mercredi 22 avril 2015

Blackbird Social Club and Blackbird Breakfast and Coffee Club


J'ai un nouveau lieu préféré à Lausanne : le Blackbird Social Club. Il a ouvert le week-end dernier et je peux déjà vous prédire sans doute aucun qu'il va cartonner.

La recette :

  • Il est conçu, comme son grand frère le merveilleux Blackbird Breakfast and Coffee Club par Richard Williams (à gauche sur la photo), Jessica Williams et Max Jaccaud (à droite sur la photo). Les deux premiers étaient aussi les fondateurs... du Holy Cow, qu'ils ont revendu au printemps dernier, pour ouvrir le Blackbird Breakfast and Coffee Club l'automne dernier avec Max. Ils savent ce qu'ils font, ils sont efficaces, pros, ingénieux et pragmatiques.
  • Max est le spécialiste du café, c'est le barista donc, mais pas que. Je ne vous en dis pas plus, il a déjà un fan club enthousiaste qui lui a tiré les vers du nez. Leur café est torréfié plusieurs fois par semaine pour être toujours frais, ils l'ont sélectionné spécialement et on peut enfin boire un flat white digne de ce nom à Lausanne, merci Max, j'adhère à ton fan club également !
  • Rich est en cuisine, c'est lui qui, comme pour les premiers temps du Holy Cow, a choisi les recettes qui lui font plaisir à lui, qui lui rappellent son enfance ou d'autres bons souvenirs. Au Blackbird Breakfast and Coffee Club, j'ai évidemment adoré son full english breakfast, je me suis délectée de sa Richie Ding Dong Omelette (à commander en extra spicy pour les amateurs, vous ne serez pas déçu), son Blackbird Veggie Curry (commandé aussi en extra spicy) m'a sans aucun doute guérie d'un début de coup de froid, et son BLT (commandé avec avocat) est ENFIN le vrai BLT qui manquait à Lausanne. Je ne doute pas du fait que je finirai par avoir goûté toute la carte, sa cuisine simple, avec d'excellents ingrédients, beaucoup d'amour et d'attention et un vrai talent pour le réconfort me touche et je ne risque pas de m'en lasser.



  • Au Social Club, une carte toute simple : des sandwichs, deux curries et deux hotdogs. Hotdogs aussitôt testés, vous vous en doutez bien. Verdict : ce sont de très bons hotdogs, comme doit l'être un hotdog. Et, joie, on ne te demande pas quel type de saucisse artisanale et de pain gluten free tu veux pour ton hotdog à 48 francs et 90 centimes, non, c'est soit le Blackdog, avec oignons caramélisés et moutarde, soit le Angrydog avec une sauce maison pimentée à souhait, c'est 8 balles 50, ça rassasie, ça réconforte, ça éponge la bière et c'est exactement ce qu'il faut sans aucune autre prétention. Les autres sandwichs sont un peu plus complexes (je me réjouis de goûter le Shoreditch saucisse-moutarde et le Santa Cruz poulet-bacon-cheddar-bbq sauce), mais sur le même principe : simplicité et gourmandise, ils coûteront entre 9.50 et 11.- et pourront être commandés avec une salade. Les curries sont les mêmes qu'au Blackbird Breakfast and Coffee Club, c'est-à-dire absolument délicieux (12.50 pour le végétarien et 13.50 pour celui au poulet).



  • Comme pour leur premier lieu, ils ont vu une opportunité de lieu, l'ont saisie et ont ouvert avec le moins de travaux possibles, le lieu va donc probablement évoluer au fil du temps. Pour l'instant il y a une terrasse provisoire, ils sont en train d'y mettre des auvents pour nous protéger du soleil cet été, des loupiotes charmantes, les tables et chaises permanentes arriveront bientôt et offriront 120 places assises (!), ce n'est pas grave si ce n'est pas parfait à l'ouverture, il fait beau, ouvrons notre terrasse. Ils ont raison, c'est juste à côté de la terrasse de la Grenette et ça y est, la Riponne est redevenue (ou devient) une place vraiment cool grâce ces deux adresses et aux food trucks, que de changements en quelques mois !
  • Même si le lieu n'est pas encore tout à fait fini et a ouvert il y a moins d'une semaine, la charte graphique et la déco murale sont déjà en place, vous pourrez y trouver un Federer fumant une clope à l'entrée, un Darius Rochebin aussi sexy qu'on l'imagine sous son pupitre du JT quotidien et un Blocher à baffer au passage en allant aux toilettes. J'adore.


  • Pour ce qui est des boissons, une petite carte avec toute la base nécessaire, des très bons cafés, évidemment, Max est là, des très bon thés sélectionnés avec passion, et des bières pression artisanales dont une blonde spécialement brassée pour eux par Docteur Gabs. Ils avaient déjà collaborés ensemble pour la Burger Brew, la bière parfaite pour accompagner un burger, ils sont fidèles, encore un bon point accordé.
  • Au niveau des prix, ce n'est pas le lieux aux prix les plus bas, 4.50 la bière pression, 8.50 le hotdog, ça reste raisonnable vu où ils sont situés... et parce que c'est eux.
  • Le reste est subjectif : j'aime qui ils sont... et j'adore donc l'ambiance qu'ils y mettront, parce qu'ils sont sincères et authentiques. J'aime tellement ce lieu que j'y ai déjà donné des rendez-vous professionnels et que j'y ai pris un coup de soleil. En moins d'une semaine d'ouverture donc. Je suis foutue, je suis accro.

Longue vie au Blackbird Social Club !


Edit : 


  • Pour ceux qui préfèrent le vin, Max a sélectionné des vins suisses, plutôt goulayant pour ceux que j'ai goûté (blanc et rosé), à des prix tout à fait corrects.
  • Le midi ils proposent une formule avec : un sandwich (toasti ou curry) , servi avec une salade, une boisson (minérale ou bière pression) et un café, tout ça pour la très modique somme de 17.50, imbattable au Centre Ville, et tout à fait délicieux, je recommande vivement !

A photo posted by funambuline (@funambuline) on

11 commentaires:

  1. Ha, y a pas à dire ils sont forts. Et tu as bien pensé que ces chiens chauds tout en simplicité m'inspirent profondément. Me réjouis vraiment d'essayer ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sait où on va se croiser cet été :-)

      Supprimer
    2. J'espère que j'aurais le temps de venir vite. C'est mon grand problème. Le temps, toujours le temps. Mais je vais bientôt travailler à Lausanne même --> A moi les petites adresse le midi! \o/

      Supprimer
  2. Ah cool, ils ont des vins au verre sympa aussi (je ne suis pas une grande buveuse de bière) ?
    Lukas, tu changes de job ? Faut nous raconter ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des vins au verre, que du Suisse, sélectionnés par Max :-)

      Supprimer
    2. Ah, extra ! Merci !
      Je suppose que c'est l'ancien Ripp's en fait. Il était grand temps qu'il soit à nouveau exploité correctement !

      Supprimer
    3. Non, c'est l'ancien Museum Café, au niveau de la place, à côté de la Grenette.

      Supprimer
    4. Ah OK, joli endroit alors !
      Si maintenant quelqu'un pouvait faire du Ripp's un endroit sympa...

      Supprimer
  3. J'ai testé le Blackbird Social Club il y a 10 jours, ce n'était pas une réussite. Nous sommes arrivés un samedi matin peu avant 11h, en plein marché donc. Deux ou trois personnes en terrasse (il faisait beau et la terrasse de La Grenette juste à côté était pleine), personne à l'intérieur - eh bien on a vite compris pourquoi. Service au bar, on rentre donc, et on attend 5 minutes au bar que le serveur arrive, ce qui n'est déjà pas terrible. Je regarde la carte et cherche un verre de vin, il y en a exactement trois au verre, un blanc (Chasselas standard), un rouge (Salvagnin standard), un rosé (Oeil de Perdrix standard). Bon, tant pis, je cherche une boisson froide non alcoolisée (je ne suis pas une buveuse de bière) - rien d'intéressant, juste les habituels coca, sprite, eau minérale. Le serveur arrive, je commande finalement un tchaï (enfin quelque chose d'intéressant) et mon cher et tendre un macchiato. Nous prenons nos boissons, allons sur la terrasse. C'est bien joli de faire du service au bar, mais il faut quand même aller de temps en temps en salle ou sur la terrasse pour débarrasser ! Une table sur deux était garnie de tasses et verres sales, et pendant le quart d'heure que nous sommes restés, personne n'est venu ramasser quoi que ce soit, c'était peu appétissant. Le tchaï était bon, mais foi d'aficionado de bon café italien, le macchiato ne valait pas tripette. Bref, la prochaine fois j'irai à La Grenette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez vraiment pas eu de bol. J'ai toujours été servie très rapidement. Et moi j'aime beaucoup leur macchiato. Mais oui, ce ne sont pas des cafés à l'italienne... mais à l'anglosaxonne, pas la même culture caféinée. Leur flat white est une tuerie d'ailleurs.

      Supprimer
    2. S'il est lui aussi à l'anglo-saxonne, je passe ! Moi je suis la Machiavel du café ;-)
      Non, sérieux, ce qui m'a vraiment choquée, c'était les tables non desservies. Pouah !

      Supprimer