lundi 2 janvier 2012

Homeland


Après de long retard de séries, une rentrée mouvementée mais finalement décevante (Terra Nova, Friends with benefits, Alphas, Free Agents, Ringer et Pan Am n'ont pas passé le cap), j'ai trouvé mon coup de coeur de la saison : Homeland.


La série se concentre autour de trois personnages principaux. L'héroïne, Carrie Mathison (la sublime Claire Danes) et son mentor, Saul Berenson (l'excellent Mandy Patinkin que vous avez aussi vu dans Esprits Criminels, Dead like me, Chicago Hope poke @memepasmal), travaillent pour la CIA, spécialistes du terrorisme. Le troisième personnage est un otage américain récemment libéré, Nicholas Brody, incarné par Damian Lewis, un marine, que Carrie soupçonne, grâce à un de ses informateurs, d'être passé du côté des terroristes.


La saison se construit autour d'un axe principal : le sergent Brody est-il un terroriste ou les soupçons de Carrie sont-ils mal orientés ? Au fur et à mesure des épisodes, on est persuadés d'une théorie, puis d'une autre, les scénaristes nous baladent allègrement et nous obligent à réfléchir sur les notions de racisme, de patriotisme, de devoir de citoyen, de secret d'état, de maladies mentales, de religion, de foi, de politique étrangère américaine, de politique intérieure américaine, et j'en passe. C'est construit de manière très intéressante, très critique, sans nous asséner de jugements à l'emporte-pièce. Le fait étonnant est que cette série est adaptée d'une série israélienne, je me demande si l'originale est aussi critique sur la politique israélienne ou si ce n'est que la trame narrative qui a été reprise.


Le suspense augmente à chaque épisode et je dois à Homeland ma première nuit presque blanche pour cause de "allez, juste un dernier épisode" depuis très longtemps. Les trois derniers épisodes en particulier sont à couper le souffle et le cliffhanger final est usant pour les nerfs de votre conjoint. Je vous incite vraiment à vous faire rapidement un shot de ces douze épisodes (le premier et le dernier sont des épisodes doubles). D'autant plus que cette série est visuellement impeccable, sans chercher à être esthétique à tout prix, mais les lumières sont parfaites, les cadres intelligents, sans jamais partir dans une surenchère esthétique trop souvent présente dans les séries américaines à gros budget ces dernières années.

Vivement la saison 2, et en attendant, vivement le retour de Shameless US et Game of Thrones !

20 commentaires:

  1. Je ne connais pas encore cette série. Mais je compte voir pour savoir si j'aime ou pas. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. C'est la série dont tout le monde parle ! Je pense qu'elle est sur la liste de mon homme...

    RépondreSupprimer
  3. Là je suis alléchée!! J'essaie de me trouver ça et je te dirai ce que j'en pense!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré !
    Le finale m'a fait hurlé "OH MY GOD" et depuis je me demande comment elle (nous) a(vons) fait pour passer à coté de cette info.
    Bien jouée, bien tournée, cette série à tout pour elle.
    Pour Game of Thrones, faut encore attendre 4 mois. Holycrap !

    RépondreSupprimer
  5. En tant que serie-addict, forcément je suis tentée de la regarder !

    RépondreSupprimer
  6. Bon ça y est je viens de voir le 1er épisode...effectivement ça a l'air d'être une très bonne série! Hâte de voir la suite.

    RépondreSupprimer
  7. "Vivement le retour de Shameless"

    Bon alors tu l'as regardé ce premier épisode ou bien ??

    RépondreSupprimer
  8. Not yet, je DEVAIS voir Homeland et Deadwood. Et puis attendre ensuite 2 semaines c'est trop dur, donc je le verrai le lendemain de la diffusion, comme tous les noobs.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne comprends pas pourquoi il circule déjà avec une original air date 8/1/2012...

    RépondreSupprimer
  10. Ça arrive très souvent pour les "premiere", l'épisode est dévoilé à la presse pour qu'ils en parlent et il y a des fuites (organisées par la pros ou par un journaliste) qui permettent de faire du buzz avant même la diffusion pour avoir des chiffres super hauts de public pour la première, ce qui permet parfois de sauver des séries qui étaient vouées à disparaître...

    RépondreSupprimer
  11. Bon ça y est j'ai fini la saison 1. Bilan : j'ai adoré, vraiment j'ai trouvé le rythme haletant sans trop jouer sur mes nerfs, la fin est cohérente (ça ne sent pas le "il y a du public faisons une fin de saison tirée par les cheveux!), les personnages sont fouillés (même si au final je trouve que Carrie aurait pu être plus fouillée),... non franchement j'attends avec impatience la suite...dis-moi que c'est pour bientôt!

    RépondreSupprimer
  12. Etonnant, je trouve Carrie très "fouillée" pour ma part, en particulier dans les derniers épisodes où l'on apprend tout de sa maladie, mais même dans les premiers quand on comprend qu'elle est vraiment tombée amoureuse et combien elle est seule.

    Pour la suite... septembre 2012, courage ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Moi dès qu'il y a Michael Cuesta dans le coin je cours.... c'est donc chose faite pour ce qui concerne Homeland que j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
  14. Ben disons que par rapport à Brody qui soulève beaucoup de questions sur l'engagement dans l'armée et la réalité de la guerre, sur l’ambiguïté de la relation avec ses bourreaux, sur le patriotisme qui s'oppose à ce qui est moralement acceptable ou pas, sur la place de la religion,...je trouve que Carrie fait moins le poids. Mais ça reste un personnage que je trouve intéressant, et surtout le passage des couleurs et sa clairvoyance dans la folie (grande question du fou prophète qu'on retrouve dans la littérature et notamment dans la figure du poète qui est un peu assimilé à un fou ou dans la figure de l'aveugle comme Tirésias chez Sophocle qui bien qu'handicapé et donc à l'écart des autres est le seul à comprendre ce qui se passe).

    RépondreSupprimer
  15. @ sagattine : je vois ce que tu veux dire, mais pour moi c'est le scénario qui soulève ces questions-là, pas le personnage en lui même, qui reste finalement assez semblable du début à la fin (= on ne comprend pas bien ce qui se passe vraiment dans sa tête, c'est tout l'enjeu de la saison d'ailleurs). Par contre, Carrie, elle évolue et s'enrichit à chaque épisode, ainsi que Saul d'ailleurs.
    Bref, que de richesses, scénaristiques, de jeux, que de potentiels, j'espère que ce sera exploité aussi bien lors des prochaines saisons ou qu'ils sauront faire mourir cette série avec un sublime feu d'artifice final !

    RépondreSupprimer
  16. Eh bien, merci (encore lol) Funambuline pour cette série que j'ai découverte grâce à toi.

    Ici, on est pas dans le monde des bisounous, tout n'est pas rose.
    Le fait que finalement Carrie se fasse attraper m'a plu, et je suis curieuse de voir comment elle va se remettre en selle.
    Quant à Brody, j'aime son côté "agent double".

    Petite déception pour le personnage de Morena Baccarin, qui passe du rôle d'Anna (leader des Visiteurs de V) à la femme de Brody :(

    RépondreSupprimer
  17. Elle est pas si mal en femme de Brody, non ?

    RépondreSupprimer
  18. Je suis en plein dedans et ouf, j'adore ! (ouf car comme toi j'ai été déçue par pas mal de séries)

    Très heureuse de retrouver Claire Danes pour le coup également.

    RépondreSupprimer