lundi 18 juillet 2011

Mildred Pierce


Mildred Pierce est un film de 1945 adapté en mini-série par la HBO ce printemps. Je n'ai jamais vu le film original, mais j'ai adoré cette mini-série (5 épisodes d'un peu plus d'une heure). 


Fin des années 30, Los Angeles, le mari de Mildred Pierce la trompe, elle ne le supporte plus, ils se séparent. Dès ce moment, elle n'aura cesse de prouver qu'elle peut être indépendante et réussira avec brio à devenir une femme d'affaire. Malgré ses succès professionnels, elle n'aura jamais l'approbation de son abominable fille aînée. Voilà pour l'histoire, ça paraît un peu court ? Détrompez-vous.


Mildred Pierce est une femme qui s'émancipe et qui mène sa vie comme elle l'entend, professionnellement d'abord, mais surtout personnellement. Elle ne cherche pas la protection des hommes, mais leur soutien, elle gère ses histoires de fesses avec la tête froide et en toute liberté et garde la tête haute et sa fierté intacte à chaque instant. Une féministe par l'exemple. Mais elle échoue par contre dans son rôle de mère (décidément, après We need to talk about Kevin, c'est une thématique récurrente ces temps...). Sa fille aînée est d'une cruauté rare, mais je ne veux vous dévoiler ces méchancetés qui ponctuent le scénario.


Le scénario est appuyé dans ce sens par l'excellente Kate Winslet qui donne chair à cette héroïne avec une conviction et une détermination qui donnent à ce personnage une force qui m'a hypnotisée à chaque épisode. La réalisation et tout l'aspect visuel sont très classiques, parfaitement exécutés, sans originalité particulière, mais nous parlons d'un L.A. des années '30, le choix d'une transparence hollywoodienne, aussi élégamment produite de plus, ne peut être critiqué.


En cette saison morte des séries (bien que Breaking Bad, Futurama, How to make it in America et Falling Skies nous entretiennent quelque peu, je ferai peut-être un billet tiens), je vous recommande vivement de découvrir ce caractère personnage (anglicisme qui aurait toutefois du sens ici) qui ne devrait pas vous laisser indifférents.

Ah, évidemment, ce film passe brillamment le Test Bechdel.

4 commentaires:

  1. Oh oui c'était formidable cette mini-série ! Extrêmement cruel aussi, les relations mère-fille font froid dans le dos. J'ai été très interpelée par les contradictions de Mildred, sa force et sa ténacité pour mener ses affaires, mais sa naïveté et son indulgence dans sa vie privée.

    Et tous les acteurs étaient merveilleux. C'est vraiment un petit bijou.

    RépondreSupprimer
  2. Merciiiiiiiii ! Je m'ennuie ferme en ce moment, j'ai là de quoi me faire plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. @ Alexandra : j'ai trouvé ces contradictions passionnantes également, je trouve que ça parle bien de l'époque, cette obligation d'être une mère "à l'ancienne" alors qu'à côté elle est une femme "en avance". Bref, un vrai coup de coeur. Et décidément j'adore cette actrice sublime ! (et ses fringues, et ses make-up/coiffures, quelles merveilles !)

    @ Ladypops : j'espère que ça te plaira !

    RépondreSupprimer
  4. (ouais, c'est encore moi ;-))
    Kate Winslet c'est l'argument fatal pour moi, parce que j'adore cette fille, elle est superbe et vraiment talentueuse. Je me procure la chose illico !

    RépondreSupprimer