mercredi 21 mai 2014

L'Antica Trattoria


Les restaurants italiens sont légions, mais entre les pâles pizzerias où la pâte concurrence la semelle de chaussure que les 2 millimètres de garniture ne permettent pas de camoufler suffisamment, et la gastronomie italienne, il y a un monde. Pourtant en Suisse nous avons de la chance, notre proximité avec notre voisine du Sud nous permet une variété de produits et de savoir-faire correcte, même dans les mini-épiceries de quartier (les rayons des pâtes en France me donnent envie de m'ouvrir les poignets avec des cornettes). Bref, tout ça pour dire que l'Italie dans l'assiette, je l'aime tellement que je suis difficile, très difficile (qui a dit pénible ?). Pour la pizza, je n'ai qu'une adresse à Lausanne : Fratel E Napule. N'essayez même pas de me faire croire qu'il y a meilleur ailleurs : non.

Mais pour la pasta et le reste de la cuisine italienne, il y a plusieurs excellentes adresses, mes habituelles sont Gnutti la secrète, le Ristorante Saint Paul (où les serveurs sont aussi séduisants mais gras que leur magnifique huile d'olive), le Milan pour ses viandes, ses légumes, son ambiance et ses risottos (mais pas pour ses pâtes), et, depuis quelques jours, l'Antica Trattoria.


Il y a des restaurants comme ça, où tu n'entres jamais, tu ne sais pas trop pourquoi, la devanture ne t'attire pas. Il a fallu que Nicolas Noz (dont la chocolaterie -ma préférée de la ville, entre nous soit dit- est quelques mètres au-dessus dans cette si fameuse Rue De La Gourmandise Marterey) me conseille d'y aller pour que je découvre cet endroit. Dès la porte passée, j'ai été séduite, du bois partout, une ambiance chaleureuse et confortable, un coin épicerie, une cuisine ouverte, une lumière bien dosée, un niveau sonore maîtrisé et des serviettes en tissu (les barbus parmi mes amis savent pourquoi c'est important). J'ai tellement aimé ma première visite, que j'y suis retourné deux jours plus tard, et une troisième fois hier midi.


Le service est pro et efficace, ce qui ne l'empêche pas d'être très accueillant, souriant et discret. La carte est assez courte (ce qui est toujours bon signe) mais avec des propositions que je n'ai pas vues ailleurs à Lausanne, comme les pâtes aux lentilles et cigale de mer ou la morue façon napolitaine, ou encore le gâteau de Naples. Avec ces plats, vous comprenez tout de suite que nous sommes tout au Sud de la botte. Tous les jours, deux plats du jours sont proposés entre CHF 19.- et CHF 24.-.


Lors de ma première visite, je me suis laissée tenter par le plat du jour, des tagliatelle au saumon frais. La cuisson était parfaite, tant pour les pâtes que pour les dés de saumon fondants, la sauce parfaitement assaisonnée. Du coin de l’œil, en regardant la carte, j'ai repéré qu'il y avait des cannoli dans les desserts, et j'ai craqué. Le cannolo est biscuit italien dont la pâte est frite et en forme de tube, il est farci ici d'une ricotta de brebis fraiche et accompagné d'une boule de glace pistache. Une TUERIE. J'adore ça les cannoli, tellement que j'en ai exigé pour le dessert de mon mariage, mais ça ne supporte pas l'imprécision, ceux-ci sont réalisés fraîchement maison. La ricotta de brebis est d'une grande délicatesse, qui ne plaira peut-être pas à tous les palais car elle n'est que peu travaillée.


Mon acolyte de resto ce jour-là, toujours prêt à me suggérer les pires bêtises, a lui choisi la panna cotta, et même si elle bouge, vous remarquez les généreux grains de vanille et la beauté du produit.



Quand je suis revenue deux jours plus tard, j'ai choisi les Fusili al ferretto con la N'duglia après une discussion avec un serveur qui m'a excellemment conseillée, c'était délicieux. Cette forme de pâtes permet de remarquer qu'effectivement toutes leurs pâtes sont confectionnées sur place. La sauce était parfaitement piquante, comment être parfaitement piquante ? Relever le plat sans camoufler aucune saveur et provoquer aucune souffrance, parfaitement piquante. La chair de porc était très aromatique, la cuisson de tous les ingrédients précise, et le fromage qui couronnait ce plat délicieux. Je ne sais pas de quel fromage il s'agissait, il ressemblait à une pâte mi-dure, crémeux et beaucoup moins salé que le parmigiano reggiano, il apportait une touche de fraîcheur qui terminait la perfection de ce simple plat de pâte. J'en veux encore.
Edit : c'est devenu mon plat habituel quand j'y retourne, difficile de commander autre chose tant on dirait que ce plat de pâtes a été créé pour mes papilles.


J'ai observé les assiettes sur les autres tables, la tagliata de boeuf du menu du jour avait l'air magnifique, on voyait les mouvement du chef découper en cuisine, belle précision, les pancheretti alla bolognese étaient tout aussi appétissants, mais à chaque bouchée de mes fusillis je ne regrettais pas mon choix. Hier, j'y suis retournée et j'ai pu profiter de leur petite terrasse ensoleillée, la vue étroite sur le lac est anecdotique et les voitures de Marterey (que cette rue devienne piétonne, ce serait tellement bien !) ne font pas d'elle un must des terrasses lausannoises, mais c'est agréable de pouvoir manger dehors.



J'ai choisi des pâtes aux fruits de mer, les vongoles étaient savoureuses, il y avait aussi du calamar fondant, deux énormes gambas encore nacrées et des mini poulpes, dans une sauce tomate dont l'acidité se mariait parfaitement aux fruits de mer, avec du persil frais haché aromatique et des pâtes, évidemment, al dente. Un régal. A la table à côté, ils ont choisi des taglioni à la truffe noire (un habitué qui apparemment prend toujours ça, ça embaumait jusqu'à ma table) et des côtelettes d'agneau servies avec une salade, des pommes sautées et sur une montagne de petits pois. Il va donc falloir que j'aille tester toute la carte, c'est ballot. 

Comme mes trois visites ont eu lieu au repas de midi, je n'ai pas testé leurs vins, mais ce que j'ai vu noté sur les ardoises et les bouteilles que j'ai aperçues m'ont mis l'eau à la bouche. J'y retournerai un soir pour me laisser guider par les serveurs dans leurs vins italiens avec grand plaisir... et j'ajouterai une grappa, vu leur collection, ce serait dommage de passer à côté.



Quand j'ai demandé si je pouvais prendre quelques photos, ils ont été charmants, m'ont proposé de visiter la salle en mezzanine et les chefs ont même posés pour moi, c'était mignon comme tout.



Je vous recommande vivement cette adresse, pour un repas de midi rapide, ou pour une soirée où vous avez besoin de confort et de beaux produits en toute simplicité. Pas de stress, pas de tape-à-l'oeil, juste de la précision, du travail bien fait et d'excellents produits respectés et mis en valeur. L'Antica Trattoria m'a séduite, c'est le genre d'adresse qui dure et qui ne change pas, elle n'en a pas besoin. J'espère que vous vous laisserez tenter et que vous viendrez me faire part de votre moment de plaisir. Buon appetito!



EDIT : comme prévu, j'y suis retournée le soir, plusieurs fois. Avec plus de temps et l'envie de goûter leur sélection de vins et de grappas. Verdict : à la hauteur du reste. J'en ai carrément fait un autre article.

16 commentaires:

  1. Je te plussoie totalement sur l'Antica Trattoria, Gnutti et le Saint Paul, mais pour les pizzas, j'ai découvert mon graal il n'y a pas longtemps : Gigio's, en face du parking de Montrepos. Leur pâte à pizza est favolosissima, et la pizza montanara (frite puis garnie et passée au four à pizza), le panuozzo (sorte de pizza-sanwich à l'aubergine) et les calzone (plein de sortes) sont à tuer père et mère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je doute, je doute, c'est ma fidélité team Fratel qui parle, mais je note l'adresse, merci :-)

      Supprimer
    2. J'ai essayé Fratel en livraison sans être particulièrement bluffé. J'aimerais réessayé sur place. Gigio's, il était hier sur la TSR pour goûter les mozzarella, je crois. Aussi à essayer.
      Cela dit , je suis un grand difficile pour la pizza. La preuve, je n'ai aucune adresse à vous donner.

      Supprimer
    3. Fratel, pour saisir toute la puissance du truc, il faut goûter sur place effectivement, leur pâte est juste hallucinante.

      Petite astuce... tu commandes, puis tu vas chercher du vin ou une bière au bistrot d'à côté... c'est prévu pour :-D

      Et ne rates pas les toilettes... il faut traverser la cuisine, c'est, euh, bucolique.

      Supprimer
  2. Je ne fait pas beaucoup de restaurants italiens mais je constate qu'il y a énormément d'adresses de qualité. On a de la chance pour ça. Je plussoie le Saint Paul, mais critique le Milan que j'ai trouvé faible. Et je relance de la Molisana et du Bravissimo.

    Le Bravissimo, je me suis moqué de son nom pendant des mois. Et puis j'y suis allé pour rigoler mais c'est en fait très bon et plein d'habitués.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Milan est inégal, et pas bon sur tout. Mais leurs spécialités valent le détour. Et ça dépend de l'humeur du patron, des serveurs, etc. On peut très très bien tomber comme être très déçus. C'est toutefois une adresse où je continue à retourner parce qu'ils sont ouverts tout le temps.

      Supprimer
    2. Comment tu intègre un Vine dans ton article? j'ai eu des difficultés ...

      Supprimer
    3. Tu as une fonction pour embeder, les trois petits points sous l'image à droite.

      Supprimer
  3. Je suis bavard aujourd'hui... Je me demande si le fromage mystérieux n'est pas de la ricotta solide. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que me répondait une lectrice sur twitter, bien probable que ce soit de la ricotta infornata, d'où le crémeux de la chose.

      Supprimer
  4. j'habite à côté et je n'y vais jamais... comme toi avant... mais j'ai testé quand même 3 ou 4 fois, sans devenir accro. Je plébiscite en revanche le Gigio's (même s'ils viennent de changer la carte, moins élargie mais comme tu dis c'est bon signe)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais la première à me dire Gigio's, depuis 5 autres personnes m'ont dit d'y aller absolument, je ne vois pas d'autre alternative :-)

      Supprimer
  5. J`'y ai été aussi pour la première fois cette semaine avec des amis sans avoir lu le ce post et on a tous été emballé. Il n'y a pas de pizzas à la carte ce qui est une très bonne chose pour découvrir leur pasta. La carte des pasta est très intéressante et change des ignobles cartes avec Napoli / Bolognaise / Carbonara. En plus pour le cadre je suis d'accord, j'étais déjà passé devant le restaurant sans avoir été spécialement attiré alors qu'à l'intérieur, le bois, le haut plafond font que l'endroit a vraiment du cachet.

    RépondreSupprimer
  6. "Comme mes trois visites ont eu lieu au repas de midi, je n'ai pas testé leurs vins"... C'est à partir de quelle heure qu'on peut boire du vin au restaurant? ;O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas d'heure :-)

      Mais après je bosse moins bien l'après-midi...
      J'y suis retournée, goûter vins et grappa, mama mia ❤️

      Supprimer
  7. Vu que plusieurs d'entre vous conseillaient le Gigio's, j'ai été goûter leur pizza.
    Je n'ai pas aimé DU TOUT. La pâte était pas assez cuite mais sèche (un exploit ^^), le lieu est moche et bruyant, le service pas super agréable et ce que j'ai vu dans les autres assiettes ne m'a définitivement pas donné envie de leur donner une nouvelle chance.

    Le côté "concept" est probablement ce qui m'a dérangé le plus, on est à l'inverse total de l'authenticité de Fratel ou de l'Antica Trattoria.

    RépondreSupprimer