je me lance !

      Supprimer
  2. Myriam, qui n'est plus une elfe fée1 mars 2012 à 08:25

    Miam! J'ai hâte d'acheter des endives !Je vais essayer de faire ce repas d'ici la fin de la semaine.

    Pour les salsifis je fais régulièrement cette recette : http://www.marmiton.org/recettes/recette_gratin-de-salsifis-et-jambon-rapide-et-allege_27545.aspx Avec des salsifis en boite c'est 2 min de préparation et il y a moyen de faire autant de vaisselle que ta recette de poisson au four. Faut juste bien assaisonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que si je me lance dans les salsifis je testerai d'abord frais... Mais ça a l'air délicieux !!!

      Supprimer
  3. Je mange rarement des endives, car je n'ai pas beaucoup d'imagination pour les cuisiner (et je ne suis pas une bonne cuisinière en plus). Mais ta recette me donne envie, moi qui raffole des risottos. Je crois que je vais bientôt l'essayer (faut juste que j'aille acheter des endives ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là tu as de quoi utiliser une dizaine d'endives d'un coup avec toutes ces recettes !

      Supprimer
  4. Super idee pour utiliser les légumes. Je n'ai jamais pensé à cuire les pates façon risotto!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une super cuisson ! D'autres recettes :
      http://www.marmiton.org/recettes/recette_pastasotto-poivron-merguez-pates-facon-risotto_60253.aspx
      http://www.marmiton.org/recettes/recette_risotto-de-pates-courgettes-et-thon-facon-funambuline_64332.aspx

      Supprimer
  5. Je doute que qui que ce soit puisse me faire avaler des endives cuites. (Ou alors, M.Personne. Huhu. Gag naze.)

    Pourquoi, mais pourquoi suis-je venue là juste après une cuillère d'ovocrunch volée avant d'aller me brosser les dents (oui, donc, cherchez pas la logique).

    RépondreSupprimer
  6. Dans le légume d'hiver, tu as aussi le panais, absolument génial mais un peu long à préparer, c'est vrai (enfin faut l'éplucher, quoi) et la racine de persil, dont je suis hyperfan.

    RépondreSupprimer
  7. Voilà, juste testé et moultement approuvé. Avec les variantes obligatoires dûes au contenu du frigo, à savoir une petite gousse d'ail car plus de gingembre ; des penne rigate car pas plus petit dans les placards ; un petit reste de poulet rôti ajouté à la fin de la cuisson des légumes car grosse faim.
    Et une giclée de crème qui est devenue deux cuillers parce que grosse gourmande.
    Femme, tu viens de m'éveiller à une nouvelle ère de pâtes et de délices, je me roule à tes pieds !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en vois moultement ravie, femme :-)

      Supprimer