mercredi 27 juillet 2016

la prune Câline, le fruit ®



D'abord il y a un fruit, puis une marqué déposée, la prune Câline®.
Ensuite, il y a une énorme opération marketing pour faire de ce fruit une nouvelle star de nos étals. Mais ce fruit a une courte saison, alors on le transforme, par exemple en jus. Et là on contacte médias traditionnels et blogueurs pour leur proposer de goûter. Après plusieurs mails, je reçois un gros carton, où trône une (1) bouteille de Câline® trop très bien emballée.



Ce jus, bu très frais, est très bon.


Sauf que ce n'est pas un jus, mais un "nectar", c'est-à-dire qu'au jus de fruit (70%), on a ajouté eau, sucre et acide ascorbique. 
Son prix ? 49.95 les 12 bouteilles de 50cl. Cher ? Oui, franchement, 4.- le demi-litre de jus de fruit chez soi, même pas dans un café ou une boutique, ça fait cher. 
En comparaison, 3l de jus de pomme fermier au marché, de fruits d'arbres à hautes-tiges, donc aussi difficiles à cultiver que ceux de la prune Câline® me coûte 12.-, donc deux fois moins cher.

Mais cette boisson servie glacée a bon goût.




Je ne savais pas trop qu'en dire, mais après plusieurs mails, forts sympathiques où on me propose de me fournir des photos (celles de cet article) et où on insiste un peu pour avoir mon avis, le voilà : je ne suis pas la bonne cible.

Trop de marketing tue l'authenticité.

J'imagine qu'il y a peut-être des passionnés derrière ce projet, autant au niveau de la marque Câline® que des agriculteurs qui ont accepté d'acclimater cet arbre dans le Chablais, mais je n'arrive pas à croire à l'authenticité d'une passion quand elle est enfouie sous une énorme écorce de marketing, avec une marque déposée (l'idée de déposer un brevet pour un truc vivant me donne des boutons), un slogan, "Câline®, le fruit au coeur d'ange", et une armada d'initiatives pour le promouvoir.

Plein d'autres blogueurs ont joué le jeu, certains se concentrent sur l'histoire du fruit, d'autre ressortent les arguments marketing du pamphlet publicitaire accompagnant la bouteille (ce qui est très bien joué de la part de l'équipe marketing entre nous soit dit, sauf que du coup, on dit tous la même chose, avec les mêmes photos, et que ça va commencer à se voir...).

Alors, oui, je le répète, cette boisson est très agréable à boire, sans être follement originale, désolée team Câline®. 

Je crois que dans la compétition des jus romands, je suis définitivement team Opaline, et team Urban Kombucha, où là, même s'ils sont autant bons en com', j'ai tout de même décelé de la passion sincère et une authenticité indéniable derrière leurs démarches. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire