jeudi 8 novembre 2012

Ted


Ted (Seth MacFarlane, usa, 2012)

Le petit John n'arrive pas à se faire de copains, il reçoit un ours en peluche et fait un voeu. Le lendemain, Ted son teddybear devient son meilleur ami pour la vie. Imaginez une voix off de conte de fée qui raconte ça en ajoutant une blague graveleuse et vous avez le ton du film. Le petit John une fois devenu Mark Wahlberg aime toujours son ours en peluche, mais aussi Mila Kunis. Sauf que voilà, Mila Kunis est une adulte et Mark un grand gamin irresponsable. 

Et c'est là que le film, jusqu'ici plutôt divertissant grâce à ses blagues potaches, devient aussi chiant qu'un conte de fée. Car oui, c'est bien connu, tous les hommes sont de grands gamins irresponsables jusqu'au jour où ils se rendent compte que les femmes à leurs côtés sont importantes et que donc, pour les garder, ils doivent devenir des hommes chiants responsables. On résume la morale de ce merveilleux conte de fée : les femmes sont chiantes et castratrices et les hommes de pauvres petits garçons qui doivent grandir. Voilà, voilà.

Donc, blagues potaches il y a, qui font rire assez souvent. Pour le reste c'est pitoyable, sacré navet du mois, donc, mais ce ne sera pas le seul.

1 commentaire:

  1. Ben c'est pas terrible quand même.

    Je sauve la partie Flash Gordon qui est assez rigolote et surprenante. A part cela, ça fait sourire par moments. Le souci en effet c'est que le fond pourrait être riche (détachement de l'enfance prolongée etc) mais que sur ce plan là, c'est quand même super faible avec un final qui en effet est super politiquement correct (j'apprends aussi que faire de la couture sans allumer la lumière c'est pratique.. Ah bon ?).

    Nullement nécessaire, à mon avis

    RépondreSupprimer