vendredi 11 septembre 2015

Dark Matter - la série SF de l'été


Dark Matter


Un vaisseau dans l'espace, le Raza, six personnes se réveillent à son bord sans aucun souvenir de leurs identités et de leur mission. Avec l'aide d'un androïde, ils vont petit à petit démêler les fils de leurs identités et de leur histoire, tout en devenant un équipage. "Un" (ils se prénomment selon leur ordre de réveil) est un joli garçon un peu trop sentimental mais plutôt intelligent, "deux" devient rapidement la capitaine de l'équipage sans que cela ne soit remis en question par les autres, elle est puissante, combative et juste, "trois" est un gros bras qui baptise ses armes, d'une loyauté à toute épreuve, "quatre" est un maître en maniement du sabre (pas laser mais bien japonais), "cinq" est une adolescente qui se découvre génie de la mécanique avec un lien télépathique particulier avec chacun des membres de l'équipage, la geek de l'étape (il en faut une en 2015 si vous voulez que votre série marche), "six" est un gros bras qui cherche l'apaisement dans les conflits. Quant à l'androïde, elle va petit à petit se rendre compte qu'elle développe des sentiments, un bug dans sa programmation.



Joseph Mallozzi et Paul Mullie (tous deux anciens producteurs et scénaristes de la saga Stargate) nous ont écrit une série plus que plaisante. Ils ont d'abord écrit une version bande-dessinée, puis ont finalement réussi à vendre leur projet à la chaîne SyFy (elle vient d'être renouvelée pour une deuxième saison). Le principal enjeu narratif de cette première saison se centre autour de leurs quêtes d'identités et chaque épisode amène son lot d'information à ce sujet, mais chaque épisode est aussi bourré d'action, avec à chaque fois une rencontre avec un autre vaisseau, ou une planète, qui permet de renforcer le groupe en tant qu'équipage et de nous faire avancer, nous spectateur, dans la compréhension de qui ils sont au même rythme qu'ils le découvrent.

Ajoutez à ce rythme qui fonctionne un peu d'humour, des décors qui nous rappellent mille classiques du genre tout en étant originaux et très bien construits et un casting impeccable, des cameos d'acteurs quotés SF (comme Will Wheaton, bam, on a la référence à Startrek, l'honneur est sauf) et vous tenez une très bonne série de SF.


D'autant que les créateurs ont eu l'intelligence d'en avoir fait une série où les personnages féminins sont passionnants, souvent même plus profonds et intriguants que les personnages masculins. On y retrouverait presque une touche de Firefly de Joss Whedon (oui, celui de Buffy, mais je préfère Firefly) dans la répartition des personnages, dans les petites touches d'humour, mais aussi dans le côté renégats-pirates de l'équipage du Raza. Je trouve même un air de famille entre Raza et Firefly.


Donc, de l'espace, des gros vaisseaux, des découvertes de planètes, des guns et des sabres, un empire galactique que fuient des héros pirates, de très belles images, un mystère identitaire, des androïdes, tout pour plaire. Foncez.


7 commentaires:

  1. Vu les créateurs de la série, je vais me renseigner!!! Etant une inconditionnelle de sf, en particulier de toute la franchise Stargate; je suis sûre que j'adorerai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve beaucoup moins politiquement correct et lisse que Stargate, c'est ce qui me plaît ;-)

      Supprimer
  2. Kid-compatible à ton avis? (9-10ans, plutót dégourdis)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème de sexe ni d'images crues et sanglantes, mais certains épisodes sont peut-être un peu violents.
      De plus, je ne suis pas sûre qu'il soit facile de trouver la version VF de cette série qui vient à peine d'être diffusée uniquement aux USA.
      Mais la question d'identité est vraiment intéressante, et le rôle important des femmes chouette à donner en exemple.
      Peut-être faut-il que tu voies un ou deux épisodes pour te rendre compte d'abord du style.

      Supprimer
  3. Intéressant! J'ai adoré Firefly (contre toute attente car j'ai un peu de la peine avec les vaisseaux spatiaux, mais avec le temps ça passe) donc Dark Matter pourrait être une option. Encore une série qui s'ajoute à une liste déjà longue....

    RépondreSupprimer