mardi 19 mai 2020

Le nouveau marché de Lausanne


Rappel des épisodes précédents

Une pandémie oblige les autorités du pays à supprimer toutes les activités qui pourraient être des foyers d'infections. Mi-avril, les autorités de la Ville de Lausanne souhaitent rouvrir un marché sous une forme différente, avec moins de stands et des stands éloignées, mais les autorités du canton de Vaud refusent. La Ville prend alors le temps de revoir sa copie pour être sûre que les autorités du canton n'y trouveront rien à redire. Et nous voici à l'aube du nouveau marché de Lausanne que je vais vous présenter et dont je me réjouis comme si c'était un week-end de vacances à la découverte d'une nouvelle ville.

La Ville de Lausanne avait plusieurs problèmes à résoudre : trouver suffisamment d'espace pour tous les stands qui le souhaiteraient, un marché central très populaire qui provoquait des foules chaque week-end dans toutes les rues et sur toutes les places concernées, une population et des marchands qui veulent retrouver leur marché, mais pas dans n'importe quelles conditions.

Le nouveau marché de Lausanne

J'aime plutôt la solution à laquelle ils sont arrivés : des stands plus éloignés et de nouvelles aires de marché, en particulier le Nord de la place de la Riponne qui sera ainsi entièrement couverte, la Place Pépinet, une place St Laurent plus fournie en stands et surtout la Rue Centrale coupée à la circulation le samedi afin d'y prolonger le marché de plusieurs dizaines de stands.

Le marché de Lausanne a toujours été un charmant labyrinthe entre ses rues piétonnes en pente et ses attachantes places biscornues, il vient de gagner une rue et deux places.

Je vous ai fait un plan approximatif de la situation des stands dès ce samedi 23 mai (vous pouvez agrandir le plan et y naviguer). Tous les stands ne sont pas encore finalisés entre les marchands et les responsables du marché, mais marché il y aura. Vous trouvez une liste mise à jour régulièrement de tous les stands par zones (secteurs : Saint-François Rue de Bourg ; Rue Centrale Est et Ouest ; Riponne ; Rue du Pont et Palud ; Rue Haldimand et Place St François ; Rue de l'Ale) sur cette page : https://www.lausanne.ch/vie-pratique/economie-et-commerces/marchands-centre-ville.html#



Par contre, qui sera où, ce n'est pas encore garanti... il va falloir se promener, et quelle promenade !
On m'a glissé dans l'oreillette que les stands historiques du marché, où cela était possible, avaient conservé leur emplacement, mais forcément pas tous, sinon il n'y aurait pas tous ce ramdam. Il va falloir partir à la découverte.

Et j'espère que vous l'aurez cet esprit de découverte, car les marchands et les clients auront de nouveaux gestes à apprendre. Soyez prêts !



Les nouveaux gestes du marché


  • Il faut demander les produits à la personne qui vous les vend et ne pas se servir soi-même.
    Vous pouvez toujours lui tendre un sac à commission ou une boîte à oeufs car les vendeurs vont se désinfecter les mains entre chaque client et, soyez sympa, faites-le aussi.

  • Un client par 2m linéaire de stand. 
    Ce qui veut dire que pour un petit stand, la file d'attente est à côté du stand, toujours à 2m chacun, il y aura un marquage au sol (et si le marquage manque au début, on jouera le jeu pour les aider car ce ne sera pas facile pour les marchands).

  • Il sera possible de payer en cash, mais beaucoup de marchands se sont mis à des solutions sans contact, comme les cartes ou l'application twint. Si vous le pouvez, préférez ces solutions qui leur permettront deux désinfections des mains en moins par client. 

  • Les files d'attente devront être à 2m de distance du flux des passants.
    Et là ce sera à chacune et chacun de jouer le jeu. Comment ? En prenant votre temps, en faisant des pauses pour laisser passer quelqu'un, en étant attentifs aux personnes à mobilité réduite et en vous rappelant à chaque fois que vous devez attendre combien vous êtes heureux que le marché reprenne.

  • Découvrez de nouveaux stands 
    Si votre boucher chouchou est pris d'assaut, allez au stand d'en face qui est vide à ce moment-là. Je sais qu'on a tous envie de retrouver "nos stands", mais cette nouvelle disposition géographique va nous permettre de partir à la découverte de nouveaux vendeurs et donc de nouveaux produits.
  • Enfin, et surtout, soyez patients.
    Ça va être beaucoup, beaucoup, de travail en plus pour tous les marchands. Ils seront bien sûr très heureux de retrouver le marché, mais ce sera long et compliqué pour eux. Ils sont seuls responsables de la mise en place de ces mesures sanitaires (comme dans les boutiques ou les restaurants). Alors allégeons-leur la tâche en étant préparés, patients, souriants et en nous régalant de leurs délicieux produits.


Autres marchés et infos pratiques


Il n'y a pas que le marché du samedi dans la vie...

  • Pour le mercredi, le marché sera aussi sous cette forme étendue, juste un peu moins, cela dépend encore du nombre de stands qui s'inscriront (en général, c'est 2/3 des stands du samedi). La Rue Centrale ne sera pas bloquée à la circulation le mercredi.

  • Le Marché de Grancy reprendra également, tous les lundis et tous les jeudis, de 6h à 13h, avec les mesures de distanciation physique nécessaires.

  • Le Marché de la Sallaz gagne un jour : il aura lieu tous les jeudis et vendredis, de 15h à 19h. 

Plus on fréquentera aussi les autres marchés, moins celui du samedi sera difficile à gérer au niveau attente et espaces de passages. En fait, il ne manque plus que le mardi et le dimanche et on aura bientôt un marché tous les jours à Lausanne !


Un dernier petit mot pour dire merci à la Ville, on a attendu, mais la solution trouvée est top. Ils font un vrai boulot de fourmi pour tous ces changements et pour le marché d'habitude, c'est un marché vivant dont le succès ne faiblit pas et qui fait honneur à notre canton agricole. C'est une des choses que j'adore montrer de ma ville quand on reçoit des visites d'ailleurs. Et j'espère pouvoir reprendre mes visites de marché dans quelques mois en petits comités.

En attendant, on se voit samedi, ou mercredi, ou jeudi prochains.


PS : Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaires ici, sur ma page facebook, mon compte instagram, ou dans le groupe "Lausanne sans supermarché" où je vais poster cet article.