dimanche 16 septembre 2012

BD Fil 2012 - concert culinaire dessiné par Guillaume Long


Au Bourg, hier soir, un autre concert dessiné dans les bulles de nuit de BD Fil. RIEN à voir avec la veille où Thomas Fersen et Christophe Blain s'amusaient avec des histoires et des traits préparés. Guillaume Long, son "nouvel ami" Florian Py (que l'on reconnait dès qu'on le voit si on lit le blog de Guillaume, c'est amusant de reconnaître un dessin) et Angil and The Hiddentracks nous ont concocté un moment étonnant et délicieux.


Les musiciens improvisaient avec les bruits d'ambiance, d'ustensiles de cuisine, les rires du public en boucle, leurs voix et leurs instruments. On a appris par exemple que le crumble fait une bien meilleure boîte à rythme que le sucre en poudre.


Florian Fy, imperturbable, nous concoctait quand à lui une panna-colada (pana cotta ananas coco dont Guillaume Long a promis la recette bientôt sur son blog) avec une caméra sur son plan de travail, façon cours de cuisine de chef internationaux. Dès que le lait de coco a commencé à épaissir, une odeur délicieuse s'est répandue dans la salle, une vraie torture sensorielle.


Depuis sa table à dessin, Guillaume Long dessinait les étapes de la recette et provoquait moults éclats de rire dans la salle grâce à son humour habituel. Eclats de rire qui ont vite emporté sa main dont les traits légèrement tremblants du début n'étaient que plus touchants. Au bout des dix premières minutes, l'improvisation totale a pris le dessus et le cuisinier et les musiciens ont commencé à se retourner vers l'écran derrière eux pour comprendre pourquoi la salle exposait soudain de rire.


L'écran derrière les 4 compères a servi à montrer les dessins de Guillaume et les étapes de la recette, entre split screen et fondus enchaînés, l'improvisation était aussi talentueuse à la technique, bravo au CMI #privatejoke qui a d'ailleurs régulièrement transformé la planche du cuisinier en case de bd, brillante idée ! L'ambiance amicale et détendue était permise grâce aux talents réunis des 4 artistes devant nous, l'improvisation a créé un moment unique, en  ajoutant l'émotion d'une toute première fois, palpable autant sur scène que dans le public.


Je me suis régalée, et pas seulement grâce à la panna-colada distribuée à la fin. Vu le sourire de Guillaume, à la fin du concert, j'espère qu'il a passé un aussi bon moment que ses spectateurs




PS : Je m'excuse, encore une fois, pour la piètre qualité des photos, l'idée est plus de vous faire entrevoir ce que ça peut donner. Si vous cliquez sur certaines, néanmoins, vous pourrez apprécier quelques traits (d'humour) de Guillaume et son très charmant sourire.

2 commentaires:

  1. Il me FAUT cette recette...c'est la providence qui la met sur mon chemin!
    La semaine dernière au resto avec une amie, chaque fois qu'on évoquait la panna cota qui nous attendait en fin de repas, notre langue (de pré-alcoolique) formulait: pinna-cota.
    Du coup s'est mise à rêver de la parfaite rencontre des deux toute la soirée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Panna-cotta vanille, caramel d'ananas, crumble, chantilly coco.
      Guillaume a promis de raconter la soirée sur son blog, il faudra guetter !

      Supprimer