vendredi 1 novembre 2013

La tarte aux pommes de ma mère (ou presque)


Je n'ai pas de nombreux souvenirs culinaires d'enfance, mais j'en ai tout de même quelques uns. Beaucoup sont liés à des moments particuliers (les picnics de nos vacances ou "courses d'école" où je n'avais pas de chips comme les copains, mais des légumes et fruits coupés en morceaux et des sandwichs faits maison à l'omelette, la honteeeeeee) (c'était bien meilleur) ou à une manière de faire typique que je ne retrouvais pas chez d'autres enfants quand j'étais invitée à manger (les repas pommes de terre en robe des champs et plateau de fromages). Mais certaines recettes restent. En particulier, la tarte aux pommes de ma mère. 


Ingrédients :
  • 1 pâte brisée (oui, je sais Nekko, mais moi ça me gonfle de faire la pâte et on en trouve d'excellentes dans le commerce même pas pleines d'huile de palme, comme la pâte brisée bio de la Coop par exemple)
  • 4 grosses pommes, ma mère m'a appris à choisir des Boskops, elle a raison, j'ai essayé avec pleiiiiins d'autres pommes, le résultat n'est jamais aussi bon, si vous n'avez pas de Boskops, choisissez des pommes de garde, des Gravenstein par exemple, et laissez-les vieillir un peu, mais les Boskops sont celles qui font les meilleures tartes
  • sucre de canne (environ 3cs)
  • beurre (environ 20g)
  • cannelle (ou du mélange d'épices pour speculoos qui est ma seule touche personnelle)
Et puis c'est tout.

Faire chauffer le four (180°, chaleur en bas du four).
Dérouler la pâte brisée et saupoudrer d'un peu de sucre de canne, ce qui permettra au jus des pommes de caraméliser.
Laver, éplucher et découper en quartiers d'épaisseurs égales vos pommes, au fur et à mesure, disposer sur la tarte en rosace, elles cuiront ainsi de manière uniforme.
Au-dessus des pommes, déposer des mini morceaux de beurre un peu partout, puis saupoudrer de sucre de canne, puis de cannelle (ou d'épices à speculoos si vous en avez).

Et puis c'est tout.


Glisser au four pour une vingtaine de minutes, la pâte doit être cuite et les pommes caramélisées.

Les "secrets" de cette tarte ? D'abord les pommes, évidemment, qui deviennent presque une compote caramélisée. Ensuite le fait qu'il y a peu de sucre, on peut donc encore bien sentir le goût des pommes et surtout le fait qu'il n'y a pas d'appareil ou migaine, pas d'oeuf, pas de crème, pas de gelée, rien qui ne serait-là que pour camoufler le goût de ces pommes. Et donc la tarte est au final très légère et digeste. C'est un souper parfait ! (En Suisse le souper = le repas du soir.) En général, je mange une soupe puis cette tarte, tout simplement. C'est très rapide, hyper bon et super sain.


Si vous voulez la rendre un peu plus festive, servez-la comme il le font aux Pays-bas : tiède avec une boule de glace vanille ou de la crème chantilly.

5 commentaires:

  1. Je l'a fais presque la même chose sauf que... je mets un peu de farine sous les pommes, comme ça, lorsque les pommes rendent leurs jus, celui-si s'épaissit avec la farine et ça rend le tout plus "crémeux"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça marche aussi avec de la polenta ou de la poudre d'amandes, mais je trouve que ce n'est pas nécessaire si tu fais cuire dans un four avec la chaleur en bas, ça fait plus de caramel avec juste les pommes et le sucre. Rhâ j'ai faim de nouveau :-)

      Supprimer
  2. Tout pareil que celle de ma maman !
    <3

    RépondreSupprimer
  3. Hihihi, mais c'est parce qu'en Suisse vous avez des tas de bons trucs qu'on n'a pas ! La Reine des Reinettes est bien aussi (ou les "clochards"), quand on vit dans une région où la boskoop est rare. Ma mienne de maman, la fourbe, excelle dans la tatin à sa façon, à savoir qu'elle réussit à faire caraméliser la pectine des fruits sans préparer un truc à côté. Du coup, quand ça me prend, je me retrouve à tenter de renverser mes tartes, mais tout comme toi, j'aime tellement les préparations simples et sans chichis !
    However, elle est belle ta tarte. Je file préparer à manger :-)

    RépondreSupprimer
  4. Yihaaa ! J'ai retrouvé le goût des desserts que je mangeais en Suisse -quand-j'étais-petite..et j'ai même réalisé la pâte (sablée) toute seule ! Par contre, question cuisson, je compte un très gros 40 min minimum..mais quel délice ! Ce soir, j'en refais une !

    RépondreSupprimer