lundi 5 novembre 2012

L'Adresse


Plonk et son frère Replonk (à moins que ce ne soit l'inverse) ont élu domicile à l'Adresse, le Musée de la Poste parisien où le maître des lieux leur a donné carte blanche pour envahir l'exposition permanente de leurs anecdotes perchées. En suivant l'histoire de la poste, beaucoup plus intéressante que je ne le croyais au départ (tu savais toi que la poste était une invention française ?) on tombe sur les objets ou images du collectif, parfois bien cachés.


Le musée en lui-même est tout à fait conventiel, sans être ennuyeux grâce à une muséographie plutôt bien foutue, on passe de salle en salle avec intérêt alors que 10 minutes auparavant on se fichait totalement de ce qui est raconté, il faut bien le dire. L'exposition est ludique (je conseille vivement pour une sortie en famille) et narrative.

Et soudain, au détour d'une vitrine, d'un tableau, d'une carte, on découvre l'histoire revue par mes Chauds-de-Fonnier favoris et il est souvent impossible de ne pas éclater de rire et/ou de s'exclamer "mais quels cons !".



Je vous laisse cliquer sur les photos pour découvrir les légendes de quelques objets bien identifiés, mais il y en a d'autres qui ne sont pas identifiés du tout, et l'on s'amuse à scruter avec attention la moindre vitrine, le moindre pan de mur, à la recherche d'une facétie des compères suisses.


Nous avons appris, de source sûre (était-ce Plonk ou Replonk ?) que l'exposition serait prolongée en 2013, et l'Adresse a bien raison, grâce à leurs invités loufoques, non seulement on regarde plus attentivement l'exposition, mais en plus on fait de la pub pour leur musée.

un peu de poésie à scruter dans ses moindres détails

films d'animation de Plonk et Replonk
(malheureusement très très mal projetés, l'image était floue et trop basse, 
on perdait toute la partie supérieure, 
l'Adresse, tu dois faire plus attention, merci, bisous)

Rien à voir avec Plonk & Replonk mais je suis tombée en amour avec cette sculpture mobile

Amusez-vous, allez découvrir un petit bout de Suissitude à Paris en visitant l'Adresse. D'ailleurs, ils sont sur twitter et ils font ça plutôt bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire