lundi 30 avril 2012

Carrousel Burger à Ouchy


On approche de l'été et dans ma quête du meilleur burger de la ville, je ne pouvais pas laisser de côté le spot d'Ouchy. Petite cabane en bois où vous trouvez des crêpes, des boissons, des frites, des glaces, des sandwiches chauds et froids de toutes sortes et dont les employés sont très sympathiques malgé le fait qu'ils doivent supporter la musique de merde fort pitoresque du carrousel d'en face. Les prix sont très raisonnables, pour le carrousel burger CHF 8,50 et pour le "cheeseburger en baguette" CHF 9.50. Leur viande est toujours bien cuite, les accompagnements (salade, oignon, tomates en dés) très frais, la sauce maison, le pain toasté agréablement (et pas trop sec, ce qui est rare).

dimanche 29 avril 2012

Fémina



Bonjour les gens, aujourd'hui dans le Fémina, il y a un article de plusieurs pages sur les vernis à ongle et un petit portrait de ce blog, si vous en venez, soyez les bienvenus. Cette photo est celle qui illustre mon portrait, en cliquant dessus vous pouvez la voir en grand format, et si vous voulez en savoir plus, elle est issue de cet article

Pour les habitués de ce lieu, vous pouvez le lire en ligne.


mercredi 25 avril 2012

Multiples de trois


Demain, ce blog fête ces 3 ans et plus de 500 articles (après ce tout premier), je ne sais toujours pas à quoi il va servir -à part "archiver qui je suis"- et je suis toujours friande de vos petits mots. Ces derniers mois, je parle moins souvent de "beauté" et plus souvent de nombril et de miam, mes publications se font plus présentes par période et totalement nulles à d'autres. Bref, je ne sais toujours pas où je vais avec cet "exercice", mais je n'ai aucune intention de l'arrêter.

Merci à ceux qui me lisent, aux silencieux comme aux bavards, c'est autant de jolies caresses à l'égo et plus de 300'000 caresses, c'est plutôt agréable (depuis le nouveau blog = décembre 2011). J'espère partager encore longtemps ce "je ne sais pas très bien ce que c'est mais ça me tient à coeur de le faire bien".

Les dernières fois que je m'auto-célèbrais de la sorte, je faisais une petite compilation des articles dont j'étais le plus fière, accepteriez-vous de le faire pour moi cette fois-ci ? Un article ou une sélection d'articles de ce blog dont vous gardez un souvenir, bon ou mauvais... Pour les choisir, vous pouvez les trouver soit avec une recherche (en haut du blog), soit par mois de publication (colonne de gauche), ou encore par mot clé depuis mon nuage de tag (si quelqu'un s'en sert à part moi...).


Et vu qu'on est dans les infos "nombril", sachez qu'il y aura un petit portrait de moi (enfin plutôt de mes doigts et mon addiction au vernis) dans le prochain Femina ( un avant-goût dans un article chez Polly). Promis, je ferai un scan pour les non-hélvètes curieux parmi vous.


(L'illustration est un détail d'une photographie de Saul Leiter.)

mardi 24 avril 2012

Les adieux à la Reine


Les adieux à la Reine (Benoît Jacquot, France/Belgique, 2012)

Versailles, 14 juillet 1789, la Cour n'a aucune idée de ce qui se trame à Paris. Pendant 3 jours, nous suivons Sidonie, lectrice de la Reine, héroïne de ce film, incarnée par Lea Seydoux (à gauche sur l'image ci-dessus, à droite vous voyez Julie-Marie Parmentier, une de mes actrices françaises favorite à laquelle je ne destine AUCUNE des critiques ci-dessous). Sidonie est omnubilée par ce qu'elle pense être un certaine intimité qu'elle vit avec la Reine (Diane Kruger qui fait ce qu'elle peut), alors que cette dernière est amoureuse de sa favorite (joliement incarnée par Virginie Ledoyen). Je ne vous raconte pas l'histoire, tous les livres d'Histoire le font. Ce qui est montré/conté ici c'est l'ambiance de la Cour.

lundi 23 avril 2012

Un Cuento Chino


Un Cuento Chino (Sebastian Borensztein, Argentine, 2011)

Je ne rate jamais un film avec Ricardo Darin -et pas seulement parce qu'il parle à ma culotte-, ses choix de carrière sont brillants, il navigue entre avec les"block busters" argentins ou espagnols et les premiers films ou films plus intimistes (pour lesquels il accepte souvent de ramener à peau de chagrin son cachet). Celui-là mérite encore une fois de se déplacer au cinéma.

Après un prologue totalement WTF, on arrive (par un très intéressant traveling avant qui m'intrigue encore sur sa technique) dans la boutique de Darin, où il compte les vis qu'il vient de recevoir et il insulte à l'argentine son fournisseur car il en manque 6 dans son carton de 500. L'ambiance est posée, le type est psycho-rigide, farouche solitaire limite sociopathe et paniqué par le moindre écart du quotidien. C'est donc évidemment sur lui que va "tomber", presque littéralement (quoique moins littéralement qu'un autre élément du film qui tombe) un Chinois ne parlant pas un mot d'espagnol.


vendredi 20 avril 2012

Guirlande de lumière origami


Dans ma frénésie DIY entamée à cause de Pinterest, j'ai confectionné cette guirlande lumineuse avec des balles d'origami, je me suis dit que peut-être certains d'entre vous aviez une vieille guirlande à décorer et du papier coloré à utiliser, mode d'emploi.


Matériel :

- une guirlande lumineuse
- autant de feuilles d'origami que d'ampoules sur votre guirlande, choisissez du papier peu opaque, il permettra de diffuser plus de lumière
- du scotch et une paire de ciseaux (je sais, c'est triché en origami)

 

1. Plier votre carré en diagonale, puis déplier, des deux côtés.


2. Plier votre carré au milieu, puis replier en dessous le long des diagonales. Vous devez obtenir le résultat suivant :


3. Replier vers le haut les pointes. Procéder de même après avoir retourné la pièce.


4. Retourner de bas en haut, vous obtenez ça ...


... un côté avec une pointe centrale et quatre petites pointes et ...


... et un côté avec une seule pointe. Placer ce côté-là vers le haut.


5. Replier les côtés vers le milieu.


Procéder de même sur la face inverse.


6. Prendre les petites pointes du bas et le replier à l'intérieur des triangles que vous venez de former...


... faire de même de l'autre côté...


... il faut stabiliser ces côtés avec des morceaux de ruban adhésif. (en origami c'est triché le scotch, mais sinon vos balles finales seront moins solides.)


7. Elargir légèrement (en découpant un peu avec vos ciseaux) le trou du haut de la forme. Ecarter les "ailes".


8. Puis... souffler dans le trou pour gonfler la balle. C'est magique, vous obtenez un cube.


Fortifier les bords en appuyant sur les plis jusqu'à ce que ce soi régulier.


Passer les ampoules à l'intérieur.


Et voilà, vous avez une guirlande lumineuse en origami, faite de vos propres mains.

jeudi 19 avril 2012

Histoire ancienne à Calais


Lors d'un jour très particulier, avec deux comparses, nous avons déjeuné à Calais dans un excellent restaurant et j'avais envie de vous en parler, on ne sait jamais, si vous passiez dans le coin. Car il ne faut pas rater l'Histoire Ancienne. C'est l'adresse de Patrick Comte, qui se dit "artisan restaurateur" et tient farouchement à ce titre, il a raison, c'est élégant et il le mérite. Détaillons nos menus.

mercredi 18 avril 2012

Des petits pois, des petits pois, encore des petits pois


Après 3 semaines avec la même couleur, j'avais besoin d'un peu de fantaisie et de couleurs printanière. Une base jaune, des petits pois verts, oranges et violets.

mardi 17 avril 2012

Le Lausanne-Moudon


Longtemps, le Lausanne-Moudon a été réputé comme une bonne adresse, façon brasserie, du centre de Lausanne, j'y ai fait des repas mémorables et je gardais un excellent souvenir de leur hachis parmentier. J'y suis retournée il y a quelques jours.

Première déception : la carte a beaucoup changé, dans un mauvais sens, elle a rétréci et n'a gardé que ses plats les plus réputés : les os à moelle (coupés dans la longueur et copieux), le hachis parmentier, les lentilles avec saucisson vaudois, etc. Des plats de brasserie, qui font envie, simples mais copieux, ce qui n'est pas pour me déplaire. Mais tous les autres plats ont disparus.

lundi 16 avril 2012

ColorGel de OPI : bilan


Après 3 semaines de manucure au GelColor de O.P.I. (j'explique la pose au Nail Bar ici) le vernis tenait bon, et était toujours aussi brillant. Je suis vraiment impressionnée et je vais à coup sûr en profiter à nouveau, surtout pour les pieds, en été, vous imaginez, un mois avec les ongles colorés et brillants ? Quel pied ! (mouahahaha ce que je suis drôle, hum).

dimanche 15 avril 2012

Tarte au brunch


Non, je vous assure que je suis pas folle, ceci est un bien tarte au -x restes de- brunch (mais c'était moche dans le titre et du coup tu as cliqué pour lire, avoue). Tu t'es déjà retrouvé, après un brunch, avec des morceaux de charcuterie éparses, des petits morceaux de différents fromages, à chaque fois en trop petite quantité pour en faire une vraie recette, c'est là que ma tarte intervient. Tu vas pouvoir utiliser tout ça dans cette recette et ça va être booooon.


Ingrédients


- une pâte brisée (ou feuilletée, selon tes goûts) déjà abaissée
- de la moutarde
- des restes de fromages coupés en lanières
- des restes de charcuterie coupés en petits morceaux
- 2 tomates charnues
- des herbes de jardin de balcon (persil, origan, ciboulette, par exemple)
- poivre



Faire préchauffer le four à 220 degrés et poser la grille plutôt vers le bas.
Déposer la pâte dans le moule et recouvrir le fond d'une bonne moutarde. Si c'est une pâte feuilletée, piquer à la fourchette pour éviter qu'elle ne monte.
Déposer ensuite vos morceaux de charcuterie (facultatif).


Faites suivre par des fines tranches de tomates. Puis par les morceaux des fromages. Ici vous voyez, en vrac, du brie à l'ail des ours, du gruyère, du vacherin fribourgeois au fromage de chèvre, du taleggio, etc.


Touche finale, du poivre et des herbes fraîches ciselées (si vous voulez ajouter du basilic, faites-le en fin de cuisson). Au four pour une vingtaine de minutes, à déguster avec une salade. Dites-m'en des nouvelles !

Deuxième Service, tous les épisodes :



Si vous avez développé des recettes intéressantes pour cuisinier les restes ou récupérer des ingrédients, et que vous souhaitez les partager dans cette rubrique, n'hésitez pas à me contacter. Je publierai volontiers vos recettes dans des articles ! Le but est que ce soit utile pour tous, et que l'on re-découvre des manières faciles, ludiques et gourmandes d'utiliser toute la nourriture de nos cuisines, et de ne plus rien jeter de consommable.

mercredi 4 avril 2012

Suspense


Ma manucure va-t-elle survivre à un déménagement, vous le saurez dans le prochain épisode des aventures de funambuline, stay tuned comme ils disent.

___________________________

PS : tout ça pour dire que je suis pas loin, mais que je n'ai ni le temps, ni l'envie de bloguer, bien d'autres choses qui obnubilent mon petit cerveau. Mais que je suis pas loin, que je continue à twitter, à pinner, à répondre à vos mails et que j'ai plein de choses à vous raconter, mais ça va attendre encore un peu.