jeudi 19 avril 2012

Histoire ancienne à Calais


Lors d'un jour très particulier, avec deux comparses, nous avons déjeuné à Calais dans un excellent restaurant et j'avais envie de vous en parler, on ne sait jamais, si vous passiez dans le coin. Car il ne faut pas rater l'Histoire Ancienne. C'est l'adresse de Patrick Comte, qui se dit "artisan restaurateur" et tient farouchement à ce titre, il a raison, c'est élégant et il le mérite. Détaillons nos menus.


J'ai commencé par des saint-Jacques et du saumon marinés déposés sur un gravelax d'avocat, servi avec des quartiers de citrons verts, une sauce onctueuse au raifort et une pipette d'huile aromatisée au basilic, c'était délicieux, ça faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à une entrée. Equilibré, frais, goûteux, des textures sublimes. Les produits de base m'ont procuré tant de plaisir que j'avais l'eau à la bouche en pensant à la suite (n'est-ce pas le but de toute entrée ?).


Ces messieurs ont opté pour la terrine fondante de foie gras, accompagné de figues, d'une réduction de balsamique, d'épices (pain d'épices ?) et de pousses de betterave. Succulentes également d'après leurs dires.


J'ai ensuite opté pour un filet de bar, son fenouil, sa purée de vitelotte et une sauce délicate avec des oeufs de poisson. La purée n'était pas exceptionnelle, mais la vitelotte ne l'est jamais, à part sa couleur elle n'a pas grand intérêt. Le reste par contre était parfait. Moi qui n'aime pas le cumin d'habitude, je me suis régalée des fenouils encore légèrement croquants et de la sauce onctueuse. L'assiette était très joliement présentée et copieuse, sans toutefois peser sur l'estomac à la fin du repas.


Les hommes ont poussé le carnivorisme jusqu'au bout, avec des brochettes du jour, à la cuisson parfaite, des pommes de terres gratinées au Maroille (Nord oblige) et d'une sauce béarnaise à avoir envie de lécher la saucière (on s'est retenu). Si mon poisson n'avait pas été aussi bon, j'aurais presque regretté mon choix en voyant leurs assiettes !


On a terminé notre repas par une petite ardoise de fromages locaux (affinés avec précision), servis avec une poire au vin rafraîchie, tout à fait agréable.


Pour trois apéritifs, une bouteille de vin, une bouteille d'eau, trois cafés et trois menus, nous avons dépensé 140 euros. (Les Suisses qui me lisent savent à quel point j'ai aimé cette addition... )

L'ambiance était très agréable, on voit le grill et les plats se confectionner derrière nous (sans être submergés d'odeurs de cuisine), le côté "couloir" de la salle est utilisé à bon escient pour l'intimité de la clientèle, le décor "à l'ancienne" avec des pots de bonbons et des vieilles affiches partout m'a séduit. Le service très agréable, ils connaissaient tous leurs produits sur le bout des doigts et se montraient très enthousiastes sur leurs plats et réellement intéressés à votre réponse quand ils viennent vous demander comment se passe votre repas.

Une excellente adresse -où le seul défaut que j'entrevois est la nullité du site Internet, vous avouerez que ça ne compte pas beaucoup dans une assiette- merci à celui qui l'a dégottée. 

4 commentaires:

  1. Il va falloir que j'aille à Calais *bave*

    RépondreSupprimer
  2. Le vin était à un prix plus qu'honnête, ce qui est assez rare dans ce genre de maisons. On était plus sur du 3,4 / 4 fois le prix que les 5 à 7 fois de coutume dans certains coupe-gorges.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis étonnée que Nekkonezumi n'ait pas encore réagi sur le "gravelax" d'avocat.

    RépondreSupprimer