lundi 12 mars 2012

Le poulet du Général Tao


Je vous présente une des (nombreuses) recettes fétiches de mon beau-frère, pourvu de très nombreuses qualités dont trois vont nous intéresser aujourd'hui : il cuisine très bien ET il est Québécois, la troisième est qu'il me supporte suffisamment pour me laisser cuisiner avec lui ET me dévoiler sa recette pour vous. On trouve traditionnellement le poulet du Général Tao dans les restaurants chinois de Montréal, même si elle n'a pas grand chose de chinois au final, c'est une petite merveille de textures et de saveurs. Elle a l'air complexe et longue, mais je vous promets que c'est plus simple qu'il n'y paraît et ça en vaut carrément la peine.

Ingrédients pour 4 personnes


Remarque : les "tasses" (=cups) ou "cuillères à thé", sont des mesures d'outre-atlantique, on trouve des ustensiles pour les calculer très facilement chez Ikéa, ou vous pouvez vous créer une cup chez vous, sinon je vous ai mis les équivalences du Vieux Continent.

Poulet
- 450 gr de poulet découpé en lamelles
- 3 cuillères à soupe de fécule de maïs

Pâte à friture
- 3 oeufs battus
- 6 cuillères à soupe de farine
- 1 cuillère à thé de poudre à pâte (= 3 gr de poudre à lever)
- 1 cuillère à thé (=5 gr) de sel

- 1/2 tasse d'huile à friture (par exemple pépin de raisin)
- huile de sésame

Sauce
- 1 cuillère à soupe de gingembre râpé
- 1/4 tasse d'oignons verts (= 35 gr) émincés
- 1/4 tasse d'eau (= 65 ml)
- 2 cuillères à soupe (= 30 ml) de vinaigre blanc
- 1/4 tasse (=55 gr) de sucre
- 1 cuillère à soupe (= 8 gr) de fécule de maïs
- 1 cuillère à soupe (= 15 ml) de sauce soja
- 2 cuillères à soupe (=30 ml) de sauce aux huîtres
- 2 cuillères à soupe (= 30 ml) de ketchup



On commence préparer la pâte à friture. Puis on coupe le poulet en lanières (de l'émincé de poulet fera aussi l'affaire.


Ensuite on passe chaque lanière dans une assiette où vous aurez déposer la fécule de maïs (= Maïzena par exemple). Faites le par petites quantités, quitte à rajouter de la fécule petit à petit.
Faites chauffer l'huile de friture parfumée à l'huile de sésame.


Plonger les morceaux de poulet dans la pâte à friture et bien les imbiber, puis, dès que l'huile est à bonne température (on peut tester avec des gouttes de pâte à friture), y déposer les morceaux de poulet.


Il faut bien laisser dorer les morceaux avant de les retirer, pensez à la cuisson du poulet, votre huile ne doit pas être trop chaude pour que ça cuise à coeur. Si nécessaire, rajouter de l'huile fraîche au fur et à mesure.


Prévoyez un saladier rempli de papier journal pour recueillir les fournées successives, il pompera une bonne partie du gras et gardera la pâte à friture croustillante.  (Le papier absorbant rend la pâte toute molle, rien de telle que du vrai papier journal, pas pour rien que certains fish & chips anglais ou friteries belges continuent à emballer leurs produits ainsi.) Quand toutes vos fournées sont emballées les unes sur les autres, rajouter des couches de journal pour garder la chaleur et réserver.


Jeter l'huile qui a servi à la friture, en ajouter de la fraîche et faire revenir votre gingembre et vos oignons verts (ou échalotes). Quand ils sont cuits (3 minutes environ), ajouter l'eau, le sucre et le vinaigre, bien mélanger puis laisser un peu réduire.


Ajouter la fécule, la sauce soja, la sauce aux huîtres et le ketchup, bien mélanger, laisser légèrement épaissir et couper immédiatement le feu.


Déposer vos morceaux de poulet frits et mélanger délicatement pour les imbiber de la sauce.


Servir IMMEDIATEMENT, la texture en dépend. Plus vous tarderez, plus vous risquez de perdre du croustillant de la pâte à friture pour n'avoir que le fondant du poulet et de la sauce. Il vous faudra donc avoir vos accompagnement prêts et servis à ce moment-là, attention à votre timing. C'est parfait avec quelques légumes vapeur et du riz, aucune sauce n'est nécessaire, c'est moelleux, juteux et parfumé.


Et voilà, vous pouvez frimer avec une recette sino-québécoise dont les ingrédients sont hyper faciles à trouver et pour laquelle vous allez recevoir des compliments, je vous le garanti. (Sinon je vous filerai l'adresse de Beauf Chéri pour les réclamations.)


PS : j'en profite pour inaugurer mon nouveau tag recette, vu qu'apparemment ça vous plaît ;-)

13 commentaires:

  1. Miaaaaam!!! Cette recette, je vais la mettre dans mon carnet sur Marmiton!
    Arf, c'est un descriptif de l'homme idéal ça: Québécois et qui cuisine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite Soeur Chérie a extrèmement bien choisi, je confirme ;-)

      (Et un beau-frère avec qui on s'entend si bien, c'est un cadeau de la vie !)

      Supprimer
  2. slurp !
    je vais negocier pour qu on me la fasse cette recette! copie colle l adresse du blog ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Affreux! je n'ai pas encore soupé et je tombe là-dessus, sérieux j'en salive!

    RépondreSupprimer
  4. Hop, page marquée parce que si ça me fait le même effet que le "pâtotto" aux endives(que j'ai récidivé avec du riz avec le même succès)...

    RépondreSupprimer
  5. Wow, ça donne envie! Pourtant là pour moi c'est plutôt l'heure du petit-déjeuner. Merci pour la recette!

    RépondreSupprimer
  6. C'est drôle, ça fait des semaines que j'ai envie d'en manger et tu écris justement là-dessus. En général, pour le sucre, je mets de la cassonade. Je ne connaissais pas le truc du papier journal. Et vive les mesures de volume qui permettent de cuisiner au pif ce genre de plat où la précision n'est pas indispensable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais justement, là on a trouvé le dosage parfait ;-)

      Supprimer
  7. J'ai salivé sur la recette, j'ai tourné l'ordi vers mon cuisinier salé, qui a salivé sur la recette aussi. A mon avis, on va pas tarder à se lancer!
    Merci :-)

    RépondreSupprimer
  8. celle là elle me donne vraiment vraiment faim... Je pense qu'elle sera testée chez nous bientôt
    sophie202

    RépondreSupprimer
  9. fait hier soir... Et c'était franchement bien, j'ai modifié un tout petit truc : 2/3 farine 1/3 semoule fine à patisserie pour la pâte à beignet, c'est un truc alsacien pour le croquant.
    En tout cas merci et bon WE
    Sophie 202

    RépondreSupprimer