mardi 19 février 2013

Cire orientale au Wax Bar


La directrice des Wax Bar (disponibles à Lausanne et Genève) m’a proposé de tester leur service d’épilation à la cire orientale, ce que j’ai accepté avec plaisir, avant de me rendre compte que ça impliquait d’exhiber ici mes jambes hivernales, c’est-à-dire l’équivalent des mollets d’un jeune yéti femelle. Mais il était trop tard, j'avais déjà rendez-vous.

Le Wax Bar est un service du Sérail de Jade, salon de beauté très cosy, tout y est pensé pour s’y sentir hors du monde, hors du temps (il n'y a aucune horloge nulle part d'ailleurs, j'ai beaucoup aimé ce détail). Il y a une salle de relaxation somptueuse où on vous offrira du thé et des fruits frais si vous devez attendre ou pour vous reposer après un soin, un hammam, des salons de soins avec un hammam privatif ou une baignoire pour deux que vous pourrez remplir de lait d’ânesse, j’en passe et des meilleurs. Les soins sont haut de gamme (et les prix en accord). Les prix des épilations par contre sont tout à fait dans la moyenne des autres lieux où vous trouvez ces services. Dernière info, le Sérail de Jade de Lausanne est à la Rue de Bourg, je n’ai pas trouvé tout de suite, c’est à l’intérieur de l’Espace Bourg (no 16, 18, 20), au fond du rez-de-chaussée à gauche.


On arrive, avec ou sans rendez-vous (un des gros points positifs du service Wax Bar !), et on vous installe dans un des salons de soin. Dans le côté Wax Bar, une décoration élégante animée de quelques pin-ups sur des murs lumineux. C’est là que les choses sérieuses commencent. Celle qui s’est occupée de moi ce jour-là a débuté par les aisselles, c’était réglé en 10 minutes et beaucoup moins douloureux qu'avec de la méthode traditionnelle de la cire chaude. J’ai appris ce jour-là que je suis dysmorphique des poils d’aisselle. (Ce blog vient d’atteindre un niveau supérieur grâce à cette dernière phrase, j’en suis consciente.)


On a empoigné ensuite le dépoilage du yéti femelle, je vous présente ici mes jambes de yéti hivernales. Bon, ok, j’ai la chance de ne pas être très poilue, ce qui a facilité l’opération. Pour quelqu'un dont la pilosité est plus vivace et qui a l’habitude de les raser, des poils trop longs et/ou trop épais prendront beaucoup plus de temps, allez-y plutôt en début de repousse, cette méthode permet d’arracher des poils qui font 2-3 mm de long, contrairement à la cire chaude où il faut que la repousse soit plus longue.


La méthode consiste à appliquer une boule de sucre tiède sur la peau et à la retirer rapidement, petite zone par petite zone. Le fait que cette méthode ne fonctionne pas avec de longues bandes à arracher d’un coup rend la méthode au sucre (faussement appelée cire orientale donc, mais je m’y tiendrai pour le reste de l’article) beaucoup, beaucoup, beaucoup moins douloureuse. Ce n’est pas agréable, mais c’est franchement tout à fait supportable. Par contre, comme on fonctionne sur des plus petites zones, ça prend plus de temps, pour moi, peu poilue je le rappelle, les deux mollets ont pris un tout petit peu plus de 30 minutes.


Les avantages de cette méthode (sur la cire chaude) sont très nombreux :
  • Le fait que ce ne soit pas chaud diminue la douleur, mais permet surtout d’être pratiqué sur des personnes qui ont la peau sensible et ne supportent pas la chaleur ou sur celles qui ont des problèmes de circulation. 
  • La boule de « cire » est du sucre et QUE du sucre, aucun autre produit ou parfum, encore une fois, les personnes aux peaux sensibles apprécieront. Comme le sucre n’est pas réutilisable et qu'on n'a besoin d'aucun instrument autre que les mains, cette méthode est également beaucoup plus hygiénique.
  • Comme je le disais plus haut, c’est nettement moins douloureux que la cire chaude.
  •  Un autre avantage non négligeable est le fait que cette méthode fait un gommage en même temps que l’épilation. (On le voit d’ailleurs à la couleur du sucre à la fin, remplie de poils, certes, mais surtout de peau morte. Bon appétit bien sûr.)
  • Comme ça fait un gommage, cette méthode permet d’arracher des poils beaucoup plus fins, beaucoup plus courts et même des poils incarnés. (Et là je pense à une copine qui a fini par se payer une épilation laser à cause de ses poils incarnés de mollets. Avec l’épilation au sucre, en faisant des séances régulières, elle n’aurait peut-être pas caché ses jambes si longtemps.)

A la fin de l’épilation, les éventuels traces de sucre sont simplement enlevées avec un linge humide et tiède, puis on vous procure un très agréable massage avec une huile nourrissante. Après ce traitement, la peau est délicieusement douce et pas uniquement parce qu’elle n’a plus de poils, mais parce qu’elle a été traitée, gommée, nourrie.


Je ne peux que vous recommander très chaleureusement les services du wax bar et du Sérail de Jade et je tiens à les remercier pour leur service et leur accueil très chaleureux, ça m’a fait beaucoup de bien de me faire bichonner ainsi. 


Je pense que j’y retournerai régulièrement, d’abord parce que c’est très relaxant d’être dans un endroit aussi zen entre deux périodes de travail, ensuite parce que presque deux semaines plus tard, mes jambes sont toujours aussi douces malgré une très légère repousse (invisible pour l’instant). Pour les aisselles par contre, j’ai remarqué 2 poils incarnés à la repousse (beaucoup plus tardive, évidemment, qu'en rasant, ce que je fais d’habitude), mais je sais qu'en quelques séances, ce désagrément disparaîtra de lui-même. 

La prochaine fois, je testerais bien le hammam avec gommage au savon noir avant l’épilation à la cire orientale, pour sortir de l’hiver par exemple.

Encore une petite photo avant-après, 
avec la même lumière, tant qu’à montrer mes (ex-) jambes de yéti, 
autant que ça serve à quelque chose.

Maintenant que je vous ai montré mon yéti intime, n’hésitez pas, dans les commentaires, à parler poils, on n’est plus à ça près et ça m’intrigue, je suis la dernière bique à découvrir cette méthode de cire orientale, vous connaissez déjà toutes ou vous apprenez quelque chose ?

11 commentaires:

  1. Ça fait deux ans que j'ai adopté la méthode de la cire orientale pour l'épilation du maillot (en plus des jambes). Oui. Là en bas. C'est douloureux, mais mon esthéticienne est super rapide et très habile. Comme tu le dis bien, ce n'est pas de la cire chaude/brûlante, c'est hygiénique et même les poils courts s'en vont. A part quelques rougeurs (dues à la fragilité de la peau dans cette zone), le résultat est super. Après quelques séances (toutes les 6 semaines environ), mes poils sont beaucoup moins nombreux et plus fins.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas testé le maillot, donc je n'en ai pas parlé, mais effectivement, pour cette zone c'est idéal ! De une c'est en général là que se concentrent les poils incarnés et de deux comme c'est pleins de toutes petites zones à traiter, le sucre c'est parfait. Je pense tester et tenter de m'y tenir pour préparer l'été (et l'épreuve du maillot de bain).

    RépondreSupprimer
  3. Contre les poils incarnés, 2 actions miracles:
    1. l'épilation définitive (au final, sur une vie, pas si cher et pas si chronophage que ça par rapport à l'épilation, hum, temporaire)
    2. l'utilisation de la lotion Folisan Velona (achetée chez mon esthéticienne jusqu'au choix de l'option 1., dans mon cas); oui ça marche, et OUI mon cas était vraiment désespéré (inflammations jusqu'à 5cm de diamètre, des cicatrices qui se voient pendant > 6 mois, l'horreur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      je cherche ce Folisan Velona, pourrais tu me dire ou tu l'as acheté je suis intéressée.
      Merci

      Supprimer
    2. Chez mon esthéticienne: Sandra Buchs, institut Elfelia, Lausanne. Je te conseillerais de l'appeler et lui demander, si elle ne l'a plus, le nom de son fournisseur. Elle est dans l'annuaire.

      Supprimer
  4. mlle-cassis: c'est quoi le principe de la lotion Folisan Velona ? J'ai une copine qui vit le martyr avec ses poils incarnés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le principe, tu veux dire, "comment ça marche"? C'est comme une lotion pour le visage: tu en mets un peu sur un coton et tu te le passes sur les jambes, 1 fois par jour. Ce n'est pas vraiment bon marché et un peu galère à trouver en commerce (il faut trouver une esthéticienne qui se fournit chez Depilève, apparemment http://www.depileve.com/products/waxing-cosmetics-and-lotions/folisan), mais vaut totalement le coup.

      Le principe actif, c'est l'acide acétylsalicylique. J'ai essayé la recette maison avec de l'aspirine effervescente: aucun effet, à ma grande déception.

      Un lien pour commander online ici, en allemand. Vive la Suisse ;-) http://www.beautydream.ch/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage_beautydream.tpl&product_id=235&category_id=43&option=com_virtuemart&Itemid=73&vmcchk=1&Itemid=73

      Supprimer
  5. j'avais l'intention de tester aussi tout soudain, je passe devant tous les jours et la pin-up sur le panneau me dit "viens, viens..." Bravo pour ton courage à montrer tes jambes, mais je crois qu'on est toutes pareilles à cette période, et c'est ça qui est bien!

    RépondreSupprimer
  6. Merci Polly, je me réjouis de lire ton billet !

    RépondreSupprimer
  7. Je veux savoir quel est le plus efficace, le cire orientale ou bien l'épilation laser ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux techniques n'ont rien à voir et pas du tout les mêmes buts, elles ne sont pas comparables.

      Supprimer