jeudi 2 mai 2013

Midtown


Midtown n’est pas un quartier compact et cohérent comme l’est Chelsea. Midtown c’est plutôt une multitude de lieux qui se côtoient. Je ne vais donc pas vous proposer de balade, mais plutôt vous lister des lieux à voir/où manger, à vous de faire le tri… et de ne pas oublier de vous promener le nez en l’air. Dans ce quartier d’hyper centre, en quelques blocs, vous pourrez voir Times Square, Central Station, le Chrysler Bulding, le Rockefeller Center, le MoMA, le Carnegie Hall, Columbus Circle, l’ONU, la Cathédrale St Patrick et Bryant Park. Il s’agit plus de faire des choix drastiques sur ce que l’on accepte de ne pas voir plutôt que de trouver des choses à voir. Passons directement au cœur du programme :


A voir ABSOLUMENT
  • Times Square. Il faut y passer un jour, juste parce que c’est Times Square. Mais franchement, ça n’a pas beaucoup d’intérêt, à part celui qui colle des frissons : vous retrouvez dans un lieu mythique dont vous avez vu tant d’images. J’adore ce sentiment souvent ressenti dans cette ville et particulièrement présent à Times Square. Maintenant ça ne prend pas deux heures, on voit, on sourit, on réalise et on passe à autre chose.
Pour ça c’est plutôt sympa d’avoir un hôtel dans le coin, je vous conseillais le Night Hotel dont les prix peuvent être relativement raisonnables si l’on s’y prend bien, son gros avantage c’est qu’il est situé à 20m de Times Square, donc on passe régulièrement sur cette place mythique, elle devient presque familière, c’est un agréable sentiment. D’autant que c’est un nœud de très nombreuses lignes de métro, on va donc dans n’importe quel quartier très facilement, c’est vraiment pratique.


Si vous logez dans le coin (il y a des dizaines d’hôtels à proximité), je vous recommande en passant le restaurant Dervish (en face du Night Hôtel, 146W 47th Street) où l’on mange d’excellentes spécialités turques qui ne feraient pas rougir un restaurant stambouliote, et un plateau d’entrées froides de légumes divers, ça fait du bien entre deux burgers… (oui, je sais, on n’est pas obligé de se nourrir de burgers à NY, mais ma quête du best burger in town ne s’arrête jamais).

C’est aussi le lieu des fameuses salles de spectacles de Broadway. J’avoue que moi ce n’est pas mon truc, mais je comprends le délire d’avoir envie de voir de la démesure et de vivre une fois un show à Broadway. Si c’est votre cas, deux possibilités : réserver bien à l’avance pour avoir de bonnes places pas trop hors de prix, s’y prendre à la dernière minute et aller voir ce qu’il reste de disponible. Si vraiment un show particulier vous intéresse, demander à votre hôtel comment réserver vos places pour être sûr d’en avoir, ils ont souvent des bons plans ou pourront même le faire pour vous.

Bon, on jette un dernier coup d’œil aux lumières de Times Square et on passe au reste de la ville.

  • Grand Central Terminal. C’est peut-être un peu étrange de visiter une gare, mais celle-ci est absolument mythique. A quelques blocs du Chrylser Bulding, rien que la façade permet quelques photos impressionnantes. Mais le plus beau est à l’intérieur, dans le somptueux hall central. Trouvez un coin calme et levez les yeux vers le plafond turquoise et ses étoiles dorées, c’est exceptionnel. La construction de la gare a été terminée en 1913, 2013 marque donc les 100 ans et fait l’objet de nombreuses manifestations culturelles. On peut s’y perdre facilement (j’adore ça) en empruntant ses couloirs et y passer un peu de temps, ou simplement voir la façade et le hall central, à vous de voir selon votre amour des trains et des gares.

  • Chrysler Building. Je n’ai jamais pénétré dans ce bâtiment, je ne sais même pas si c’est possible ou conseillé. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’il est absolument merveilleux de l’apercevoir à chaque détour de rue en levant les yeux. Sur Instagram, les fétichistes du Chrysler lui consacrent tous les lundi des points de vue multiples (chercher #ChryslerMonday ou #ChryslerPorn). Vous le trouverez sans le vouloir, à condition de ne jamais oublier de lever les yeux… (j’ai l’impression de me répéter très légèrement).
  • Bryant Park. Vous l’aurez remarqué, j’aime les parcs, passionnément. Celui-ci est régulièrement cité comme le parc préféré des New Yorkais… parce qu’il y a moins de touristes. Désolé les gars, j’évente votre « secret », mais un endroit où l’on trouve du calme et des gens qui se prélassent dès le moindre rayon de soleil est une oasis utile quand on est à Midtown. Prenez un bouquin et posez-vous au soleil, ou venez simplement profiter du wifi pendant une petite heure en regardant autour de vous. Souvenirs garantis.
  • Rockefeller Center. On replonge dans l’hectic avec le Rockefeller, qui est composé de plusieurs bâtiments et occupe tout un bloc de Midtown, au centre duquel vous trouvez en hiver la fameuse patinoire que l’on voit dans tant de comédies romantiques. En décembre, l’illumination de son sapin de noël est un véritable événement (et pour l’avoir vu, c’est vraiment, vraiment, très impressionnant, que l’on aime ou pas cette période, c’est magique), il faut y passer au moins une fois. Vous y trouvez, évidemment Top of the Rock, et bien que je préfère le sommet de l’Empire State Building, le point de vue est loin d’être inintéressant. Essayez de prendre un ticket pour un ascenseur 30 minutes avant le coucher du soleil, vous aurez ainsi la chance d’apercevoir Midtown et Central Park de jour et de nuit. (Oui, on prend des tickets pour des ascenceurs à une heure particulière, on fait donc la queue pour un ticket, puis la queue pour un ascenseur. S'il y a beaucoup d'attente avant votre ascensceur, après les guichets des tickets, à gauche, il y a un food court avec vue sur la patinoire en hiver ou énorme terrasse en été. Attention aux amateurs de Starbucks à emporter, aucune boisson n'est autorisée dans l'ascenseur, vous devrez jeter votre boisson.) Mais mon truc préféré à Rockefeller je crois que c’est le magasin Lego. Si vous êtes amateurs de la petite brique, passez-y, rien que pour voir les constructions qui décorent le magasin qui changent régulièrement. 

Là, on est vraiment en plein centre de Midtown, depuis le Rockefeller, remonter vers le Nord en zigzaguant entre la 5th Avenue, Park et Madison donne une grisante impression de centre du monde. Pour le shopping, dans ces rues-là, il y a tous les Urban Outfiters, Levi’s Store, Banana Republic, Gap, Sephora, Duane Reade, etc. imaginables, impossible de se rater si vous voulez quelque chose de précis à ramener, c’est ici que vous trouverez. (Je ne parle même pas de Tiffany's ou autres boutiques de luxe hein, si vous comptiez faire du shopping là-bas, vous savez très bien ce que vous faites, c'est à vous de me donner des conseils...)


  • Roosvelt Island Tramway. Avec votre Metrocard, vous pouvez accéder au Roosvelt Island Tramway depuis son arrêt sur la 2nd Ave / 60th Street. Le « tramway » est en fait un télécabine comme ceux que l’on trouve dans certaines stations de ski. Il s’envole à près de 30 km/h en direction de Roosevelt Island et vous permettra des points de vue étonnant sur Manhattan. En arrivant sur Roosvelt Island, il vous suffira de sortir de la cabine, d’en faire le tour et de remonter pour rentrer sur Manhattan. L’aller-retour ne vous prendra (malheureusement) qu’une demi-heure et vous laissera de jolis souvenirs.

Pas très loin (3rd Ave / 56th Street) pour vous remettre de vos émotions, il y a un Johnny Rockets, un diner façon années 50 où les burgers et tout ce qui les accompagnent est délicieux. On y mange à n’importe quelle heure et hors du rush de midi c’est un havre de paix, on vous laissera manger et vous reposer tranquillement sans vous embêter. Un de mes burger joint favoris à NY. Je vous en présente deux autres un peu plus bas, mais si vous ne devez en faire qu’un dans le quartier, ce serait celui-là.

 

A voir également

Le bâtiment de l’ONU est visitable. Il comporte entre autre un magnifique et monumental vitrail de Chagall et toutes sortes d’autres œuvres d’art, sans compter les nombreuses salles historiques qui sont parfois visibles (quand elles ne sont pas utilisées). C’est un lieu hautement sécurisé, attendez-vous à des fouilles et des détecteurs de métaux à l’entrée. Si vous n’avez pas le courage de faire la queue, le très fameux Knotted Gun se trouve devant le bâtiment.

La Cathédrale St Patrick est actuellement en cours de rénovation, mais elle reste accessible la plupart du temps, même si certaines de ses parois sont couvertes d’échafaudages. Je ne la trouve pas particulièrement impressionnante pour ma part (à part quelques souvenirs de cinéphile), mais le contraste entre son architecture néogothique et les buildings alentours est définitivement une image qui symbolise NY.

Il y a pleins d’autres lieux mythiques et considérés comme des must see dans ce quartier comme le Carnegie Hall, Columbus Circle et le building du Time Warner Center (le coin Sud-Ouest de Central Park), la Trump Tower ou encore la New York Public Library. Mais ça dépend beaucoup que ce que VOUS considérez comme mythique.


Tellement de lieux donc que ça ouvre l’appétit. Un lieu est conseillé, à raison, dans tous les guides, c’est le Burger Joint. Le plus amusant est qu’il est situé dans le hall d’un hôtel assez cossu (le Parker Meridien), où vous trouvez une file d’attente. Au fur et à mesure que vous avancez, vous vous rendrez compte que ce lieu par contre n’a RIEN de cossu. C’est petit, bruyant, sombre, fait de vieux meubles en bois assombris par le gras le temps, mais chaleureux. Les burgers sont très bons, les pickles géants délicieux, la bière désaltérante, c’est de la vraie confort food. Mais personnellement ce n’est pas un lieu où je retournerai, c’est trop plein/bruyant/sale pour que ça repose… et vu comme cette ville est pleine de gens / bruyante / parfois sale, j’ai besoin d’autre chose lors de mes pauses repas. Mais c’est une adresse amusante à montrer à quelqu’un, pour son contraste avec le reste du quartier, on y trouve de l’authenticité et ce n’est pas gagné dans le coin.


Je préfère nettement P. J. Clarke’s, et là on est aussi dans l’authentique. La première salle est un grand bar, où on vous demandera d’attendre avant de vous attribuer une table dans la salle de restaurant. Les burgers sont excellents, mais la carte est bien plus large et intéressante que ça. Si vous voulez tester autre chose, je vous conseille de réserver votre table, sinon l’attente peut être longue. Si vous aviez envie d’un burger, la meilleure solution sera le bar. Grimpez sur un tabouret dès qu’il se libère et commandez avec votre boisson le trio de mini-burgers (ou une assiette de fruits de mer préparé par l’écailleur à l’entrée) et observez le ballet des barmaids qui préparent les martinis réconfortants pour vos voisins de bar (un martini est un cocktail et non l'alcool italien du même nom). Ce n’est pas gratuit, mais pas exorbitant, c’est chaleureux, peut-être un peu bruyant et bondé, mais tellement confortable. (Et on y croise de charmant hipster barbus à lunette... ah non, pardon, celui-là est entré avec moi...)

Voilà, vous avez sillonné le quartier dans tous les sens, senti battre le cœur de la ville, vous avez pris 4 kilos et un télécabine, fait une pause dans un parc et du shopping, bref, vous avez vu NY. Alors, heureux ?


Edit : épisode 11 de la saison 6 de Mad Men, Don Draper... boit un verre au P.J. Clarke's. Mais je voudrais pas vous forcer.

1 commentaire:

  1. J'ai travaillé (4 fois une semaine) un peu dans ce coin là (St Patrick) : ce n'est pas vraiment "super sympa ultra typique" surtout que, y étant pour le boulot, je faisais surtout "hôtel-boulot-resto" (donc peu de visite) mais j'en garde un plutôt bon souvenir.

    RépondreSupprimer