mercredi 19 février 2014

Films de genre


Le cinéma a toujours réfléchi aux réalités politiques, sociales, économiques, intellectuelles, sentimentales, identitaires, artistiques, poétiques et même culinaires.

Si je devais programmer une rétrospective thématique en ce moment, après Tomboy, je choisirais :

Boys Don't Cry (Kimberly Peirce, 1999, USA)

XXY (Lucía Puenzo, 2007, Argentine)

The Adventures of Pricilla, Queen of the Desert (Stephan Elliott, 1994, Australie)

El cuarto de Leo (Enrique Buchichio, 2009, Uruguay)

The Rocky Horror Picture Show (Jim Sharman, 1975, USA)

El ùltimo verano de la Boyita (Julia Solomonoff, 2009, Argentine)

Victor, Victoria (Blake Edwards, 1982, GB-USA)

Ma vie en rose (Alain Berliner, 1997, France)

Billy Elliot (Stephen Daldry, 2000, GB)

Les Garçons et Guillaume, à table! (Guillaume Gallienne, 2013, France)

Hedwig and the Angy Inch (John Cameron Mitchell, 2001, USA)

Glen or Glenda (Edward D. Wood, 1953, USA)

Piao Lang Qing Chun -Drifting Flowers- (Zero Chou, 2008, Taiwan)

Laurence Anyways (Xavier Dolan, 2012, Canada-France)

Breakfast on Pluto (Neil Jordan, 2005, USA)

Chouchou (Merzak Allouach, 2003, France)

Transamerica (Duncan Tucker, 2005, USA)




D'autres idées de "films de genre" ?


Edit: j'ajoute vos suggestions au fur et à mesure, merci à touTEs <3 

10 commentaires:

  1. Breakfast on Pluto?
    ça me fait penser, dans un autre genre (justement), il ne me semble pas que Gad Elmaleh en Chouchou si populaire avait été taxé de propagande de quoique ce soit à l'époque. Dingue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Chouchou il adore les sushis (pardon).
      Merci, je vais les ajouter !

      Supprimer
  2. Madame Doubtfire (Chris Columbus)
    Tootsie (Sydney Pollack)
    Tenue de soirée (Bertrand Blier)
    Deux garçons, une fille, trois possibilités (Threesome) (Andrew Fleming)
    Philadelphia (Jonathan Demme)
    Farinelli (Gérard Corbiau)
    Gazon maudit (Josiane Balasko)
    Mysterious Skin (Gregg Araki)
    Fucking Åmål (Lukas Moodysson)
    Harvey Milk (Gus Van Sant)
    Gouttes d’eau sur pierres brûlantes (François Ozon )
    J'ai tué ma mère (Xavier Dolan)
    Les amours imaginaires (Xavier Dolan)
    Garçon stupide (Lionel Baier)
    Naissance des pieuvres (Céline Sciamma)
    La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
    L'Inconnu du lac (Alain Guiraudie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. David: oui mais non. Ta liste (excellente par ailleurs), est composée de films avec une thématique gay. Les gay n'ont pas forcément de soucis d'identité sexuelle... tu vois comment ? :-)

      Supprimer
  3. En effet c'est plutôt la société dans laquelle évoluent les gays de ma liste qui a un problème avec l'identité sexuelle des protagonistes.
    Je voie bien "quoi comment" :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour le dire en bon français, ce n'est pas "les gays n'ont pas bla-bla-bla" c'est plutôt : l'homosexualité n'est pas DU TOUT un question d'identification de genre.
      Parce que ma phrase était nulle :-(

      (Même avec beaucoup de bonne volonté, quelques notions de base et un niveau intellectuel au-dessus du ruisseau, on est capable de produire des phrases hétéro-genrée et potentiellement blessantes....)

      Supprimer
  4. Adieu ma concubine, de Chen Kaige - roman original de Lilian Lee.
    Avant que le monsieur ne parte en cacahuète...

    RépondreSupprimer