jeudi 18 avril 2013

Financial District


Quand j’arrive à Manhattan, j’ai besoin de me rendre compte d’où je suis. Aussi bizarre que cela puisse être, pour moi, ça passe par devoir s’en éloigner. Oh, pas beaucoup, juste un peu, et la regarder, cette fameuse (presque) île, de loin. Le meilleur moyen c'est le Staten Island Ferry. C’est la raison qui me fait commencer par ce quartier du Financial District, on plonge la tête la première dans ce qu’on pense connaître sur cette ville grâce au cinéma et à la télévision, c’est magique.

Ce ferry est gratuit et va faire l'aller et retour entre la pointe Sud de Manhattan et la pointe Nord de Staten Island en environ 1h. Pour les détesteurs d'objets mouvants sur l'eau, sachez que ces ferry sont des bateaux aux moteurs très puissants et que, pour mon plus grand malheur, on ne sent pas du tout les mouvements sur l'eau. Ayez avec vous de quoi vous protéger du vent et du soleil et, surtout, un appareil photo prêt à dégainer !



Quand vous embarquez sur le ferry, montez sur le 2e pont, dirigez-vous à tribord (à droite, bande d’ignares), et allez sur la promenade extérieure. C’est de là que vous aurez la meilleure vue sur la skyline et sur la statue de la liberté (de loin mais quand même).


Arrivés à Staten Island, il vous faudra débarquer, faire le tour du terminal et embarquer à nouveau, sur le même bateau, vous avez moins de 10 minutes pour faire le transfert sinon vous devrez attendre le prochain bateau (il y en a toutes les demi-heures environ, mais parfois l’écart est plus long). Pour le retour, je vous conseille d’embarquer toujours sur le même pont, au 2e, sur la passerelle, toujours à tribord, vous aurez ainsi une jolie vue sur Brooklyn, le Brooklyn Bridge et le Manhattan Bridge.


En débarquant à nouveau à Manhattan, normalement, vous devriez avoir compris où vous êtes et en être émerveillés. Je vous recommande alors de longer le Sud du Financial District en passant par Battery Park puis Liberty Park. Vous y trouverez de nombreuses statues plus ou moins impressionnantes et intéressantes. J’adore en particulier la statue ci-dessous, dédiée aux marins et aux naufragés, dont un des personnages se retrouve à chaque vague sous l’eau de l’Hudson.


A la fin du parc, vous avez l’embarras du choix. Je vous conseille d’avoir un bon plan détaillé avec vous (ils vous en donnent volontiers dans tous les hôtels), car le Financial District est le seul quartier où les rues ne sont pas numérotées, ni tirées au cordeau, ni parfaitement perpendiculaires avec les avenues numérotées. C’est le seul coin de la ville où il est possible de se perdre un peu (j’adore ça). Malgré le plan, gardez le nez en l’air, le soleil qui tente de se frayer un passage entre les buildings donne lieu à quelques reflets spectaculaires.


Dans ce quartier, il ne faut pas rater :
  • La façade de la Bourse (New York Stock Exchange, 11 Wall Street), qui n’est pas si spectaculaire que ça, mais qui est située dans un joli entrelacs de rues et qui est un must see absolu pour tout cinéphile (si ce n’est pas votre cas, vous pouvez vous abstenir).
  • Zuccotti Park (juste à côté du Memorial World Trade Center, anciennement Liberty Plaza) et son étonnante statue du blues du business man (Double Check). Il y a souvent des groupes de musiciens ou de danseurs dans le coin, j’y ai à chaque fois passé un bon moment.
  • Les rues autour de la fameuse Wall Street, pour des raisons purement visuelles et encore des souvenirs cinématographiques. C’est d’ailleurs pourquoi je préfère voir ce quartier la semaine, le week-end tout est fermé et étrangement silencieux et vide (sauf les touristes). Mais c’est un autre charme.
  • Le Fraunces Tavern Block Historic Distric, étonnantes ruelles (Broad, Pearl, Water Streets) qui ont conservé leurs façades et hauteurs du XVIIIe siècle.


Vous pourriez aussi avoir envie de voir :
  • Le 09/11 Memorial du World Trade Center et Ground Zero. Il y a également un musée, c’est en constant changement, du moins jusqu’à ce que ce soit terminé. Pour ma part, je ne suis pas une grande fan de ce lieu, toujours envahis de touristes qui passent ici comme ils passent chez Macy’s ou à la Statue de la Liberté, bof bof pour le côté « lieu historique ».
  • Le fameux Charging Bull (1 Bowling Green), très spectaculaire, très photographié… toujours en très gros plan pour la simple et bonne raison qu’elle est toujours entourée de touristes, alors à part son mufle, un détail de ses cornes ou ses couilles (elles ont beaucoup de succès, évidemment) ne vous attendez pas au cliché spectaculaire (ou alors venez vraiment tôt le matin et un jour de semaine). Ce serait à cet endroit-là, exactement, que le colon hollandais Peter Minuit aurait acheté l'île aux Indiens Lenape pour $24.
  • Le National Museum of the American Indian (1 Bowling Green) ou le Federal Hall (musée gratuit consacré au New York du XVIIIe siècle) (26 Wall Street).
  • Le magasin Century 21 (22 Cortlandt St.) où vous trouverez des marques incroyables à prix dégriffés. Mais il faut aimer les lieux énormes aux présentoirs bondés qu’il faut fouiller avec talent pour tenter éventuellement de dégotter une bonne affaire. Moi je préfère me balader le nez en l’air (et là vous venez de comprendre pourquoi je ne suis définitivement pas la bonne personne pour faire guide shopping).
  • C’est de ce quartier que partent les croisières. Soit pour faire le tour de Manhattan (celle prévu dans le New York Pass), soit pour aller à Ellis Island (l’île des arrivées d’immigrants) soit pour la Statue de la Liberté. Ces croisières ne sont pas (oh surprise) gratuites, ni même bon marché, et pleines de touristes (shocking isn’t it ?). Du coup, moi je me contente du ferry pour Staten Island. Mais c’est parce que je suis snob (et parce que je n’ai jamais eu un New York Pass… la croisière autour de Manhattan, je ne dirais pas non !).



Par contre, ce n’est pas le quartier des restaurants les plus intéressants, je vous recommande plutôt d’y venir tôt, un matin de semaine, dès votre sortie de l’hôtel et d’y prendre un petit dèj dans les multiples lieux dévolus à ça ici (par exemple ici). Puis de partir en ferry et de vous perdre dans les rues et, quand vous aurez faim, de chercher Zaitzeff (72 Nassau Street au coin de John Street) pour y déguster un burger au bœuf Kobe aka le meilleur burger de ma vie. Oui, rien que ça. Leur carte est simple : deux types de burgers (Kobe ou Sirloin), deux tailles, et un choix de garnitures. Ils ont aussi un sublime egg sandwich à la carte. (Ils ont une autre adresse à Manhattan (711 2nd Ave entre la 38th et la 39th) et si vous les suivez sur twitter, vous avez une petite chance d’avoir des frites gratuites.)


Cette balade,  je la fais systématiquement dans la demi-journée après mon arrivée. Et je compte la refaire, peut-être vais-je encore découvrir pleins d'autres détails dans ces rues étroites fascinantes. C'est d'ailleurs un des quartiers les plus photogénique de la ville, la sélection drastique de photos que je vous présente ici ont environ 200 petites soeurs dont je n'arrive pas à me séparer. Oui, 200 photos en 1/2 journée, même pas peur, c'est juste beau, surtout un jour de soleil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire