mardi 30 décembre 2014

La famille Bélier


Paula est la fille entendante d'un couple de sourds. Oui, sourds, pas malentendants, mot que l'on entend pas une seule fois dans le film, sourds. Handicapés, sourds-muets, c'est comme ça qu'ils sont appelés. Cette famille vit en campagne, ils sont agriculteurs et vendent leurs fromages sur les marchés, avec l'aide de leur fille aînée donc, qui les aide en appelant banquier et fournisseurs, parce que oui, en 2014, un couple d'agriculteurs sourds n'a pas pensé une seconde à organiser leur vie pour que leur fille ne prenne pas tout sur le dos en utilisant un truc incroyable appelé un email.

A ceci vous ajoutez un prof de musique fan de Sardou (si, si, parce qu'en campagne française voyez, pour motiver des adolescents, rien de mieux que Sardou) qui découvre que Paula a une jolie voix de soprano. Ce qu'elle cache à ses parents (sinon il n'y aurait pas de scénario). Ah oui, et puis il y a le père qui décide de se présenter aux élections (parce que sinon il n'y a pas de scénario, bis). Ah, pis le Parisien qui vient d'arriver dans le lycée de Paula (parce que sinon il n'y aurait pas de scénario, ter).

Ce film m'a fait l'impression d'un montage de pièces indispensables à un succès au box office français : un handicap (depuis les Intouchables), la campagne française avé l'accent (depuis Les Cht'is), un amour adolescent (depuis qu'ils ont de l'argent pour payer le ciné) et de la chanson (depuis les téléréalité-crochet). On colle tout ça ensemble avec une intrigue construite pour tirer des larmes, on ajoute des tentatives (ratées) d'humour ici et là (une allergie au latex, un bras dans le cul d'une vache, ...), des moments de paysages bien français et hop, on tient le succès des vacances d'hiver.

Sauf que ce film est une bouse. La direction d'acteur est tellement mauvaise qu'on dirait qu'ils n'ont gardé que les mauvaises prises et François Damiens et Karine Viard réussissent même à jouer faux (bon, il faut dire qu'on les oblige à singer un couple de "sourds muets", dommage, il y a d'excellents acteurs français qui maîtrisent parfaitement la langue des signes, qui est une langue à apprendre, par juste à singer). Le scénario est totalement cliché, la campagne fait office de décor et les agriculteurs montrés comme des abrutis et la musique est juste là pour tirer des larmes.

J'imagine que les malentendants doivent être furieux, non seulement le film se moque d'eux (alors qu'il essaie de faire l'inverse, mais c'est raté), mais en plus le film ne leur est pas accessible vu que seuls les dialogues signés sont sous-titrés, c'est ballot. Je suis ressortie de la salle même pas déçue, mais furieuse. Je ne me fendrai pas d'un texte façon "les 5 raisons pour ne pas aller voir ce film", d'autres l'ont déjà fait et on a dit qu'en 2015 on arrêtait les "10 titres les plus utiles pour faire du trafic et écrire de la merde".

Si vous avez envie de voir un film sur le monde des sourds, choisissez plutôt l'extraordinaire "Le Pays des Sourds" de Nicolas Philibert, dont voici un extrait.


4 commentaires:

  1. De toute façon, après 6 fois la bande-annonce j'étais déterminée à résister au produit de Noël de l'année...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai énormément entendu parler de ce film.. Ton article ne le met pas vraiment en valeur haha, mais je suis quand même curieuse !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins ton point de vue!!!! Tout est décousu... des petites histoires pas de fond et pour couronner le tout 1h30 de Michel Sardou Oh secours!!!! et le pompon pas de sous-titres pour les mal-entendants.... sauf quand ils parlent tous en langue des signes...Pourquoi Jean -François Damiens porte il un barbe qui le fait ressembler à un bouc? et Karine Viard en fait trop avec son côté bimbo-mère-copine... Peut mieux faire!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ce film est juste une mauvaise copie de l'excellente version allemande Jenseits der Stille http://fr.wikipedia.org/wiki/Au-del%C3%A0_du_silence qui avait reçu de nombreuses récompenses. Ce film (l'allemand) est à voir absolument

    RépondreSupprimer