lundi 16 septembre 2013

BD Fil


Chaque année durant quelques jours de septembre a lieu le festival BDFil à Lausanne. La tente principale où se passent les dédicaces est posée sur le Place de la Riponne, les expos sont encore accrochées aujourd'hui à l'espace Romandie (et durant encore 3 semaines pour celle de l'Espace Arlaud). Il y a également quelques expos "off", vous retrouvez toutes les infos sur leur site (en fouillant bien, il n'est pas très intuitif, ahem). Autour des expositions ont lieu des projections, des performances, des conférences, des ateliers, des rencontres avec les auteurs et des soirées thématiques, c'est une excellente occasion de découvrir des auteurs ou même carrément des styles de bd que vous ne connaissez pas. Des lecteurs les plus pointus à ceux qui ne sont pas intéressés par la bd à la base, tout le monde y trouve son intérêt.


A l'Espace Arlaud, les expositions sont à visiter jusqu'au 6 octobre, la muséographie de ces expos n'est pas très intéressante, mais les oeuvres proposées valent le détour. A l'étage supérieur, on retrouve des oeuvres de Marini, invité vedette du festival cette année, et des artistes qui l'ont inspiré.


Et à l'étage inférieur, on se plonge dans l'univers de Thorgal avec des toiles exceptionnelles et de très nombreuses planches. En sortant de cet expo, j'ai entendu un homme dire à sa compagne "merci de m'avoir poussé à venir, je ne voyais pas la bd comme de l'art, cette expo m'a vraiment donné envie de m'y mettre". Amenez-y vos amis réticents, ça pourrait les convaincre... et allez-y, ça vaut le détour.


Au sous-sol, ne ratez pas "Jésus, Blaise & Co" de Dimitri Planchon, décapant. (Par contre, il fait toujours beaucoup trop chaud dans ce bâtiment, prévoyez des couches à enlever.)


Mais mes expos préférées à BDFil ce sont toujours celles de l'Espace Romandie où la muséographie est toujours absolument délirante. Cette année il y a 5 expos, encore visibles aujourd'hui, je le répète, même que si vous arrivez à 17h, ça ne vous coûtera que CHF 10.-, ne ratez pas ça !


"Jim Curious" est une bd en 3D de Mathias Picard, l'expo commence par nous montrer les planches préparatoires, un historique de la bd en 3D et une explication sur comment ça fonctionne, tout est intéressant et bien foutu. Et ensuite, on entre dans la bd elle-même, un labyrinthe sombre, avec des planches géantes, un univers sonore sous-marin et des requins qui surgissent. C'est une histoire très poétique et absolument magnifique. J'ai vu cet expo deux fois, j'hésite à y retourner. Devant moi la deuxième fois, l'auteur Cosey (dont je suis fan absolue entre nous soit dit) qui disait qu'il trouvait cette exposition fascinante et qu'il la visitait pour la deuxième fois.


Il est évidemment impossible de prendre des photos de l'effet 3D, et tant mieux, allez-y, c'est une expérience extraordinaire, pour tout le processus : lire une bd géante en marchant, avec l'univers sonore qui y correspond et en 3D.


Mon autre expo coup de coeur est celle de Bofa & Wazem intitulée "La Voie Libre". Un dialogue entre deux auteurs que je connaissais très peu qui m'a emballée. Une rue dans laquelle il faut se transformer en voyeur et guigner entre les trous pour découvrir des planches ou des des dessins. Muséographie exceptionnelle et oeuvres très bien mises en valeur. Je l'ai également visitée deux fois, je ne regrette pas d'y être retournée. Les deux dessins qui suivent sont à imaginer à travers des trous de serrures.


Et l'expo qu'il ne faut jamais rater quelque que soit votre âge à BDFil, c'est l'expo pour les enfants. Cette année c'est l'auteur Bertschy bien connu en Suisse Romande qui s'y colle avec Les Jardins de la BD, on peut jouer avec des bulles, faire des grimaces, reconstruire une bd en collant des cases, dessiner, faire du toboggan, etc.


Mais il n'y a pas que les expos officielles, il y a aussi BD Fil off, en particulier à la merveilleuse librairie HumuS où ils présentent pas moins de trois expositions différentes cette année.


J'ai énormément aimé celle qui présente les planches sérigraphiées de Géraldine Servais qui a un talent fou pour les atmosphères et les expressions.


L'autre exposition de l'étage présente la collection "BD Cul" et n'est ouverte qu'aux esprits avertis.


La collection BD Cul des éditions Requins-Marteaux ("no 1 de la BD indébandante") comporte pour l'instant 7 numéros et c'est un plaisir de voir ces planches exposées.

 

Dans les expos off, il y a également une expo thématique sur les anges dans la bd, mais elle n'a aucun intérêt, à part celui de visiter la cathédrale qui est magnifique et de voir le dessin ci-dessous dans la cathédrale. Yslaire serait ravi.


Pour le reste, et bien vous avez raté la soirée d'ouverture où l'on a pu voir en avant première l'Enfant Commode de Cédric Louis... mais vous pouvez encore voir d'autre films d'Helium Films aujourd'hui à 14h (vite !).

 happening cape et épées pendant la soirée d'ouverture


Vous avez aussi raté le charmant Boulet et son dessin improvisé... en même temps vu l'organisation, moi j'étais là et je l'ai raté aussi cette improvisation, trop de monde autour d'une table... mais le dessin final en valait la peine. Il a fait son impro comme il fait ses dessins dans le train, en demandant au public des thèmes, et entre "je m'en fous" et "le griffon et le sphynx de la Riponne" on arrive à cette merveille en deux petites heures !


Et comme j'étais quand même là, avec mon t-rex autour du coup, il a glissé un rhino volant dans son dessin du train au retour de Lausanne. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. (Merci Boulet !)


BD Fil est un festival que j'aime beaucoup, où la proximité avec les auteurs est agréable, où l'on peut découvrir des choses inattendue et où la muséographie de certaines expos m'épate chaque année. 

C'est par contre souvent inégal, le "off" en particulier (mais bon, c'est le off), il est dommage qu'une grande partie des expos "phares" n'ait pas la même inventivité muséographique que certaines, quoique si ça amène des réfractaires à s'intéresser à la bd, pourquoi pas. Gros bémol par contre sur le programme compliqué à consulter, pas pratique du tout et pas très agréable visuellement et sur le manque d'intérêt envers les réseaux sociaux alors que nombre de visiteurs et d'auteurs les utilisent.

5 commentaires:

  1. Ben ça fait saliver, tout ça, merci pour les images !

    RépondreSupprimer
  2. Fourbue, à la limite de mes capacités intellectuelles, j'aurai quand même lu ton compte-rendu avant de me coucher. Il est top. Maintenant je vais mourir.
    (si vous voulez acheter plein de bds je vous rappelle l'existence de cette sympathique librairie au Bd. de Grancy à Lausanne, Belphégor ça s'appelle, ah oui faut que je pense à éteindre mon cerveau "vendeuse" aussi)

    RépondreSupprimer
  3. Salut Fun,
    J'étais désespérance l'année dernière car point de Boulet, je suis désespérance cette année car mode baleine activé... Mais j'y arriverais un jour ;-)!
    Merci pour le compte rendu et bises la belle.
    Sophie202

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh félicitations !!!

      L'année prochaine c'est Lewis Trondheim l'invité d'honneur, s'il motive ses protégés, Boulet devrait être à nouveau là !

      À bientôt !

      Supprimer