jeudi 8 août 2013

Le Château de Gruyères


Oui, encore Plonk & Replonk, que voulez-vous, je ne m'en lasse pas, après le Musée de la Poste à Paris et le Salon du Livre, Plonk & Replonk se sont intallés au Château de Gruyères. Ils y seront jusqu'au 1er septembre, dépêchez-vous. Ils ont été invités par le Château de la Gruyères pour parler d'un des fondateurs de la ville : le Compte Arebourg "Parti de rien, revenu de tout et pile à l'heure !". Sa tombe a été déplacée dans la cour du château pour l'occasion. Sans exposition particulière, je ne visite pas le château, Plonk & Replonk créait l'occasion rêvée pour aller manger une fondue visiter ce monument médiéval si bien conservé.

une branche de l'arbre généalogique des Arebourg

le mont Fuji-Yama en fisite officielle au Moléson

Pour voir l'exposition, il faut payer le billet d'entrée (CHF 10.- par adulte) de la visite du château, logique. En achetant un billet, on vous propose un "spectacle multimedia". N'y allez pas, c'est très mauvais. Les touristes apprennent peut-être 2-3 trucs, mais c'est vraiment mal foutu. Par contre, je ne vous surprends probablement pas en vous disant que l'expo Plonk & Replonk est hilarante. Le collectif Chaux-de-fonnier n'est jamais aussi bon que sur un thème obligatoire. Ici, évidemment, les légendes et l'histoire gruyèriennes dans les deux premières salles, des plonkeries plus diverses dans la troisièrme et des détails disséminés un peu partout dans le reste du château et dans la cour, il faut avoir l'oeil...


La visite du reste du château, dont la plupart des salles ont été réaménagées, est intéressante. Chacune parle d'une époque bien particulière, on passe du pur Moyen-Age à des salles entièrement peintes (l'un des châtelain était un grand amateur d'art et beaucoup de ses amis ont laissé des traces sur les murs).


Et maintenant que vous êtes dans le château, n'hésitez pas à vous promenez partout. Dans la cour il y a plusieurs oeuvres d'art intéressantes et un panorama sur la vallée et les montagnes alentours à couper le souffle. Les jardins sont tout à fait charmants, quelque soit la saison. 

mes photos datent de juin, souvenez-vous, il avait neigé bas...



En cherchant bien dans la cour, vous devriez tomber sur un escalier en colimaçon un peu particulier, qui regroupe une grande quantité d'oeuvre de Patrick Woodroffe. C'est une merveille absolue, la visite ne vaudrait que pour ce lieu incroyable. Les oeuvres, toute fixées sur des panneaux lumineux, sont exceptionnelles. 


Mais qu'est ce que ça fout là ? Me demanderez-vous. Et bien c'est simple, le Château de la Gruyère a été un (fabuleux) musée d'Art Fantastique. Il en reste des traces dans deux salles en particulier et dans cet escalier incroyable qui a survécu au retour à un château traditionnel. De très nombreux artistes fantastiques ont exposés ici et le Château de Gruyères se retrouve sur des toiles dans des univers fabuleux.


Pour le reste, je vous ai déjà parlé de la ville de Gruyères (oui, c'est une ville, même s'il y a 12 maisons qui se courent après), Armalite a décrit quant à elle le Musée Giger. Je réitère mes conseils de fondue à La Fleur de Lys (entrée du village à droite, terrasse panoramique à l'arrière) et de balade dans le village, évitez toutefois les dimanches d'été où il fait beau, sous peine de vous retrouvez avec 15 cars de Japonais/Indiens/Chinois/Emirati qui auront eu la même idée que vous... le village est trop petit pour que ça reste agréable quand il y a trop de touristes.


6 commentaires:

  1. Et quel vin fribourgeois on boit avec la moit-moit?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a du très bon Vully blanc. Mais les vins valaisans s'y prêtent très bien aussi : sec et minéral en tout cas.

      Supprimer
  2. C'est inadmissible ; le trouveur incroyablement curieux et observateur -en un mot, génial- du "fameux coup parti tout seul" n'est pas crédité.

    RépondreSupprimer
  3. C'est chaux-de-fonnier si jamais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est corrigé.

      PS : il est facile de choisir "anonyme" dans l'option de commentaire, en mettant un nom/pseudo, ou même de signer le commentaire... et surtout il est beaucoup plus agréable de discuter avec une personne identifiée ;-)

      Supprimer