jeudi 19 décembre 2013

Casse-tête Chinois


Casse-tête Chinois (Cédric Klapisch, fr, 2013)

Après le succès de l'Auberge Espagnole, à la suite des Poupées Russes, Cédric Klapisch convoque à nouveau son casting star, cette fois-ci à Manhattan et à l'orée de la quarantaine. Casse-tête chinois est un film prétexte. Prétexte pour parler de la quarantaine et de la paternité, prétexte pour s'amuser encore avec Romain Duris son complice de toujours, prétexte pour filmer New York. Et tant mieux, quand Klapisch s'amuse, on s'amuse avec lui et il a visiblement pris beaucoup de plaisir à faire ce film.

Faire courir Romain Duris comme prétexte à des travelling fabuleux, mettre Wendy dans les bras d'un très riche Newyorkais pour avoir une vue sur Central Park, loger Cécile de France dans un incroyable loft à Brooklyn avec vue sur Manhattan et Romain à Chinatown, Klapisch s'en donne à coeur joie. Mais la somme de toutes ces vues de la ville finissent par former une carte postale un peu vide. A quatre exceptions près, on ne rencontre pas de Newyorkais, on reste avec notre casting de "petits français" qui se retrouvent de manière un peu capillotractée tous à New York.



Ne vous attendez donc pas à un scénario ébouriffant. On retrouve Romain, avec sa blonde, sa rousse et sa brune favorite, qui s'apitoie sur son propre sort et la complexité de sa vie, s'auto-congratule sur son sens des responsabilités parentales et tente de suivre comme il peut, alors que les femmes autour de lui décident, elles, de leurs destins. Mais Cécile de France est délicieuse, Romain parfait dans ce rôle et Kelly Reilly et Audrey Tautou extraordinairement peu têtes à claques. On rit de bon coeur grâce à certains dialogues bien écrits et bien rythmés.

Mais on n'y va pas vraiment pour l'histoire, ni pour ce qui se passe. On va retrouver des personnages que l'on connaît, et retrouver le talent de Klapisch qui réussit toujours à parsemer ses films de jolies trouvailles visuelles. Un chouette feel good movie en cas de déprim passagère ou de dimanche soir brumeux, qui n'a pas forcément besoin d'être vu sur grand écran mais qui fait passer un joli moment à New York.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire