jeudi 30 mai 2013

Le Festival de la Cité 2013 - le programme


Je vous fais un compte-rendu chaque année. Cette fois-ci je vous propose ma sélection du programme (sorti ce matin). Ce que j'aime au Festival de la Cité, en particulier, ce sont les performances, l'art urbain et les installations, mais je me laisse volontier tenter par un peu de musique ou de théâtre. Et, forcément, dès qu'il y a de l'expérimentation autour d'un écran, je ne peux m'empêcher de venir jeter un oeil. 

Cette année j'irai voir :
  • Le Red Ball project. Ce projet me fascine depuis des années. Après la Californie, le Japon, le Canada, l'Australie, la Grande-Bretagne ou encore l'Espagne, cette grosse balle rouge va être coincée par son créateur  dans un lieu lausannois. Je suis absolument enchantée. EDIT : des photos tous les jours sur ma page facebook !
(Cher Festival de la Cité, si tu me lis, l'année prochaine tu invites Florentijn Hofman ?)
  • Bang ! Un wester réalisé en direct ? Oh oui.

  • Construction monumentale. J'irai probablement amener mon carton au nouvel édifice lausannois qui aura un courte durée de vie.

Photo © Compagnie du pied de biche
  • Du tape art. Oui, oui, de l'art avec du scotch ! (J'ai peur que mes rouleaux de washi tape ne passent pas l'été après ça. )
  • Et du Light bombing. Oui, oui, du graffiti avec de la lumière.

  • La Grande Partie risque de m'enchanter en se prenant très au sérieux. J'ai raté leur annonce de l'année dernière, je ne raterai pas leur partie de pétanque.

  • Urban Circus, parce que c'est toujours fascinant de voir la gravité défiée avec autant de souplesse et d'énergie.


Je ferais peut-être aussi un tour pour voir Flochard (parce que j'ame les clowns muets), Cavale (pour la poésie de la chute), Last Exit before the End (duel de répliques), In Sturm und Eis (pour le fétichisme des vieilles images cinématographiques), Mago Metalista et Simoéon Joly (des Décatalogués), sous un parapluie à jambes, Baguette Bardot, Gina in the city (aka Swiss Fat Diva), el Niño Costrini (je ne peux décemment pas rater un clown argentin).

Et là, je ne vous parle que d'un tiers de la programmation, environ. Et vous, vous irez voir quoi ?


3 commentaires: