samedi 26 octobre 2013

Rentrée des séries bis


Cette rentrée 2013 s'étale cette année de septembre à novembre, je vous avais fait un premier descriptif des sorties, voici la suite, et surtout mon bilan après quelques épisodes de ce qu'il faut garder cette saison.

A tester :



Masters of Sex
Une des séries les plus attendue de cette rentrée. Dans la vaine historique que le public continue à plébiciter, Masters of Sex s'intéresse à l'Amérique très très puritaine de 1957 dans laquelle le Dr William Masters et son associée Virginia Johnson ont commencé leurs recherches sur la sexualité humaine. Tiré d'une histoire vraie, ce scénario fouillé permet des personnages fouillés et des réflexions historiques, humaines, sentimentales et sociologiques qui promettent d'être haut en couleur. Lizzy Caplan provoque une immédiate envie de soutien à son personnage, Michael Sheen est excellent et la foule de seconds rôles permet de penser que cette série pourrait nous offrir quelques saisons intéressantes (une deuxième saison vient d'être confirmée). Mon coup de coeur de cette rentrée. 


The Wrong Mans
Le lendemain d'une cuite apparemment mémorable (la première scène du réveil est fabuleuse), Sam se rend au travail et est témoin d'un accident de voiture. En reprenant ses esprits après que les secours ne soient partis, il entend un téléphone sonner, il décroche et depuis ce moment-là vont se succéder les péripéties où il est entrainé malgré lui. Humour cynique mais tendre à l'anglaise, réalisation visuelle extrêmement soignée, personnages attachants dans leurs maladresses, j'étais accro après 45 secondes, je le suis toujours après 3 épisodes. Un très jolie surprise de cette rentrée.


Log Horizon
Un manga, pourquoi pas ? Log Horizon raconte l'histoire de joueurs d'un MMORPG qui se retrouvent coincés dans leur jeu tout à coup. Ils ne savent pas ce qui s'est passé et doivent réapprendre à vivre avec les codes du jeu, petit à petit. Les épisodes sont très courts (20 minutes à peine avec une looooongue minute ridicule de générique en pseudo anglais tellement abominable que ça en devient hilarant et 2 minutes encore pire en générique de fin) et on apprend à chaque fois un ou plusieurs éléments qui nous permettent de mieux comprendre comment vivre "en vrai" dans un univers virtuel. Certaines réflexions sont intéressantes, mais c'est surtout très amusant. Je prends un plaisir coupable à regarder ce manga comme quand j'allumais la télé avant d'avoir fait mes devoirs. Mais il s'adresse bel et bien aux adultes (ou jeunes adultes) et mérite d'être reconnus pour son nombre importants de personnages/joueurs féminins, loin d'être accessoires. 


Hello Ladies
Sitcom (sans les rires) de HBO où un nerd qui se croit maître de la drague nous montre l'étendue du désastre, ses amis sont tous aussi loosers que lui... et tout aussi touchants. Ses tentatives pathétiques de séduction couplées à sa solitude me font rire de bon coeur, ça marche, je ne sais pas pour combien de temps, mais ça marche.

The Millers : deux parents divorce et emménage respectivement chez leur fils et leur fille, sur cette prémisse absurde, le rythme est très bon, les acteurs au niveau et les vannes s'enchaînent. Je pense que ça peut tenir le coup pendant un petit moment, mais ça reste une sitcom interchangeable.

Welcome to the Family : une fille, un garçon, deux pères qui se détestent et qui apprennent qu'ils vont devenir les grand-pères du même bébé. Etonnamment plus drôle que le pitch ne le laisse croire, j'ai ri de bon coeur mais je n'arrive pas à m'attacher à ces personnages.

Les immondes décors de "Once Upon a time in Wonderland"


A oublier :

  • Ironside : remake de Ironside diffusée entre 1967 et 1975 avec Raymond Burr en chaison roulante. Ici c'est un acteur noir, du coup ça change tout. Sauf que non. La série a déjà été annulée.
  • Once upon a time in Wonderland : vous aimez "Once Upon a Time", vous adorerez. Malheureusement, moi j'aime, vraiment, Alice au Pays des Merveilles, du coup ce ramassis d'idoties dans des décors miteux envahis de bons sentiments, ça ne va pas être possible.

Encore à venir :

  • Dracula (26 octobre) : je suis pratiquement persuadée que ce sera un navet vu les visuels disponibles, mais ça peut être amusant.
  • Crossbones (1er novembre) : une série dans l'univers des pirates, je ne peux pas rater ça !
  • Almost Human (5 novembre) : dans 35 ans, les policiers de la ville de Los Angeles seront couplés à des robots humanoïdes, le policier qui déteste les robots se retrouve en partenariat avec un robot qui éprouve des émotions... pile ou face, navet ou génie, j'attends avec impatience de découvrir cette série !
  • Ground Floor (15 novembre) : un jeune banquier couche avec une jeune femme qui se trouve travailler dans la même banque que lui. Je sens le truc bancal, mais voilà, ça sort cette année... et c'est la dernière, ça y est on a fait le tour, pfiou.


Pour les séries du précédent billet, voici mon avis après 2, 3 ou 4 épisodes.

Je garde :

  • Hostages : ennui au 2e et au 3e épisodes, j'étais prête à abandonner, malgré Toni Colette que j'adore et qui y met vraiment du sien, et soudain, au 4e épisode, un vrai regain d'intérêt. Je ne suis plus du tout sûre de ce qui m'attend et je m'en réjouis, le rythme devient plus précis, les personnages moins tête à claque et plus attachants, je la garde !
  • The Michael J Fox Show : rafraîchissant, plutôt bien joué, très cliché-sitcom mais qui assume, pour l'instant (4 épisodes), je me marre franchement et je suis toujours autant touchée par Michael J. Fox qui ne joue pas de sa maladie sans la cacher... et sans en faire un enjeu principal.
  • Mom : étonnamment, les vannes se succèdent et continuent à me faire rire et Allison Jeanney est incroyable dans ce rôle à l'opposé total de celui pour laquelle elle est connu dans The West Wing, quant à Anna Faris, elle est plutôt doué dans la vanne rythmée. Mais ça reste de la sitcom bien proprette et je doute de tenir sur la longueur.
J'ai abandonné :
  • The Blacklist : dès le 2e épisode, la systématique scénaristique est mise en place, et malgré quelques questions à résoudre au long terme (Pourquoi l'a-t-il choisi elle ? - entre nous soit dit dès le premier épisode je crois avoir deviné, mais je vais pas vous spoiler si vous ne l'avez pas encore, pensez juste à Dark Vador (oh pardon) - Pourquoi son mari lui ment et qui est-il vraiment ?) cette série va finalement être "à épisode". Dans chacun, un des très méchants de la liste noire va être éliminé, Elisabeth va risquer de mourir jusqu'à ce que le grand énigmatique la sauve. Et effectivement, il sauve, pas seulement Elisabeth, mais la série, grâce au talent de James Spader je pense pouvoir tenir encore quelques épisodes, mais ça reste poussif et décevant, beaucoup trop lisse. J'ai nettement préféré Hannibal à la saison dernière, beaucoup plus abouti scénaristiquement et visuellement.
  • Brooklyn Nine Nine : je trouve toujours aussi plat, aucune surprise, vaguement un sourire parfois, mais les personnages ne m'intéressent pas du tout.
  • The Crazy Ones : malgré Robin Williams, Sarah Michelle Gellar et quelque savoureux seconds rôles, je n'accroche vraiment pas. Le monde de la pub est plus intéressant dans Mad Men, le monde des affaires plus grinçant dans House of Lies, rien de nouveau ni d'original ici.
  • Trophy Wife : malgré un assez bon niveau et le fait que j'ai ri souvent et franchement, je n'arrive pas à m'intéresser aux déboires d'un homme et de ses trop femmes en banlieue chic.
  • Lucky 7 : la série qui me tentait tant n'a pas rencontré son public, elle a déjà été déprogrammée, abandon immédiat pour ne pas être trop déçue.
  • Sleepy Hollow : nope, nope, nope, impossible de supporter le 3e épisode, c'est vraiment trop mauvais. Abandon.
  • Marvel Agent's of Shield : dès le 2e épisode, je n'ai plus eu envie de voir la suite, la "trame" est en place, c'est pleiiiins de bons sentiments et d'un peu d'action, ce qui était attendu, mais ce n'est pas assez rythmé pour moi, et trop niais. J'ai persévéré avec le 3e épisode. Je n'en verrai pas 4 -> abandon.
Je n'ai pas regardé les deuxièmes épisodes de Dads ou de The Goldbergs.


Concernant les reprises, j'ai totalement oublié de vous parler de celle d'une de Bron/Broen (aka The Bridge, l'originale, aka un de mes séries favorites EVER, qui a débuté sa deuxième saison mi-septembre.


Bilan (sévère) de cette rentrée 2013


A garder dans les nouveautés :
  • Masters of Sex
  • The Wrong Mans
  • Log Horizon
  • Hostages
  • Hello Ladies
  • The Michael J Fox Show
  • Peaky Blinders (je vous en parle dans un prochain billet, mini-série anglaise de 6 épisodes)

A continuer dans les séries au long cours :
  • Bob's Burgers : je me répète, mais c'est CULTE.
  • Downton Abbey : malgré une baisse de régime en début de saison, la chorale des personnages continue de fonctionner pour mon plus grand plaisir.
  • Bron/Broen : j'aime toujours autant ces deux protagonistes, mais je suis moins fascinée que la première fois, cette série pourrait perdre de sa magie en tirant sur la corde.

Ce qui fait un total de : 5h par semaine, soit deux soirées séries, largement faisable !
J'ajoute cette remarque pour ceux qui s'étonne de ma capacité à voir autant de séries... la première des raisons est que je n'ai plus de télévision. Je choisis donc mes "programmes" et je sélectionne tout ce que je regarde et quand je veux le regarder. Gain de temps  et de "temps de cerveau disponible" incommensurable.


(Vous serez peut-être surpris de ne pas retrouver :
- Homeland : poussif dès le 2e épisode, cette saison est probablement celle de trop, mais j'aime tant ses personnages que je vais persévérer, au risque de la prendre en gripe.
- How I Met Your Mother / The Big Bang Theory / Parks and Recreation / Modern Family / New Girl  : les saisons passent et se ressemblent je regarde toujours les deux dernières avec plaisir, les trois premières simplement par habitude.)

2 commentaires:

  1. Il y a un beau rebondissement dans Homeland qui va peut-être sauver la série. J'étais sur le point d'abandonner mais finalement on va voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça reste mou mais j'attends la suite avec plus d'impatience grâce à ce twist !

      Supprimer