mardi 22 janvier 2013

Rentrée des séries


Les séries sont de retour, petit tour d'horizon.

Shameless (saison 3)

Frank est piégé au Mexique qu'il n'arrive pas à quitter sans passeport après une gueule de bois de plusieurs mois, normal, Steeve-Jimmy devenu le parfait petit homme d'intérieur retrouve ses démons, Fiona cherche à se faire de l'argent, Lip fait le con pour oublier son QI mirobolant, bref, la famille est fidèle à elle-même. Pleins de détails et de dialogues très amusants dans cet épisode d'ouverture pourtant un peu moins jouissif que d'habitude, ça suit son cours, on n'est pas surpris. La peinture du quotidien des Gallagher, même si étonnante, ne suffira pas à nous intéresser sur le long terme, à moins que les cartes ne soient redistribuées. Mais je ne suis toujours pas lassée, les acteurs sont toujours aussi bons, les dialogues claquent et le rythme ne s'essouffle pas.



Girls (saison 2)

Début de saison 2 décevant, c'est mou, on nous fait croire que tout a changé, mais on voit venir le retour au satut quo dès le 2e ou 3e épisode. Les dialogues sont amusants mais pas aussi percutant et enlevés que dans la première éblouissante saison. Lena Duham et ses amies montrent toujours leurs boobs et bourrelets, face aux standards hollywoodiens de perfection, il est vrai que les bourrelets de Lena Duham étaient rafraîchissants, mais quand l'étalage de corps devient juste la norme, on retrouve la lassitude ressentie avec Sex and the City. Ce que j'ai préféré dans la saison 1 c'était l'anticonformisme des héroïnes, assumé comme un genre de norme d'une certaine génération, ça passait par les dialogues, par les choix, par l'égocentrisme assumé poussé à son paroxysme, les bourrelets et/ou les boobs n'apportaient déjà pas grand chose.
J'attends de voir ce que Lena Duham nous prépare, mais si la mollesse de ses intrigues perdure, je ne donne pas cher de cette série, et ce serait dommage, cette fille est brillante.


Instagram de Rejected Jokes aka Ben Schwarz, un des comédiens de la série 
qui a immortalisé l'arrivée de Don Cheadle au bureau le lendemain des Golden Globes

House of lies (saison 2)

Premier épisode sur les chapeaux de roues. Marty Kaan et son équipe me charment toujours autant et Don Cheadle a bien mérité son Golden Globe. C'est tout simplement jouissif.



Utopia (saison 1)

Série anglaise dont le premier épisode a été diffusé le 15 janvier. Tous les éléments sont réunis pour que ça devienne une série culte, si la suite est à la hauteur du pilote. Des dialogues fabuleux ("I don't drink tea, it's been invented by the CIA", osé dans une série anglaise), un mystère complexe, un complot médico-politique, des geeks, de la corruption. Au centre du récit, une nouvelle graphique, Utopia, et un forum de passionnés qui apprennent que la suite, inédite, existe. Pendant l'heure du pilote, tu t'accroches aux morceaux pour tenter de comprendre tous les détails, pas une seconde où le rythme se perd, et visuellement sans esbroufe mais très bien foutu. J'adhère.
Très belle analyse du premier épisode.



Moone Boy (saison 1)

Martin Moone est un jeune garçon, cadet de 2 soeurs qui ne l'aiment pas beaucoup en pleine crise d'adolescence et fils de deux parents un peu déprimés, fauchés et trop occupés. Mais c'est pas grave, car il a un meilleur ami, imaginaire, d'environ 35 ans, qui est très très très encourageant envers tout ce que fais Martin et qui a toujours d'excellentes idées pour le faire progresser vers ses buts. Le ton de cette sitcom anglaise (du même créateur que The IT Crowd) est totalement décalé, l'acteur principal est fabuleux, son meilleur ami imaginaire totalement loufoque et les dialogues et scénarios hilarants. Un régal. Décidément, les anglais me surprennent de plus en plus.
Je ne suis pas la seule à aimer.

___________________________________________________

Les nouveautés que j'ai abandonnées (et leurs chaînes aussi) 
au bout d'un ou deux épisodes

Last Resort

Le capitaine d'une sous-marin US dans l'Océan Indien désobéit à un ordre étrange de tirer un missile sur le Pakistan, il est ensuite poursuivi par d'autres sous-marins US qui tentent de le détruire, il se réfugie sur une île et tente de blanchir l'accusation de traitrise à leur nation.
J'aimais l'idée du sous-marin, je suis fascinée par les sous-marins depuis 20'000 Lieues sous les mers et je me demandais comment faire une série sur un huis-clos aussi cloisonné. Visuellement, les plans dans le sous-marin sont à la hauteur, mais dès l'arrivée sur l'île et l'intrigue cassée en plusieurs morceaux parallèles, j'ai perdu tout intérêt. Dommage, ça aurait pu être très original, au final c'est du déjà vu à tous les niveaux. Ne perdez pas votre temps.

The Mindy Project

Une femme médecin dans un cabinet privé nous parle, très franchement, de ses histoires de coeur bancales.
Le ton m'a amusé pendant 2 épisodes, puis le conformisme et l'égotisme de Mindy (la créatrice/scénariste/actrice principale) m'a horripilé. Next.

The Neighbors

Une famille emménage dans un pavillon de banlieue. Tous leurs voisins sont des extraterrestre camouflés en humains. Je n'ai pas fini le 1er épisode tellement c'était affligeant.

666 Park Avenue

Une jeune couple se fait embaucher au culot pour travailler dans un vieil immeuble de New York où il se passe des choses étranges. Le couple de propriétaire n'y est pas étranger.
J'ai commencé cette série à cause du proprio (l'ancien John Locke de Lost), et puis ça avait l'air d'être inspiré par Rosemary's baby. La naiserie totale du couple de jeune mariés m'a empêché de tenter un 3e épisode.

___________________________________________________


Les séries qui se terminent ou les fins de saisons


Fringe (saison 5 et finale)

Fringe tire sa révérence. Le finale est composé de deux épisodes où je me suis ennuyée alors que c'est censé être de l'action. Mais le pire, c'est l'épisode qui précède les finales. En une phrase, on comprend qui sont les watchers, pourquoi ils ont fait ce qu'ils ont fait et comment les combattre, alors que ça fait trois saisons que l'on se bat en tentant de comprendre par petites touches cette énigme. Ce deus ex machina est fort décevant. Et je reste sur ma première impression : les 2 premières saisons sont fabuleuses, la 3 saison est intéressante, la 4 et la 5 saison sont de trop. On ne croit plus aux mimiques crispées d'Anna Torv, le trop gentil Joshua Jackson est tellement mièvre que même ma culotte ne lui pardonne plus et les facéties de John Noble sont beaucoup moins intéressantes. Au revoir Fringe, tu ne me manqueras pas.
Edit : un excellent bilan de cette série attachante à la fin décevante.


Autre Instagram de Ben Schwarz dont la légende est : "We found Abu Nazir and the mother fucker is wearing a Christmas sweater"

Homeland (saison 2)

J'ai pris beaucoup de plaisir, mais ça s'émousse. Et le scénario devient parfois tellement improbable, avec ses deus ex machina incessant, ces rebondissements jamais justifiés et Carrie qui ne cesse de pleurer que sans renouvellement, il va falloir tuer cette série, qui ne méritait peut-être pas d'être multi-saisons ?


Dexter (saison 7)

Regain d'intérêt en début de saison grâce au fait que Debbie est maintenant au courant pour son frère adoré, ce qui redynamise tous les enjeux humains. C'est la 1e fois, depuis la 2e saison, où je prends du plaisir pendant toute la durée de la saison et l'épisode final, même si la fin en était évidente, est plutôt bien ficelée. Je me réjouis de voir la suite.



Downton Abbey (saison 3)

Saison moins mouvementée que la précédente, ce qui m'a plu, contrairement à beaucoup d'autres qui ont trouvé que ça s'enlisait, mais pour ma part le changement social que vit -en douceur- la partie noble de la maisonnée suffit largement à mon intérêt. D'autant que c'est toujours aussi magistral au niveau réalisation et dialogues. J'ai trouvé par contre l'épisode de noël trop emphatique. J'attends de voir comment ils vont rétablir la situation et j'espère sincèrement que les auteurs ne vont pas tomber dans la facilité de rejoindre les deux veufs dans un couple improbable (mais qui résoudrait bien des problèmes scénaristiques).


The Hour (saison 2)

Saison centrée autour d'un night club et de son patron mafieux, moins intéressant pour moi que le complot politique autour du Canal de Suez de la première saison, mais j'aime toujours autant l'ambiance et les personnages principaux. Est-il nécessaire que je vous parle encore de Ben-épouse-moi-Whinslaw ?



Les Revenants (saison 1)

La seule série française (et même francophone) de ma sélection. Plutôt réussie visuellement, avec une intrigue dont l'intérêt ne faiblit pas au fur et à mesure des 8 épisodes et des acteurs d'un bon niveau général. Problème : des dialogues abominablement mal écrit, j'avais envie de foutre des paires de baffes, ça gâche vraiment plein de scènes intéressantes, dommage. Mais ça se laisse regarder, ça faisait des années que je n'avais pas accroché à une série française, joli boulot ! (Mais payez-vous un dialoguiste, bordel.)

_____________________________________


J'ai aussi regardé les premières saisons de Arrow et Revolution, c'est vraiment pas exceptionnel mais divertissant et je continue à regarder Breaking Bad (breath taking), The Hour (bonheur) Cougar TownDon't trust the bitch in appartement 23Bob's BurgersHow I Met your mother (mais je me demande bien pourquoi), The Big Bang Theory et New Girl. Et je ferai des billets séparés pour certaines séries que j'ai découvertes récemment et qui méritent un plus qu'un petit paragraphe (Black Mirror et Doctor Who).


Pour le reste, je me suis inscrite sur Beta Séries, où je tente d'être consciencieuse dans mes séries regardées, mais j'ai pas encore bien compris l'intérêt du pôle social du truc, si tu veux m'y rejoindre c'est ici.


Et vous, des découvertes ces derniers mois ?


14 commentaires:

  1. Perso pour suivre me séries j'utilise http://www.myepisodes.com/
    C'est moins gloubiboulga que betaserie.
    Tu coches tes séries, il te donne un calendrier, tu vois le temps que tu as passé sur chaque (et tu as peur).
    Simple et précis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans betaseries aussi tu as un calendrier et le temps passé à les regarder... j'arrive aux 3 mois de vie, je trouve ça supportable moralement.
      Mais oui, un peu gloubi, j'attends de voir ce que ça donne au niveau "social" du bouzin pour me faire une idée définitive.

      Supprimer
    2. Pour ma part, je n'utilise pas le coté "social". Je n'ai accès qu'aux séries de ma soeur, histoire de m'inspirer si je suis en panne de série.

      Supprimer
  2. Bomb Girls vient de commencer sa deuxième saison. Série canadienne se passant pendant la seconde guerre mondiale et suivant des femmes ouvrières dans une usine à bombes.
    J'aime beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis lassée au milieu du 2e épisode de la saison 1. Les décors/costumes sont magnifiques, mais je n'ai pas trouvé d'intérêt au rythme, bien que le sujet soit passionnant.

      Supprimer
  3. Pour Fringe, ils faut leur laisser d'avoir pris des risques en se ré-inventant chaque année. Par contre, ils ont probablement essayé de viser trop loin pour la conclusion en projetant les personnages dans le futur auquel on à vraiment du mal à croire, d'autant qu'il donne souvent l'impression d'être fait à l'économie. L'intrigue est passablement ampoulée, et efefctivement assez vite ennuyeuse.

    Pour homeland, effectivement, ils auraient probablement du faire exploser brody et finir en beauté. Toutefois, bien que cela devienne de plus en plus vingtquatreheureschronesque, ça se laisse regarder sans déplaisir.

    Les revenants, ça part vite dans le mur. C'est joliment photographié, mais c'est assez emmerdant. Le film est presque mieux.

    RépondreSupprimer
  4. Merci :) !
    Rien que pour Nathan "Curtis le mal-aimé de Misfits" Jarrett, je vais me pencher sur Utopia.

    Pour Homeland, je reste toujours aussi accro.
    Moi aussi, à la découverte de la première saison, je suis passée en mode "la nuit blanche est un mode de vie tout à fait normal". Un peu trop de mélo à mon goût et j'ai peur qu'on nous serve du mec=raison femme=émotions, même si c'est là toute la force du personnage de Carrie, mais malgré tout, je suis béate d'admiration devant la capacité des scénaristes à renouveler l'intrigue. Pas eu d'impression de deus ex machina, justement.

    Par contre, Dexter, j'ai eu la même réaction que toi au début et puis le season finale m'a juste fait siffler un "pfff" dégoûté entre les dents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Alice pour ton commentaire !

      Je n'ai jamais regardé Misfits, tu me le recommandes ?

      Supprimer
    2. Désolée d'avoir mis du temps à répondre.
      Ma première réponse n'était pas passée.

      Ça dépend vraiment de tes goûts ^^
      J'ai un peu parcouru ton blog mais j'arrive pas trop à savoir si t'aimerais.
      Du coup je te résume l'ambiance de la série : c'est très décalé, anglais, absurde et, faut le savoir, vulgaire/scato par moment.
      C'est l'adolescence des quartiers populaires et sans fard. Mais personnellement, j'aime parce que ça touche juste, y a un humour décalé qui fait toujours mouche et des persos attachants (même s'ils changent tout le temps).
      En un épisode, tu peux avoir plein de concepts et d'idées brossées.
      Pour te faire une idée : http://www.luminophore.net/2010/12/22/misfits-saison-1/ (c'est un très bon blog sur les séries TV de tout horizon)

      Supprimer
    3. Désolée pour les commentaires, je ne peux rien faire, c'est blogspot qui est pas très user friendly.

      Merci pour tes précisions et pour le lien, j'ai mis Misfilts en attente de chargement et le blog dans mes RSS ;-)

      Supprimer
  5. oh la vache! tu en regarde énormément et quasi pas de commune, c'est très drôle (à part Homeland).
    J'ai beaucoup de retard, beaucoup, beaucoup, beaucoup, vu que certaines me chauffent bien.

    RépondreSupprimer
  6. Premier commentaire sur ton blog (que je suis depuis un petit moment déjà) pour te remercier de m'avoir fait découvrir Homeland et Girls!
    Tes critiques sont toujours pertinentes et agréables à lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce commentaire qui me fait très plaisir !

      Supprimer