mercredi 17 août 2016

Saype, graffiti géant sur herbe



Saype est un jeune artiste jurassien (originaire du côté français, mais vivant et travaillant du côté suisse depuis plusieurs années). Il a commencé par le graffiti, puis fait des toiles, peint sur plexiglas, et son nouveau support, depuis un peu plus d'un an, c'est l'herbe. Il fait du graffiti sur herbe, avec de la peinture entièrement biodégradable, évidemment. Il a inauguré sa dernière oeuvre le 31 juillet, sur une pente de la Berneuse, au-dessus de Leysin. Elle y est encore visible pendant quelques jours, au gré de la météo, des bêtes qui la piétinent et des taupes. 


Pour y monter, se rendre à Leysin, prendre le télécabine de la Berneuse, et vous tombez dessus, pour la voir de plus près il est possible de descendre quelques centaines de mètres. Vous pouvez également y monter à pied, évidemment. Pour choisir votre jour, c'est simple : le plus vite possible avant que l'oeuvre ne disparaisse, la météo et l'état de l'oeuvre sont visibles sur cette webcam. Mais même avec quelques nuages, c'est tout à fait faisable, au pire, le restaurant et le bar-snack peuvent vous accueillir en attendant une accalmie.



Arrivée en haut
1h plus tard


Ce berger allongé dans l'herbe fait une superficie de 10'000 mètres carrés (ce qui équivaut à deux fois la place de la Riponne). C'est gigantesque. Je m'y suis rendue le 10 août, son oreille était un petit peu rongée, mais la peinture était toujours très en forme. Et le panorama est extraordinaire.


Je suis fascinée par le Land Art qui peut prendre toutes sortes de formes, dont celle-ci. La prouesse technique et l'intention de l'artiste me séduisent énormément ici. De manière purement esthétique, je ne suis pas passionnée par cette oeuvre précisément. Mais de la voir dans "son habitat naturel" est une très belle expérience et je suis ravie d'avoir fait le déplacement. 



Ce berger géant est allongé sur une pente qui est entourée de traces humaines, télésièges, mini-lacs artificiels, village abandonné, chemins tracés pour les randonneurs et les cyclistes, restaurant panoramique-tournant-qui-se-la-pète, mini-ménagerie pitoyable avec animaux mal en point. C'est la montagne pour les non-montagnards (dont je suis), la montagne paysage et fromage fondu. Le contraste entre le sujet et son emplacement provoque des dizaines de réflexions passionnantes et critiques. L'oeuvre touche donc son but !

La montagne, c'est souvent encore plus beau quand il y a des nuages. #cloudappreciationsociety

Merci copine pour cette chouette journée.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire