mercredi 7 mars 2012

Brunch au Café des Avenues


Le week-end dernier la pétillante Fraise des Bois (et son poilu) est venue au bord du Léman pour sa villégiature régulière, le dimanche midi, nous avons testé le brunch du Café des Avenues. Nous étions cinq et la table a eu du mal à contenir la totalité de nos commandes.




Sur la carte, soit un petit déjeuner (corbeille de pain avec un croissant, confitures maison, beurre, jus d'orange fraîchement pressé -orange sanguine ce jour-là, délicieux- et une boisson chaude), soit des crêpes, soit des tartines grillées. Mais il est également possible de commander des oeufs avec toutes sortes d'accompagnements.

Tartine tomate-mozarella et sa salade 

 Tartine jambon cru parmesan

 Oeufs brouillés, portion de pomme-de-terre, bol de salade

Oeuf au plat (parfait, blanc ferme, jaune coulant) et portion de bacon.

Tout était délicieux, seul gros gros bémol : l'assiette de fromages et charcuteries. Une demi-tomme vaudoise, trois petites tranches de jambon blanc sans intérêt, trois petits morceaux d'Emmenthal, cinq tranches de chorizo et deux tranches de jambon cru. Et c'est tout (si on ne compte pas le persil, les tomates, le beurre et les oignons), pour 18 francs. C'est du vol. Et c'est très dommage car tout le reste était tout à fait raisonnable et vraiment bon.


La partie sucrée de la carte, outre les crêpes propose du pain perdu (peut-être un peu trop sucré, mais Fraise a adoré) et des pancakes absolument sublimes. On peut aussi commander du bircher, des gaufres (pas osé goûter à côté de mon Belge assimilé) ou une salade de fruits.


Pour les boissons, des bières artisanales du coin (ou de plus loin, ici une Lancelot, bretonne), une grande gamme de boissons chaudes très soignées (attention, le thé annoncé en "grande théière" ne remplira guère plus de deux petites tasses), des sirop et ou limonades artisanales et locales également, vous trouverez assurément votre bonheur.


Je vous recommande ce brunch gourmand... à condition de vous y préparer à l'avance... impossible d'avoir une table si vous ne réservez pas au plus tard le vendredi pour le dimanche. Tout y est délicieux, sauf donc la planchettes de fromages et charcuterie à éviter. Si vous avez envie de bruncher mais pas ceux qui vous accompagnent, vous pouvez aussi commander une entrecôte ou un burger, que je retournerai goûter bientôt, promis.

Lausannois, avez-vous d'autres brunchs à conseiller ?

15 commentaires:

  1. Tout cela me fait saliver, quel brunch ! Si une petite escape à Neuchâtel te tente, je te recommande vivement de tester le brunch de "La Désobéissance" (www.desobeissance.ch) : de loin le meilleur que j'ai pu tester. Belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Tout est du vol aux Avenues. C'est très bon, mais si tu veux un brunch un peu sérieux (pour la Suisse, hein, ça correspond au "spécial régime" à Berlin), ça te coûte le PIB de la Picardie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien CHF 30.- (si on oublie la planchette fromages/charcuterie) par personne, pour au moins 2 boissons chacun, plus 3 voire 4 commandes (sans vouloir dénoncer, Fraise a par exemple mangé une tartine + du pain perdu + des pancakes) ça me paraît pas du vol.

      J'ai pris une salade + des pommes de terre + des oeufs + un jus d'orange frais pressé + un expresso macchiato, franchement c'était délicieux et raisonnable. Evidemment c'est pas gratuit, on est en Suisse, mais je n'ai pas été choquée.

      Supprimer
    2. Hop hop hop, Raph. On ne s'en sort pas comme ça, on veut une adresse alternative, alors !

      Supprimer
    3. Ah je n'ai pas d'adresse alternative. Je ne brunche que chez les étrangers. Mais pour moi, quand un resto propose des brunches, il devrait proposer des brunches, tu devrais pas être obligé de commander 60'000 trucs à la carte.
      (Tartine + pain perdu + pancakes pour 30 balles, je n'appelle pas ça du vol mais du grand banditisme)

      Supprimer
  3. Et le pain perdu était trop sucré, mais j'ai une faible une résistance au sucre (genre une sucette je peux pas)
    bizarrement la meringue suisse ça passe

    RépondreSupprimer
  4. Bon, je bave, le retour (d'ailleurs je m'en vais tester les pâtes aux endives de ce pas, tiens...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai testé cette semaine et j'approuve (avec en plus du jambon et des noix de Grenoble)!

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup cet endroit! Je vais souvent y manger à midi ou le soir, et honnêtement je trouve tout à fait raisonnable, pour dire qu'on est en Suisse, en plus le personnel est très sympa! C'est un peu notre QG d'apéro du vendredi soir ;)
    Maintenant tu m'as donné envie de tester leur brunch, il faut que j'organise cela un dimanche.
    Je n'ai pas l'habitude de bruncher, mais je sais que le Java et le Bleu Lézard en propose, et d'après les échos que j'ai eus, c'est très bien!
    Ce que j'aime bien, ce sont les brunchs ou tu paies tant, et tu te sers à volonté à un buffet de sucré et salé, mais je n'en ai pas vus par Lausanne...

    RépondreSupprimer
  6. Si tu retournes aux Avenues, comme boisson je te conseille le Picon bière...

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour le post; ça a l'air sympa comme endroit, je le note!
    Moi à Lausanne je fais souvent le (classique) café de Grancy .
    Hors Lausanne il y a le brunch à la Maison du Blé et du Pain à Echallens (qui, par contre est un peu victime de son succès dernièrement) ou ce que j'ai trouvé sympa, surtout avec des enfants, c'est le brunch à Fermexplore à Bournens.

    RépondreSupprimer
  8. Y'a qql années, j'aimais bien le brunch au Bleu Lézard. Ils avaient une assiette nordique bien chargée très efficace en cas de gueule de bois.

    RépondreSupprimer
  9. Loin de Lausanne, le meilleur brunch que j'aie mangé (hors Berlin), c'était à la Werdtberg, au-dessus de Reconvilier (oui, oui, je sais, Reconvilier, ahahah). Une métairie, en altitude, avec une vue géniale, des produits de la ferme, des röstis à pleurer de bonheur, des confitures maison, bref, un bon brunch campagnard comme je les kiffe.

    RépondreSupprimer
  10. Salut!

    j'étais déçue de louper Fraise je serais bien venue vous faire un coucou... Mais le we du 1 mars ayant été un we prolongé dans le canton de Neuchatel j'en avais profité pour prendre le large.


    NB, annecdote beurresque: ce we là nous nous sommes offert un très bon resto à Strasbourg, dans le quel on nous a servi du beurre artisanal Bordier (celui du reportage hein pôur situer).Que nous avons donc dégusté en consomateurs avertis - ET rigolards - grace à toi. Une tuerie leur beurre aux algues.

    Fun tu remarqueras que tu t'incrustes dans mes soirées en amoureux, sans dec'...?! J'ai même pris une photo mais la batterie m'a lâché avant que je puisse te l'envoyer.


    Pour le brunch j'ai noté la La Désobéissance à Neuchâtel...

    Bises et j'espère à bientôt
    Sophie202

    RépondreSupprimer
  11. J'ai été plusieurs fois au Café des Avenues déjeuner à midi ou boire de la limonade artisanale. En revanche, je n'ai jamais testé leur brunch. Pour les adresses de brunches à Lausanne, il y a bien sûr le classique Café de Grancy (il paraît que c'est les mêmes qui gèrent le Café des Avenues aussi), le très cher mais délicieux et très classy brunch du Beau-Rivage Palace (il faut que j'écrive encore l'article) et aussi un peu plus loin le Chalet des Enfants qui m'avait beaucoup plu ! Sinon, je te déconseille le brunch du Pur, cher et pas bon !

    RépondreSupprimer