samedi 31 janvier 2015

Les box culinaires



Depuis plusieurs années, le concept des "box" explose. Les premières que j'ai vues étaient les box beauté, pour quelques francs/euros par mois, on pouvait s'abonner et recevoir chaque mois une boîte, thématique ou non, remplie de plusieurs produits cosmétiques, certains en miniatures, d'autres de taille normale. En plus de ces produits, on trouve souvent dans ces boîtes d'autres "goodies" accessoire, par exemple des cartes postales aux jolis designs, des petits objets décoratifs, etc. La boîte elle-même est souvent conçue pour être "girlie". Bref, un abonnement pour recevoir des trucs à tester à la maison... pour que tout le monde se prenne pour une blogueuse beauté. Je n'avais pas adhéré. Vous me direz que c'est peut-être parce que je reçois des trucs gratuits à la maison, peut-être, mais c'est surtout qu'à part pour le maquillage, je trouve assez crétin de recevoir des soins qui ne me correspondent pas.

Après les box beauté, ont commencé à fleurir les box tout et n'importe quoi. J'ai vu passer des box diy (do it yourself = bricolage, avec des fournitures de bricolage chaque mois autour d'une thématique particulière, avec des modes d'emploi précis, etc.), des box thé (allez donc jeter un oeil chez Armalite qui en a fait des critiques régulières), des box bière ou vin, des box hommes ... faut croire que toutes les autres sont réservées aux femmes... qui ont effectivement des box bijoux, lingerie, etc... Et ce n'est pas fini, attention les yeux, des box lifestyle (sérieux, il faut arrêter avec ce mot qui ne veut RIEN dire, ça devient pénible), des box sexe, des box enfants ou même des box animaux, si, si.

Toutes sont basées sur le même principe et business model : il faut s'abonner, avec des prix dégressif plus on s'abonne longtemps (en général c'est 1 mois, 3 mois, 6 mois, ou 1 an). On reçoit chaque mois chez soi une sélection sensée vous convenir (certaines box ont introduit des questionnaires qui permettent soi-disant de créer une box personnalisée). Dans les boîtes des produits que ceux qui créent les kits ont sélectionnés et achetés en gros, afin que le prix de la boîte reste compétitif si vous faites le calcul avec son contenu, et viable pour eux afin que chaque boîte rapporte quelques francs/euros, ce système fonctionne donc sur le volume, il est indispensable d'avoir de très nombreux abonnés pour tourner. A la première boîte reçue l'abonné est souvent enchanté par-presque-tout-mais-c'est-pas-grave-le-reste-je-l-utiliserai-aussi-mais-plus-tard. Et au bout de 3 mois il se retrouve avec des dizaines de trucs qui encombrent ses placards, salles de bain, armoires ou même le panier du chien. 

Pourquoi s'abonne-t-on au départ ? Pour découvrir. C'est le maître-mot, l'appât, le piège... qui existe depuis que les forums et blogs existent. Chacun estime (moi la première) avoir un avis qui mérite d'être donné. Avec ce genre de boîte où arrivent des produits pour la plupart inconnus, c'est l'occasion rêvée de tester des trucs nouveaux, de sortir du quotidien (l'argument marketing imparable) ET de pouvoir ensuite en parler à votre entourage, avec le secret espoir d'entendre : c'est incroyable tous ces trucs que tu connais ! Et ça marche, du tonnerre si on en croit toutes les boîtes existantes et celles qui se créent chaque mois ou presque. Attention, de très nombreuses cessent d'exister régulièrement, la concurrence est rude et il faut se démarquer avec une communication impeccable et en continuant à être bon sur le contenu de la box chaque mois, sinon les gens se lassent et c'est fini. C'est loin d'être un marché de rêve même si chacun tente apparemment de s'y lancer (même Libé, c'est dire).


Parmi ces multiples box, celles qui m'intéressent sont les box culinaires. Les box culinaires sont nombreuses, très nombreuses. Elles paraissent très diversifiées dans leur concept, mais se ressemblent toutes.

On y trouve : des produits d'épicerie (des produits frais seraient trop compliqués à gérer), des recettes, des fiches produits ou terroir ou des portraits de chefs ou d'artisans, autour d'une thématique ou non, et parfois des objets annexes (mini-moules, souvenirs de voyages, accessoires, etc.).

Vous pouvez décider de choisir des produits artisanaux, des produits italiens, français, corses, des recettes à cuisiner avec vos enfants ou vos animaux, des produits bios, des produits vegans, du fromage, de la charcuterie ou même du caviar (si, si, la box caviar), je vous passe la liste exhaustive, un site s'est occupé de les répertorier et de les tester pour vous. 

Vous l'aurez compris, je suis dubitative. Je n'ai d'ailleurs jamais acheté de box, mais comme je suis une blogueuse lofluente (©Shalf), j'en ai reçues plusieurs, qu'on m'a invitée à tester. Ce que j'ai fait... à mon rythme. Ces prochaines semaines je vais donc vous présenter 3 box différentes, très différentes. KitchenTrotter, Diwinea et Helvetibox.


Après ces différents tests, quelques conseils avant de choisir une box :
  • Vérifiez que vous en aurez l'usage en observant attentivement les produits des kits précédents et en vous demandant sincèrement ce que vous n'allez pas utiliser, s'il y a plus d'un item qui vous rebute par mois, ce n'est pas la boîte qu'il vous faut.
  • Vérifiez le prix en fonction du prix des produits (ou de produits similaires) sur le marché, cette boîte est-il un bon "investissement" pour découvrir de nouvelles marques/de nouveaux producteurs ? Ne coûte-t-elle pas plus cher que ce que vous pourriez trouver vous-mêmes dans des épiceries fines ?
  • Vérifiez la possibilité de tester un abonnement pendant 2 mois avant de vous lancer pour une plus longue durée. Ce qui paraît enthousiasmant sur le court terme ne l'est peut-être plus du tout à la deuxième boîte.
  • Quand vous avez testé deux boîtes, observez ce qui vous reste comme produits que vous n'avez pas utilisés rapidement. Allez-vous les utiliser ? Quel pourcentage d'entre eux encombre vos placards ?

Je suis curieuse d'avoir votre avis sur les box en général, et en particulier sur les box culinaires. En avez-vous testé ? Lesquelles ?

Et si vous êtes les créateurs d'une box culinaire disponible en Suisse, n'hésitez pas à me contacter pour me proposer de la tester et/ou de la faire tester par mes lecteurs, une seule garantie : je suis gourmande et sans pitié.


EDIT :
- critique de Kitchen Trotter
- critique de Helvetibox
- critique de Diwinea

3 commentaires:

  1. C'est un peu difficile ces box, parce que, comme tu le soulignes, c'est difficile d'être pleinement satisfait par les multiples trucs et de suivre le rythme imposé par la réception régulière des boîtes. D'ailleurs, j'ai le même problème avec les paniers de maraîcher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a plus de code à mettre pour commenter. C'est fantastique.

      Supprimer
    2. Pour certaines box qui sont des produits à consommer, qui se gardent longtemps, ça va, mais pour les produits frais ou à cuisiner, c'est difficile à suivre, je suis d'accord.

      Et pour le code, blogger a définitivement un gros défaut : les commentaires, mais je ne peux rien faire à moins de modérer a priori, ce que je me refuse de faire. Du coup, il est possible que la prochaine fois il te demandera le code à nouveau, je m'en excuse d'avance :-/

      Supprimer