samedi 9 janvier 2010

The Final Cut



The Final Cut (Omar Naïm, 2004, usa)

Dans un futur proche, il sera possible d'implanter une puce qui enregistre le son et l'image dans les individus qui le choisiront. A la fin de leur vie, un film pourra en être tiré. Robin Williams joue un personnage de monteur très demandé de ces "films-mémoires".

Je n’avais encore jamais vu cette merveille d'anticipation. J’adore ce genre de scénarios super ficelés mais pas complètement explicites où l’on est obligé de se creuser la tête pour envisager toutes les options. J’ai beaucoup apprécié les questionnement soulevés à propos d’éthique du montage et de cinéma.

Faut-il soulever que c'est la pub cachée pour un programme informatique la plus chère de l'histoire ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire