mercredi 4 juillet 2012

Bruxelles Café


Le Bruxelles Café a ouvert il y a un peu plus d'un an à la Place de la Riponne. Dehors il n'y a pas la carte des bières affichée et la décor des lieux ne m'inspire pas du tout, ce qui explique que j'aie tant tardé à aller tester. Commençons par le plus important pour qui se veut typiquement belge : les bières. La carte en comporte effectivement quelques unes de relativement originales... mais elle est moins étoffée que celle du Bar Tabac, où elles sont au même prix et où l'ambiance est plus agréable à tous les niveaux. Par contre, ils savent la servir, ce qui est rare en Suisse.




On se dit qu'on peut éventuellement se rattraper sur la nourriture. On a testé en "tapas" (lol) des croquettes de crevettes. Pour CHF 6.- trois pauvres machins rabougris, trop et mal frits, ayant le goût de purée lyophilisée. Cher payé mais pas totalement désagréable de pouvoir grignoter un truc chaud en prenant l'apéro. (Il y a des happy hours de tapas.) Cela dit pas de fromage en cube ni sel de céleri, dommage, ça m'aurait fait plaisir.


Je me devais de tester le burger. J'ai pris le simple (CHF 13.-). Le pain est tellement toasté que malgré le jus qui s'échappait du burger, l'impression de sécheresse est particulièrement désagréable. Mais les crudités sont fraîches. La viande, je ne sais pas, pas vraiment eu le goût camouflé sous la sauce, un peu vinaigrée.


Après 2 bouchées, le désastre du burger qui se défait complètement.


Quant aux frites, elles n'ont rien de belge (et c'est bien dommage), mais elles ne sont pas mauvaises. Elles n'ont juste pas grand intérêt, par contre les portions sont généreuses. Il est possible de demander de la mayonnaise même s'il faut le faire plusieurs fois mais aucune autre sauce "spéciale" n'est disponible. Adieu mes rêves d'andalouse et de samouraï.


Mon belge favori a testé la mitraillette, pour les non-pratiquants c'est un sandwich avec de la viande hachée, de la sauce et des frites. Ici on retrouve le pain, toasté et imbibé juste où il ne faut pas de trop de sauce, donc le sanwiche se défait immédiatement, impossible de l'empoigner. La viande est archi-sèche, le lard pas assez cuit et les crudités trop nombreuses pour des raisons pratiques d'empoignage encore une fois. Par contre, la sauce est bonne, ce qui vous fait une belle jambe quand vous ne pouvez pas manger votre sandwich. Voilà ce qui restait sur l'ardoise (oui, c'est servi sur des ardoises avec des couverts, mais POURQUOI ???).


Sur la carte, vous trouvez également des moules, j'ai pas osé essayer, des gaufres "maison" (je croirai aux gaufres maison quand il n'y aura plus sur la carte le fondant au chocolat et la tarte tatin "maison" identique à toutes les cartes de desserts de bouges infâmes lieux que je préfère ne pas fréquenter) mais on était trop écoeurés par tant de mauvais gras pour se lancer.

 

Au final, une addition de près de CHF 60.- à deux avec deux bières, une "tapas" (lol toujours), 2 sandwichs et une portion de frites. C'est beaucoup trop pour un bête snack sans intérêt. Sans compter que l'ambiance à l'intérieur est très bruyante, avec écrans où se déroule du sport (avec la pub) et musique qui braille.


La seule chose un tant soit peu authentique vient au moment de l'addition, des speculoos Lotus en plastique. Mmmmmh.


14 commentaires:

  1. haha! Non mais sans rire. Lol. hum.

    RépondreSupprimer
  2. Myriam, qui n'est plus une elfe fée4 juillet 2012 à 09:50

    Ouch!

    RépondreSupprimer
  3. Ouais, c'est du faux belge cool pour djeunz lausannois, quoi... Ça en avait l'air, vu de dehors.

    RépondreSupprimer
  4. De toute façon, la Belgique c'est comme la levure à gueuse: ça ne se trouve qu'en Belgique. Point.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis soulagée de constater que je ne suis pas la seule à trouver la nourriture servie à cet endroit ridicule... Bon point pour le "savoir servir la bière" par contre. Au Tribeca, nous avons dû nous obstiner avec le serveur sur le fait qu'on ne met pas de tranche de citron dans une bière allemande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général, quand tu commandes une bonne bière en Suisse, il ne faut pas laisser les serveurs la servir et le faire toi-même. Sauf dans quelques endroits genre le Pi Bar, le Bar Tabac... où les tenanciers sont de vrais amateurs de bières.

      Supprimer
    2. Ouais, la prochaine fois je passe directement derrière le bar chercher moi-même ma bière en fût ;P

      Supprimer
  6. Les couverts, c'est parce que le sandwich se défait, non ?

    RépondreSupprimer
  7. j'y suis allée deux fois, dont une avec une copine belge qui savait exactement quoi éviter sur la carte tellement c'est infâme, genre les croquettes de crevettes... et je connais quelqu'un qui a eu une intoxication alimentaire avec les moules de là-bas... vive lausanne et ses "bonnes adresses"...

    RépondreSupprimer
  8. Je suis d'accord, j'ai aussi été très déçue et je suis sûre qu'il y a moyen de se faire beaucoup de fric en ouvrant une vraie baraque à frites belges à Lausanne avec toutes les saloperies frikandel and co mais perso, j'ai pas le courage.

    Ceci dit, pour illustrer le même problème belgo-suisse mais dans l'autre sens, j'ai le souvenir d'avoir vu à "La Maison du Valais", un restaurant suisse au centre de Bruxelles une fondue avec du fromage à raclette dedans... Yummee!!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai habité deux ans en face du bistrot. Je te trouve un poil sévère sur les frites que j'avais vraiment trouvé excellente à chaque fois.
    Par contre, j'ai jamais testé les Tapas, plat typiquement belge (LoL effectivement :P). Le choix de bière est excellent, mais comme tu le dis un poil plus cher qu'ailleurs (Bar Tabac, Pi Bar, etc....). Faut bien payer le loyer au CentreVille que veux-tu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dis des frites qu'elles n'ont rien de belges mais qu'elles ne sont pas nauvaises. En quoi mon jugement est sévère ?

      Supprimer
  10. Hum et bien, ça ne donne pas envie du tout d'y aller et je vais m'abstenir du coup ! Je retrouve un peu cette sensation du pain imbibé qui rend "l'empoignage" difficile chez Holy Cow avec leurs hamburgers que j'aime beaucoup à l'exception de leur pain trop mou qui se défait avec la sauce. Après, on en a plein les doigts, d'où peut-être l'explication du couteau et de la fourchette ?

    RépondreSupprimer
  11. ...Eh oui, comme quoi il faut aller se rendre en Belgique une fois pour se rendre compte d'un vrai resto-bar belge.
    là, je suis désolé... il y a rien de belge.
    Par contre, payer 6.chf pour une maigre Leffe de 25cl qu'on l'a trouve partout à 5.. chf, il faut être gonflé.
    l'histoire du pain qui se casse, ça peut être du pain congelé... j'ai déjà eu l'expérience.
    Santé et vivement qu'il y a des bars genre :
    Pi Bar, Bossette et bar Tabac

    RépondreSupprimer