jeudi 30 octobre 2014

Sitcoms et flops de l'automne 2014


Les meilleures séries du moment, c'était mon article précédent. Passons aux sitcoms, oui, il en faut et certaines ne sont pas totalement pathétiques. Je ne résiste pas non plus à critiquer quelques nullités sorties ces derniers semaines.


lol




Black ish

Vous regardiez le Cosby Show quand vous étiez gamin ? Avec la toujours très correcte famille Huxtable et les pulls mythique du père ? Et bien black-ish ce n'est pas du tout ça. Ils sont beaucoup moins consensuels, ils osent aborder le fait que oui, ils sont noirs, et que oui, ça change des trucs dans leur vie. C'est plutôt drôle, plus fin qu'il n'y paraît et plaisant à regarder, même si certains clichés sont inévitables.






Please Like Me

Série Australienne, grinçante et drôle, émouvante et absurde, qui suit Josh, jeune adulte dont les parents divorcés sont en mid-life crisis chacun de leurs côtés. Entre ses histoires sentimentales, celles de ses colocataires, la dépression de sa mère et le nouveau bébé de son père, il navigue à coup de petites phrases assassines, de pâtisseries, d'égocentrisme, de tendresse et de mauvaise foi. Je triche un peu, c'est la deuxième saison qui vient de débuter, mais les saisons sont courtes et vous pouvez entrer dans le monde de Josh (qui est également créateur de la série) en 8 petites heures. Une saison 3 a été commandée, je l'attends avec impatience.




Married

Un couple marié, trois enfants, qui ne respire pas le bonheur comme nous l'inculquent toutes les émissions de télé et les magazines, c'est rafraîchissant. Surtout quand les acteurs sont aussi formidables et incarnent des personnages d'une lâcheté folle qui partent en vrille, et que les dialogues sont aussi savoureux. J'en redemande.



You're the worst

Deux trentenaires célibataires cumulant les coups d'un soir ont du mal à ne pas s'attacher, pourtant ils font vraiment tout leur possible. Leurs entourages sont tout aussi loufoques et contemporains qu'eux, les dialogues sont ce qu'il y a de mieux dans la série. On peut clairement s'en passer, mais au milieu des tonnes de nullités de sitcoms qui sortent, celle-ci est plaisante, drôle et décomplexée.




Marry Me

Ken Marino. Voilà. Ceux qui savent, savent, pour les autres : Veronica MarsBurning LoveParty Down, bref. Ken Marino demande sa copine depuis 6 ans en mariage. Ils sont choupis mais totalement névrosés, et leurs proches sont pires, évidemment. De la trouille de l'engagement et du Ken Marino, ça ne plaira pas à tous, moi je marche... mais je ne courre pas, j'attends néanmoins la suite. Dans le doute, voyez Burning Love ou Party Down.




flop


Legends (2014)

Oui, "2014" parce qu'environ 945 films, séries et livres s'appellent comme ça, déjà, c'est bien parti. Tirée d'un roman bestseller de Robert Litell, Legends raconte l'histoire d'un homme spécialisé dans les missions de "couverture" pour le FBI grâce à son habilité à se glisser dans la peau d'une autre personnalité. Le personnage principal est incarné par Sean Bean, qui pour une fois ne meurt pas. Sauf que c'est absolument pathétique. Déjà, je ne sais pour quelle raison, à chaque fois qu'il joue son personnage principal et pas une de ses couvertures, il est couvert de fond de teint orange avec une perruque immonde hyper visible, c'est affreux. En plus, il n'est vraiment pas aidé par la direction d'acteurs, pleins de très bons acteurs au casting mais l'impression générale est que tout le monde joue mal, les dialogues sont particulièrement mal écrits, le rythme incohérent. C'est vraiment mauvais, sans originalité aucune, passez votre chemin, désolée Sean Bean, finalement je te préfère quand tu meurs :-(

Scorpion

Un génie au QI plus élevé qu'Einstein (on nous le répète dans chaque générique pour être sûr que l'on a bien compris) forme une équipe avec un génie des nombres (le gros), une spécialiste de la mécanique (qui sait autant retaper une voiture qu'une centrale nucléaire, si, si, elle est aussi asiatique, la caution diversité), un analyste de la nature humaine (lol), un agent du FBI et une mère de famille NORMALE dont le fils est un génie. Vous en voulez plus pour comprendre à quel point c'est mauvais ? Ok : chaque épisode nous amène dans une crise où le monde entier (ou en tout cas Los Angeles, mais c'est pareil non ?) est en crise et où cette équipe de "génies introvertis qui restent tout de même attachés à la réalité grâce à la mère de famille normale dans leur équipe" est la seule qui peut le sauver. Bref, le scénario est d'une banalité affligeante, les personnages totalement monolithiques, ce n'a rien d'exceptionnel visuellement. Seuls quelques dialogues font éventuellement sourire. Ne perdez pas votre temps.

The Flash

Génèse de The Flash, le super-héros qui courre très très vite pour combattre les méchants. Voilà, vous savez tout. C'est franchement pas très bon, même pour des amateurs de super-héros, tout est lisse à pleurer. Et on a même pas les abdos de The Arrow pour passer le temps. Par contre, ils ont fait un mash-up entre The Flash et The Arrow dès le 2e épisode, c'est assez amusant, si la collaboration s'intensifie ça peut devenir rigolo. Mais ne croyez pas autre chose que : c'est sans intérêt AU-CUN. Vraiment.


Selfie

La moins pire de celles que je vous décris ici, mais tout de même cala-miteuse. Une jeune femme (incarnée par la délicieuse Karen Gillan, ancienne compagne du Doctor) accro aux réseaux sociaux (en particulier Instagram), se retrouve la risée d'Internet après un léger accident de vomi. Elle décide de faire appel à son collègue taciturne, responsable et concerné par les autres humains, qui est aussi le responsable marketing de sa boîte, pour se re-brander. Comment vous dire... c'est ridicule. Et dommage, parce que j'étais prête à pardonner plein de trucs grâce aux acteurs excellents et au côté Instagram... s'ils avaient joué le jeu. Une série qui sort en 2014 pour se moquer des "accros aux réseaux sociaux" qui ne mettent en avant que le pire de ces réseaux sans y faire leur terrain de jeu (il y a un compte pour le personnage principal... où ne figurent pas les photos prises durant les épisodes, quel dommage). Malgré quelques dialogues hilarants et attitudes bien vues, le reste de la série fait un gros gloubigoulba de clichés (déjà) éculés. Si vous avez envie de regarder quand même, je vous prédis qu'avant la fin de la saison 1 (pourvu que ce soit la seule), les deux protagonistes principaux vont tomber amoureux et ça finir par une faux instagram de leur couple mis en scène. Voilà, je viens de vous faire gagner une saison entière de sitcom.


**********************


Pour le reste (et les curieux parmi vous), en ce moment je regarde aussi Doctor Who (bien que cette saison m'ennuie fortement, pourtant j'aime beaucoup Clara et le nouveau docteur, mais il me manque une histoire de fond pour lier les épisodes je crois), Downton Abbey (même si ça tourne un peu en rond), Homeland (comme d'habitude, 3 bons épisodes en début de saison, puis ça se gâte, je prédis que je vais détester les deux derniers épisodes), Log Horizon (manga où des personnages se retrouvent bloqué dans le monde de leur MMORPG tout à fait jouissif), Modern Family (qui ne prend pas une ride), Scandal et The Good Wife (dont les héroïnes continuent à me plaire malgré le manque de surprises scénaristiques), et The Walking Dead (braiiiiiiiin).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire