mardi 20 mai 2014

Particules Fines


Tout Lausannois connaît Particules en Suspension, ce magasin à la déco décalée, qui permet de sauver n'importe quelle situation du genre "je sais pas quoi lui offrir". Depuis que la boutique a quadruplé de volume en déménageant à la Rue Etraz, je me demandais ce qu'ils allaient faire de leur local de la Rue Marterey, j'ai la réponse à ma question. Depuis samedi 17 mai, une nouvelle boutique gourmande existe à Lausanne : Particules Fines.


"Particules Fines" comme épicerie fine, n'est pas un lieu où on peut vernir "faire ses courses", c'est un lieu où on va aller pour se faire plaisir ou faire des cadeaux. On y trouve toute sorte de choses à manger ou pour cuisiner, du thé, du café, des alcools, des condiments, des pâtes, des sauces, des épices, de quoi décorer vos plats sucrés ou salés, mais surtout, comme pour sa grande sœur, des packagings magnifiques.


C'est un plaisir d'y flâner pour y découvrir ces si jolis produits, des marques déjà connues ici, d'autre beaucoup plus confidentielles et d'autre encore inconnues, des marques locales ou plus lointaines, du frais et de la conserve, de bonnes idées pour changer la routine ou au contraire du classique et du terroir... et même des cartes postales gourmandes.



J'ai repéré, en y passant en coup de vent, seule manière de respecter ma promesse de rien acheter, des beans Heinz saveur barbecue, des spaghetti de 1m de long, des épices pour aromatiser le gin, du chocolat Dolfin, des boîtes de confit de canard, des conserves de poulet au Montbazillac, de la féra fumée, de la poudre de moutarde colemans, du cola non caca, et des paniers garnis hilarants.

Kit "Je partirais bien en Asie"
Kit "Mââdâme"
Kit "grand-mère"
Kit "les secrets de mon bbq"
Kit "Malbouffe", mon préféré.
J'y retournerai un jour de porte-monnaie bien garni, inspecter tous les étals en détail et dévaliser les produits pour gâter ma cuisine, en attendant, je félicite l'équipe de Particules pour cette jolie adresse qui va sans doute aucun cartonner autant que sa grande soeur. 

Et je suis ravie que la rue gourmande de Lausanne, Marterey, se pare ainsi d'une nouvelle adresse, c'est du lourd : le Zoo Burger, Amigos Tacos, Nuage de vapeur, Noz, Fricote, l'Antica Trattoria, Mauro, l'Etoile Blanche, GeA Gelateria, et maintenant, Particules Fines. Oh combien j'aime cette ville !


EDIT : Particules Fines précise :
Petit détail, on a choisi dans chaque gamme de produit, des produits dépanneurs pour faire ses courses en cas de besoin. A côté des huiles d'olives luxueuses, on trouve aussi une huile d'olive à 9.90 le litre par exemple. On propose aussi, des oeufs, du lait, du beurre pour les gens qui n'ont pas le courage d'aller dans un grand supermarché !

8 commentaires:

  1. Excellent. Personne ne sera étonné de savoir que je suis le bon client pour ce genre de boutiques. Enfin, non, je n'oserais pas "parfumer les traditions". Je suis plus conserves, petites sauces et malbouffe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahaha les "bonbons d'épices pour fondue" m'ont fait tiquer aussi. Le vendeur m'a expliqué très gentiment leur utilisation... la Fribourgeoise élevée au vacherin et à la double crème que je suis a réussi à garder son calme.

      Pour le reste, évidemment, tu vas adorer.

      Supprimer
  2. Pitié! Ne pas me parler de ce genre de commerce car à coup sûr, j'y entre, je m'y ruine! Côté cadeau, j'aime bien offrir (et recevoir) des huiles ou vinaigres, des sels ou épices, des curiosités gustatives... Une adresse à retenir, donc!

    RépondreSupprimer
  3. Encore un lieu de perdition à Lausanne ^^

    RépondreSupprimer
  4. RRAAAHHH!!! (cri du gars qui n'a plus de place dans la cuisine pour ranger les trouvailles). J'y passe demain midi, attendre ne fera qu'empirer la taille du panier :-)

    RépondreSupprimer
  5. Oh la la ! Il faut que j'y aille ! Je sens que je vais y passer une heure au moins, les magasins de bouffe c'est comme des musées pour moi, je regarde tout (mais à la différence des musées, j'achète après ;-) )

    RépondreSupprimer
  6. C'est ma rue!!!! tu comprends pourquoi j'arrive pas à déménager malgré l'exiguïté de mon logement et son absence de balcon... tout ce que je visite est moins attrayant (ou alors impossible à décrocher le bail!) 14 ans que j'y vis.... avec bonheur! Et je plussoie la boutique Fricote de ma copine Marie!

    RépondreSupprimer