mercredi 19 décembre 2012

Le Fraisier


Le Fraisier est un tout petit espace dans une toute petite rue (juste en dessus de l'ancien Uchitomi où l'on peut maintenant s'asseoir pour manger d'ailleurs, soit dit en passant), ce côté mini donne immédiatement envie de le qualifier de mignon. Décoration de bric et de broc où l'on voit le soin donné à la sélection de chaque objet, de chaque détail, de la lumière, des couleurs, des formes, un régal. Et c'est pareil pour les assiettes.




Parce que Le Fraisier - Scène culinaire -de son nom complet- n'est pas qu'un atelier culinaire, c'est aussi, exclusivement le midi du mardi au samedi, un restaurant. La carte est réduite et uniquement composée de produits de saison, si possible locaux et bio. La proposition du jour est végétarienne, mais certains plats ne le sont pas. Les fruits et légumes et le fromage sont les stars des assiettes.


Hier j'y ai dévoré avec gourmandise une soupe de carotte au curry vert et quoique je n'aie pas vraiment senti la force habituelle du curry vert, cette soupe était un délice, j'en aurais bien mangé un deuxième, voire un troisième bol. Délicate, fruitée, équilibrée, de texture idéale, une entrée parfaite qui met en appétit.

Nous étions à une toute petite table, juste derrière le porte-manteaux qui nous protégeait du froid de la porte et une grande table est entrée pour s'installer, en parlant fort, trop fort pour ce tout petit lieu. Un peu inquiètes, nous avons continué à papoter en sirotant notre limonade maison (citron vert et menthe, servie avec une grande carafe d'eau très fraîche pour en boire à volonté, excellente et savoureuse idée). Dès qu'ils ont reçu leur soupe, le volume sonore est tombé immédiatement. La magie a opéré et le lieu est redevenu parfaitement chaleureux et cosy. Cette soupe a des pouvoirs insoupçonnés.


La suite était composée d'un risotto à la courge, de chou-rouge et pommes caramélisées, d'un fromage (que je n'ai pas réussi à identifier, peut-être italien ou espagnol ?) et son chutney de pommes et grenade et d'un bouquet de salade. Nous n'en avons pas laissé une miette. Le risotto était absolument parfait, les grains de riz encore croquants et pourtant moelleux, parfaitement assaisonné, la courge presque caramélisée, juste exceptionnel. Le reste était à la hauteur et malgré l'apparente frugalité des portions, nous étions tellement rassasiées que nous n'avons pas eu suffisamment d'appétit pour prendre un dessert.


Pour moins de CHF 50.- à deux nous nous sommes régalées en mangeant des produits sains, locaux, gourmands, de saison, dans une ambiance très agréable, j'y retournerai ! D'ailleurs on a décidé de tester les ateliers de cuisine (CHF 90.- pour le cours + la dégustation, c'est pas donné mais au vu des ingrédients utilisés et de la passion de la créatrice du lieu, ça ne me paraît pas exorbitant).

Si j'ai réussi à vous donner envie, n'oubliez pas de réserver !


PS : oui, je fais joujou avec Instagram, on va dire que c'est l'amour fou des débuts pour me faire pardonner mes excès, d'accord ? J'ai d'ailleurs ajouté un petit widget et remanié ma colonne de gauche, ça vous plaît ?

2 commentaires:

  1. L'assiette principale est salivante à souhait, même quand on n'aime pas les feuilles vertes, c'est dire :-D

    RépondreSupprimer