mercredi 22 juin 2016

Vivre dans une chambre d'hôtel : mode d'emploi



Quand on est en vacances, aucun stress, tout va bien, ces conseils ne vous seront d'aucune utilité.
Quand on a les moyens de fréquenter des hôtels multi étoilés, tout est organisé ou disponible, ces conseils ne seront d'aucune utilité.
Quand on ne passe qu'une nuit dans un hôtel avant de repartir, ces conseils ne seront d'aucune utilité non plus, pas le temps de s'éterniser.

Mais nombreux sont les séjours de plusieurs jours, dans des hôtels de chaîne de catégorie moyenne, qui se ressemblent tous, et qu'on ne choisit pas. C'est le sort des gens en tournée, des représentants, des participants à des séminaires, des invités à des festivals ou des conférences, etc. Le problème : les chambres d'hôtels ne sont pas conçues pour des séjours de plus de 2-3 nuits. Je viens de passer 11 jours dans un hôtel générique comme il en existe tant, l'occasion de rédiger ces quelques conseils pour rendre vos séjours plus agréables.


Rangement



Si vous n'avez pas de porte-valise dans votre chambre, demandez-en un à la réception. La plupart des hôtels en sont munis, même s'ils ne les mettent pas forcément à disposition dans toutes les chambres. Ce porte-valise vous permettra de laisser l'éventuelle table libre pour pouvoir l'utiliser pour travailler. Parfois ils sont en location pour un prix modique que j'accepte toujours.





Il vous permettra d'avoir toujours votre valise ouverte, avec deux piles de vêtements toujours bien pliés, quand vous aurez sorti tout le reste.

Dans la poche du couvercle de la valise, mettez tous vos sous-vêtement, dans un sac à côté de la valise, glissez votre linge sale au fur et à mesure. Il suffira de mettre ce sac dans votre valise à votre départ.
Dès votre arrivée, mettez vos vestes, manteaux, pulls, écharpes, chemises, etc. sur les cintres à disposition et posez vos paires de chaussures au sol, là où vous ne risquez pas de marcher dessus.
Et votre trousse de toilette dans la salle de bain, évidemment.

Le reste des affaires sont des trucs de boulot ou loisirs, je les dissémine entre le bureau et la table de chevet, selon si j'en ai besoin dans la journée ou seulement pour mon retour.

Au niveau pratique, j'ai toujours besoin de plein de prises, il y en a rarement assez pour tout mon matériel dans les chambres d'hôtel standard. J'ai donc avec moi une multi-prise. Ce qui est également très pratique si vous voyagez dans un lieu avec des prises non conformes à vos appareils, au lieu d'un adaptateur par chargeur (donc sept dans mon cas, ça fait beaucoup...), il suffit d'un adaptateur pour la rallonge et tous vos appareils peuvent sagement charger au même endroit.


Hôtel sweet home


Quand on vit pendant plusieurs jours dans un hôtel en travaillant tous les jours, on est souvent dans un grand état de fatigue car on perd nos repères, d'où l'intérêt d'organiser votre chambre au mieux afin de vous sentir chez vous immédiatement.

Dès le check in, je demande systématiquement à la réception de ne pas faire le ménage dans ma chambre. Si un lit fait par magie peut paraître agréable à première vue, il dénote surtout du fait qu'un inconnu est entré "chez vous". Même si ça paraît de peu d'importance, cette impression participe du sentiment de ne pas être chez soi. Si je crois le personnel de ménage, je les salue et leur redit que ce n'est pas nécessaire. En général ça facilite la vie de tout le monde et on me donne des conseils pour changer mes serviettes ou vider mes poubelles. Ce qui consiste en général simplement à les poser devant la porte, je retrouve des serviettes propres le soir, devant ma porte, mon "chez moi" temporaire reste mon cocon.

Pour être cosy et bien dormir, je prévois toujours un t-shirt confortable pour dormir (dormir nue dans un lit d'hôtel de chaîne me fait toujours une impression désagréable), un bon bouquin à poser sur ma table de chevet, des boules quiès contre voisin bruyant et une petite bouteille d'huile essentielle de lavande pour poser quelques gouttes sur mes oreillers. Si vous aimez les bougies parfumées, c'est une bonne idée d'en avoir une dans vos bagages, vous vous sentirez alors vraiment chez vous.

Que la chambre soit pourvue ou non d'un mini-fridge, j'ai toujours une grande bouteille d'eau, il fait souvent très sec dans les hôtels dont on ne peut couper la climatisation. Si la chambre est pourvu d'un mini-fridge, évidemment, je ne tape pas dans ses provisions qui coûtent 12 fois plus chers que la même chose au supermarché d'en face, mais j'y glisse un bon jus de fruit et d'éventuels snacks pas trop immondes-plein-d'huile-de-palme-et-de-sucre-rafiné pour soirs de fatigue.





Recharger les batteries



Afin de ne pas être complètement épuisée, dans une longue semaine de travail où je dors à l'hôtel, j'essaie de manger dans ma chambre régulièrement. Attention, pas à l'hôtel, les restaurants d'hôtel moyen de gamme sont à fuir à tout prix si vous ne voulez pas finir dépressif. Il y a toujours un chouette restaurant asiatique ou oriental à proximité qui permet d'emporter un repas satisfaisant. C'est très reposant de manger seul, "chez soi".

Et non, je ne profite jamais du "room service". Pourquoi ? Parce que c'est souvent comme dans l'avion : l'intitulé du plat qui pourrait vous mettre en appétit ne correspond jamais au plaisir anticipé en le lisant. Pour avoir une carte avec plein de trucs faciles et rapides à préparer, il n'y a pas de miracles : tout est prêt d'avance, souvent sous vide ou congelé, et juste réchauffé. Et c'est cher, beaucoup plus cher qu'à la brasserie à une encablure de votre hôtel.

Pour la même raison (restaurant nul et déshumanisé), si le petit déjeuner n'est pas compris dans le prix de la chambre, je le prends toujours, toujours, à l'extérieur de l'hôtel. S'il est compris dans le prix, je grignote un truc en vitesse, puis je m'arrange pour boire un vrai, bon café, à l'extérieur. Dès que j'ai trouvé un lieu où le café est potable, il devient mon stamm (=quartier général) et j'y passe tous les matins. Vous seriez surpris comme on devient vite un habitué, parfois dès la deuxième visite si on discute un peu avec la personne de service. Ce sentiment d'habitué est aussi très rassurant et reposant, il participe d'un confort mental indéniable lors d'un séjour prolongé. Si le même lieu est à proximité de l'hôtel, sert un bon café et a une agréable terrasse où prendre un verre en fin de journée, il a de grande chance de me voir deux fois par jour. Il devient le lieu tampon entre le travail et mon lieu de repos, la chambre d'hôtel.


Vous l'aurez compris, quand je choisis mon séjour, ce n'est pas vers ce genre de logement que mon choix se porte. Mais malgré le côté déshumanisé, il y a néanmoins quelques astuces pour rendre un séjour de travail plus agréable. Quelles sont les vôtres ?

3 commentaires:

  1. T'arrives pas à négocier un AirBnB ou équivalent pour des séjours de plus de 3 nuits? On s'y sent souvent vachement plus à la maison qu'à l'Hotel. Il y a plein de petits trucs plus locaux. Et généralement une cuisine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, ce genre de séjours on ne choisit pas l'hôtel, c'est en général organisé pour nous. Comme pour toutes les tournées, pour les VRP, etc.

      Supprimer
  2. Je plussoie Xavier pour les "longs" séjours. Sinon, je vois qu'on a la même poitique pour les petits déjeuners et le room service (y compris en vacances) !

    RépondreSupprimer