samedi 3 janvier 2015

Instagram est-il un média ?

©AFP / Alex Ogle

On s'émouvait au printemps 2014 qu'Instagram ait été racheté par facebook. Mais facebook avait promis : rien ne changera, à part une meilleur intégration sur facebook des images, rien ne changera. Qu'en est-il aujourd'hui ? 

Le photographe de l'AFP Alex Ogle, que je suis depuis quelques semaines car il était l'un de ceux qui couvraient -avec talent- les récents événements à Hong Kong, a publié une photo il y a quelques jours, un grafiti "fucking chinese", un cri de protestation écrit au sol avec des jambes de passants, un témoignage de l'ambiance actuelle.


Cette photo a été retirée par Instagram pour "violating guidelines". Le photographe l'a publiée sur twitter. Il l'a également repostée sur Instagram photo en cachant le mot "chinese".



Je vous la poste ici en capture d'écran, pour si elle disparaissait bientôt. La question principale est : en quoi la photo précédente violait les "guidelines" d'instagram ?

Ces guidelines précisent plusieurs choses à faire et à ne pas faire, en résumé :


Publier des photos qui vous appartiennent
Eviter la nudité
Etre respectueux
Ne pas spammer
S'AMUSER !


Les "what not to do" sont un peu plus complets, ils préconnisent entre autres l'importance de ne pas voler des images d'autres auteurs, de ne pas partager des images qui comportent de la nudité ou un contenu illégal, ne pas spammer, ne pas troller et ne pas promouvoir ou glorifier les attitudes d'auto-destruction (il y a en l'occurence une page particulière dédiée aux désordres alimentaires suite à plusieurs problèmes de pro-ana qui passent malheureusement souvent par des images d'auto-glorification). Mais même en cherchant la petite bête, je ne vois aucune phrase, d'aucune sorte, qui pourrait justifier la suppression de la photo d'Alex Ogle.

D'autant que la photo d'un anonyme @laurencewith (512 followers contre 118'000 pour @alex_ogle ) avec exactement le même sujet n'a pas été censurée.



Instagram/facebook ont-t-ils pris une décision politique pour draguer la Chine ? 
Ont-ils reçu des "plaintes" d'utilisateurs d'instagram pour racisme ? 
L'explication la plus plausible que privilégie le photographe : 



Les internautes qui auraient signalé cette image sont-ils indépendants et sincèrement choqué par ce grafiti ou organisés entre eux ou par quelqu'un (au hasard la Chine) ?
Dans quelle mesure un journaliste qui publie des images pour témoigner d'une réalité a-t-il un "droit à l'expression" sur un canal de type "réseau social" ? 
Les réseaux sociaux sont-ils des médias ? 
Devraient-ils être soumis aux mêmes critères de "liberté d'expression" ?
Maintenant qu'autant de gens "s'informent" sur les "médias sociaux", faut-il s'inquiéter que les responsables de ces réseaux ne soient pas soumis aux mêmes règles de déontologie que les journalistes ?

Cette image "censurée" pose mille questions, auxquelles je n'ai pas de réponse. Mais je vais continuer à scruter. Si vous avez d'autres informations au sujet de la censure sur Instagram, ou de ses rapports avec la Chine, je suis plus qu'intéressée.




EDIT : une des réponses est claire : depuis #OccupyHongKong, la Chine a interdit Instagram sur son territoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire