dimanche 8 janvier 2012

MISSION IphoneMPOSSIBLE


Mission Impossible - Ghost Protocole (Brad Bird, usa, 2011)

Gros plan sur les biceps de Tom Cruise, on ne sait pas que c'est lui, il est visiblement en prison. Gros plan sur Simon Pegg qui conduit un van (pensée immédiate : chéri, que fais-tu dans ce traquenard, c'était marrant quand tu étais le geek de service mais tu vas pas sérieusement passer à l'action hein, rassures-moi ?) et qui est visiblement là pour libérer Tom avec sa collègue (une fille, pour les quotas). Bref, Tom sort de cette prison russe, puis va au Kremlin, puis est accusé de le faire exploser, à tort, puis va à Dubaï pour récupérer des codes d'une arme nucléaire, puis va à Bombay (au fait, Brad, on dit Mumbaï) pour récupérer d'autres codes, puis se retrouve enfin aux Etats-Unis dans une conclusion qui nous dit : voilà donc la nouvelle équipe, j'espère qu'elle vous a plu parce qu'il y aura des suites.



Vous l'aurez compris, le scénario n'a AUCUN intérêt, à part peut-être que ce sont à nouveau les russes les méchants, mais pas le gouvernement hein, eux ils sont gentils, un vilain terroriste, ne confondons pas. Ce n'est pas non plus pour le jeu d'acteur, ils sont tous caricaturaux, mais bon, c'est Mission Impossible alors on s'en fiche. On va voir ce film pour ses effets spéciaux et là, on est servi, ça pète dans tous les sens, le Kremlin est détruit de manière magistrale, il y a une tempête de sable assez sympa, Tom escalade le plus haut building du monde (à Dubaï donc) à mains nues et un de ses collègues vole grâce à des aimants, rien à dire, c'est impressionnant.


Mais la grande originalité de ce film est ailleurs. Toutes les 3 minutes environ il y a un gros plan, ou très gros plan, ou plan moyen, d'un IPhone ou d'un IPad, car oui, sachez qu'aujourd'hui, pour contrer le terrorisme nucléaire... there's an app for that. Hum. C'est donc la plus longue pub que j'aie vu de ma vie. On me rétorquera que les placements produits ça existe depuis longtemps, mais là ça en devient absurde. Un compte à rebours nécessaire ? Hop, on utilise celui fourni par l'IPhone (avec un gros plan pour en montrer la facilité d'utilisation), on veut convaincre ses collègues de retravailler à une prochaine mission ? Hop, on leur offre un IPhone à chacun...


Bref, effets spéciaux et rythmes exagérés comme attendu dans ce genre, mais ça en devient vraiment ridicule à quel point TOUT est formaté uniquement pour faire de l'argent, beaucoup d'argent. Et saches, Simon Pegg, que tu vas devoir te refaire une réputation, je suis TRES déçue.

N'y allez pas.

6 commentaires:

  1. Le 2 m'avait déjà fait cet effet là, autant te dire que je suis pas allé voir la suite

    RépondreSupprimer
  2. J'avais besoin d'un bon truc délassant en finisssant ma semaine... j'en ai profité pour faire des test photos face à l'écran, hum.

    RépondreSupprimer
  3. Et tu oublies BMW aussi ! ;o) Bah voilà, il ne faut pas chercher midi à 14h, c'est Mission Impossible, quoi ! Bon, moi, je me réjouis d'aller découvrir le Burj Kalifa en avril et j'espère qu'on aura aussi une grande tempête de sable, mais j'en doute...

    PS : A part ça, j'ai adoré que le méchant, c'était Michael Niqvist de Millenium. Je veux aussi voir Sherlock Holmes 2 pour Noomi Rapace !

    PS 2 : Bon, j'arrête mes commentaires pour aujourd'hui pour cesser de polluer ton blog (je vais aller en polluer un autre, tiens) et je vais essayer de venir plus régulièrement te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, j'adore lire tes commentaires à rebours :-D

      Supprimer