lundi 9 juillet 2012

Manucure à la paille


Dans les manucures à la paille, je vous avais déjà montré la technique de la splatter manicure, celle qui consiste à soufler une goutte de vernis sur les ongles pour arriver à un résultat entre le Pollock et le bricolage en école enfantine (si vous êtes en France, merci de lire école maternelle). Maintenant je vais vous apprendre à faire des cocktails de vernis. La section parfaitement ronde de la paille permet un autre délire, dégotté sur pinterest (mon board Nail inspiration est un genre de défi à moi-même). Mode d'emploi :



Par quoi on commence une manucure ? Par se limer les ongles, aller faire pipi, se laver les mains pour ôter toute trace de gras (surtout si vous venez de soigner vos cuticules !), s'attacher les cheveux et POSER UNE BASE. Oui, je me répète, mais c'est primordial. Ici Post Trauma Nail Treatment de Revlon pour mes pauvres ongles qui souffrent de mon stress SDF, je me suis même remis à les ronger, c'est une cata. Bref cette base est magique mangez-en.

J'ai ensuite posé deux couches de blanc. Le White on White de Revlon est également une merveille, le vernis blanc est un des vernis les plus compliqué à appliquer pour qu'il soit égal, opaque, régulier. La moindre imperfection dans la forme ou dans le manque d'opacité rend la pose immonde. D'habitude il faut s'armer de patience et poser 3 couches puis passer au pinceau disolvant pour avoir des bords égaux. Ici deux couches et c'est régulier et opaque et grâce au pinceau (et à un peu de dextérité due à l'habitude) la forme est tout de suite bonne.


Si vous voulez m'imiter en plus de la base et du blanc il vous faudra trois autres vernis qui s'accordent bien les uns avec les autres. J'ai choisi du noir (Black de Mavala), du turquoise (Blue Curaçao de Mavala) et de l'argenté (Moonlight dans la collection Twilight de Essence, mais un Lucerne-tainly look marvelous de OPI fera très bien l'affaire). Il faut également des pailles (j'ai utilisé deux pailles coupées en trois segments) et un morceau de plexiglas pour y déposer vos gouttes.


Le mode d'emploi est simple, vous déposez une grosse goutte, vous trempez vos paille dedans, vous soufflez dessus si il y a une bulle qui se crée (sinon ça fait une grosse tâche au lieu d'un rond) et vous déposez délicatement sur l'ongle. Vu que votre ongle est bombé et votre paille lisse, il faudra faire un léger mouvement pour que le cercle se dépose, comme pour du stampling.


Très graphique en noir, pas mal non plus en noir et turquoise, je n'ai pu résister à l'ajout de l'argenté. Ce vernis beaucoup plus liquide a fait plus de "paquets" que les précédents, ce qui donne de l'épaisseur... et est donc beaucoup plus long à sécher.


Personnellement j'aime beaucoup le résultat. Mais je sais que la plupart d'entre vous seront dubitatif, ce n'est pas une manucure très "propre", ni géométrique, ni facile à porter.


En dessus de ma main les fameuses petites billes que je détourne pour mélanger mes vernis.


Encore quelques photos qui n'ont RIEN à voir avec la manucure mais qui me permettent de frimer à propos de mon jardin de balcon où les tomates et les courgettes grandissent exponentiellement.


Les cercles sont irréguliers, c'est ce que j'aime. Mais avec de la pratique, il est possible de faire des cercles très réguliers, si jamais l'envie vous prenais de faire une manucure avec les anneaux olympiques par exemple... ;-)

5 commentaires:

  1. Sympa bonnard dis donc! (et oui, les fleurs de courgettes me donnent faim)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le soin Revlon utilisé seul; par contre, utilisé en base, je trouve qu'il rend mes vernis plus difficiles à poser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il "accroche" un peu, c'est vrai. Mais le vernis tient d'autant mieux ;-)

      Supprimer
  3. Super idée !! et j'aime bien les couleurs que tu as utilisé =)
    http://hiro-san.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  4. Ah ben oui, vu que je bosse au CIO et que je vais aller faire un tour aux Jeux, les anneaux s'imposent hihi

    RépondreSupprimer