mercredi 24 septembre 2014

Le PiBar, le Tramway et De Molen


Le 13 septembre 2014, pour fêter ses cinq ans d'existance, le PiBar a organisé une magnifique journée houblonnée. Elle a commencé à midi, au Tramway (à ne pas confondre avec Le Café deS TramwayS...) avec le deuxième repas accords mets-bières. (Souvenirs : le premier au Café des Artisans.) Elle s'est poursuivie dès 16h au Pibar avec 16 bières de la brasserie De Molen (Néerlandaise) en pression et bien plus encore à la bouteille. Un représentant De Molen était là, j'ai eu la chance de le côtoyer pendant tous le repas et une partie de la soirée, j'ai passé une journée plus que magnifique ! Quelques images d'ambiance de la soirée à la fin de l'article, mais d'abord, j'aimerais vous parler en détails de ces accords mets et bières si réussis.


Le Tramway est un très joli petit restaurant tout en haut de la rue du Valentin, dans le quartier de la Pontaise. Les menus changent très régulièrement selon les saisons, l'humeur et l'inspiration du chef. J'ai eu l'occasion d'aller y manger trois fois, toujours avec un énorme plaisir grâce au sens de la précision du chef et à son plaisir à mettre, avant tout, ses ingrédients (de grande qualité) en valeur. Une cuisine sincère, précise, gourmande et joyeuse. 

Pour les 5 ans du PiBar, un menu unique, avec amuse bouche, entrée, plat, dessert et boissons (bières, eau et café), pour CHF 73.-/personne, une aubaine. Chaque plat était accompagné par une bière De Molen -je précise que les bières étaient servies dans des verres de dégustation de 1,5 dl, nous n'avons pas bu 1,5 litre de bières chacun, pour les inquiets parmi vous-, et cuisiné avec une bière de Molen. Passionnant.


La dégustation a commencé avec le foie gras maison du chef, une confiture de figue, sur un toast de pain de campagne, accompagné, à la grande surprise du représentant De Molen, d'une Bommen & Grannaten, une bière de dessert. L'accord fontionne à merveille, une idée à garder en tête pour toute les fois où vous mangez/servez du foie gras ! (Comme le cidre pour le fromage !)


Avant chaque plat, et surtout chaque bière, Rabei, le patron du PiBar, nous explique les spécificités de celles-ci, leur typicité, leur caractère, c'est passionnant !


Pour l'entrée, une nage de poisson, noix de saint jacques et moules à la Pale Ale Citra, accompagnée par cette même bière dans les verres. J'étais très surprise de découvrir à quel point la note crémeuse de la soupe se mariait à merveille à l'amertume de l'ale servie. Les touches citronnées de la soupe et de la bière se mêlaient à merveille, un délice ! (Même les non-amateurs de fruits de mer ont terminé leurs assiettes jusqu'à la dernière moule !)


Pour le plat, le Chef du Tramway nous a servi du canard, travaillé en tataki, c'est-à-dire normallement doucement puis mariné pendant 24h (au moins) dans la sauce soja. Il a transformé son tataki en utilisant pour la marinade de la Bliken & Bloezen (une bière ambrée). Le canard était servi avec une excellente polenta au Piment d'Espelette et une petite salade d'algue assaisonnée au sésame.
La viande était d'une tendresse magnifique, son jus puissant s'accompagnait parfaitement des algues, du piment, de la douceur de la polenta et de la douce amertume de l'Amarillo servie en accompagnement de ce plat magnifique.


En dessert, un sabayon aux fruits frais (orange, raisin et pomme) aromatisé à la liqueur de bière, accompagné de Rasputin. Etonnant et délicieux. Je n'imaginais pas d'accord entre le goût prononcé de l'oeuf du sabayon et une bière, le Chef réussit encore une fois haut la main à nous surprendre et à nous ravir. Je voyais John de la brasserie De Molen prendre des notes pour leur restaurant. 

La totalité de ce menu, de l'amuse bouche au dessert, m'a enchanté. D'habitude, dans un tel menu, il y a toujours un plat un peu plus faible que les autres, ici c'était un plaisir constant. Et quand le chef nous a proposé un shot de sabayon en bonus avec de la Bier Likeur (de son petit nom), c'était impossible de refuser !


Deux petites heures de repos pour certains, de coups de main à Rabei pour d'autres, et la soirée pouvait commencer 50 mètres plus bas, au Pibar. Mais l'ambiance d'une telle soirée ne se raconte pas, je vous laisse avec quelques instantanés de la soirée, et le conseil de découvrir le Tramway, le PiBar et les bière De Molen dès que vous en aurez l'occasion.


1 commentaire:

  1. Excellent, ce reportage !!! ça fait pire envie ! heureusement qu'on y était... Claire

    RépondreSupprimer